Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Amélie Nothomb

Amélie Nothomb
Issue d'une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb est la fille d'un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone. Mais les déplacements successifs de son père l'emmènent toute jeune en Chine, à New York, et en Asie du sud-est. De ces voyages, Amél... Voir plus
Issue d'une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb est la fille d'un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone. Mais les déplacements successifs de son père l'emmènent toute jeune en Chine, à New York, et en Asie du sud-est. De ces voyages, Amélie conserve un sentiment tenace de solitude, atténué par une forte complicité avec sa soeur. Elle retourne en Belgique à l'âge de dix-sept ans et suit des études gréco-latines. En 1992, son roman 'Hygiène de l'assassin' est accueilli avec un énorme succès. Frustrée de ne pas être restée au Japon, elle y retourne et retranscrit cette expérience plus que déroutante dans 'Stupeur et Tremblements', couronné Grand Prix de l'Académie française en 1999. Depuis, elle publie à peu près un roman par an, se définissant elle-même comme une 'graphomane malade de l'écriture'.

Articles en lien avec Amélie Nothomb (3)

Avis sur cet auteur (520)

  • add_box
    Couverture du livre « Le fait du prince » de Amélie Nothomb aux éditions Lgf

    laëtitia GUILLAUME sur Le fait du prince de Amélie Nothomb

    Amélie Nothomb nous transporte une fois de plus dans un imaginaire décalé, où s'entrelacent la beauté des métaphores amoureuses et la lancinante nature humaine. Champagne, volupté, mais aussi ruses et ambitions décalées.
    Un conte pour adultes rêveurs, ou pour le simple plaisir et l'amour des...
    Voir plus

    Amélie Nothomb nous transporte une fois de plus dans un imaginaire décalé, où s'entrelacent la beauté des métaphores amoureuses et la lancinante nature humaine. Champagne, volupté, mais aussi ruses et ambitions décalées.
    Un conte pour adultes rêveurs, ou pour le simple plaisir et l'amour des mots qu'Amélie Nothomb manie à ravir.

  • add_box
    Couverture du livre « Une forme de vie » de Amélie Nothomb aux éditions Lgf

    marie sb. sur Une forme de vie de Amélie Nothomb

    "Une forme de vie" est avant tout une réflexion sur le métier d'écrivain et sur la création. L'auteur aime jouer avec les mots et toutes les formes d'écriture. Dans ce livre, elle correspond avec un mythomane obèse américain. Elle renoue donc avec son passé d'épistolienne, comme lorsque jeune...
    Voir plus

    "Une forme de vie" est avant tout une réflexion sur le métier d'écrivain et sur la création. L'auteur aime jouer avec les mots et toutes les formes d'écriture. Dans ce livre, elle correspond avec un mythomane obèse américain. Elle renoue donc avec son passé d'épistolienne, comme lorsque jeune adolescente, elle écrivait à son grand-père.

    Le thème de l'obésité, souvent repris dans les romans d'Amélie Nothomb est un second plan de ce roman. C'est l'aspect choquant du livre, car il en faut un dans chaque roman. L'auteur évoque, ici, avec naturel et franchise, comme à son habitude, ce problème de l'obésité, notamment aux États-Unis et particulièrement dans les troupes américaines basées en Irak (article lu par l'auteur lors d'un voyage aux USA).

    Je ne suis pas choquée par les propos de l'auteur sur l'obésité mais plus sur sa façon d'encourager une jeune homme dans sa propre perversité, de le conforter dans sa prise de poids. Toutefois, elle éprouve un profond attachement pour ce jeune homme.

    Comme souvent, dans les derniers romans d'Amélie Nothomb, la fin est un peu surprenante et nous laisse dans l'insatisfaction.

    Amélie Nothomb a dit lors d'une interview au magasine Lire " Quand un roman est bon, il est toujours trop court". J'ai hâte qu'elle s'engage dans un roman plus étoffé.

    J'aime l'univers de cet auteur, je suis toujours impressionnée par son vocabulaire et son imagination. Dans chaque livre, elle me fait découvrir des mots incroyables.

    Ici, elle illustre une de ses qualités connues qui est de répondre aux courriers de ses admirateurs. Elle donne ainsi davantage d'espoir et de rêves à ses lecteurs.

  • add_box
    Couverture du livre « Le voyage d'hiver » de Amélie Nothomb aux éditions Lgf

    chantal martin sur Le voyage d'hiver de Amélie Nothomb

    Je suis une inconditionnelle d'Amélie Nothomb de ce fait j'ai aimé son livre comme tous les autres. J'ai eu le bonheur de la rencontrer à la Foire du Livre de Brive et malgré son succès elle est d'une gentillesse rare par les temps qui courent et d'une écoute exceptionnelle.
    J'aime Amélie...
    Voir plus

    Je suis une inconditionnelle d'Amélie Nothomb de ce fait j'ai aimé son livre comme tous les autres. J'ai eu le bonheur de la rencontrer à la Foire du Livre de Brive et malgré son succès elle est d'une gentillesse rare par les temps qui courent et d'une écoute exceptionnelle.
    J'aime Amélie Nothomb comme j'aime ses livres.

  • add_box
    Couverture du livre « Le voyage d'hiver » de Amélie Nothomb aux éditions Lgf

    Sophie Prevost sur Le voyage d'hiver de Amélie Nothomb

    Je n'avais jamais lu de Nothomb, entendu beaucoup de bien, mais presque autant de mal... et puis je n'aime pas me lancer dans les conflits. Là c'est le hasard, j'ai demandé à la bibliothèque de me mettre de coté des romans de la rentrée littéraire, pour le 1%... et voilà! C'est donc vierge que...
    Voir plus

    Je n'avais jamais lu de Nothomb, entendu beaucoup de bien, mais presque autant de mal... et puis je n'aime pas me lancer dans les conflits. Là c'est le hasard, j'ai demandé à la bibliothèque de me mettre de coté des romans de la rentrée littéraire, pour le 1%... et voilà! C'est donc vierge que je me suis lancée dans cette lecture, n'attendez donc aucune comparaison. Je l'ai lu rapidement, d'une traite, pas tant parce que j'étais emporté que parce que les mots coulent tout seuls... Vraiment très peu de page, c'est écrit gros, c'est aéré... ce serait presque comme un amuse gueule... sympa, vraiment, plein de sentiments, de délicatesse... mais avec un sentiment de pas assez... Pourtant la boule est bouclé, pourtant on sait tout ce qu'il y à savoir sur cet homme, employé d'EDF, amoureux surtout. C'est un parcours difficile, et on pourrait presque comprendre qu'il soit à bout. Mais j'ai pourtant eu du mal, malgré les explications à comprendre sa décision. Oui bien sur c'est spectaculaire... mais non, pour moi cela reste un surfait.

    Vous êtes bien avancé maintenant... j'aime ou j'aime pas... et bien je ne saurais pas trop vous le dire moi même... Il y a une puissance malgré la simplicité des mots qui me parlent, une sensibilité que j'apprécie... mais le personnage principal et ses pensées m'ont résités, ce qui me laisse finalement ce sentiment mitigé... ce n'est donc pas aujourd'hui que je vous dirais si j'aime "les Nothomb"!