Amelie Cordonnier

Amelie Cordonnier

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (5)

  • Couverture du livre « Trancher » de Amelie Cordonnier aux éditions Flammarion

    Anthony Descaillot sur Trancher de Amelie Cordonnier

    « Trancher » est un roman qui s’attaque à un sujet trop souvent négligé : la violence conjugale.

    Dès les premières lignes, on entre dans le quotidien d’une mère de famille dont la vie de couple ordinaire bascule le jour où le mari tombe le masque et se révèle brutal. Alors, il n’est pas...
    Voir plus

    « Trancher » est un roman qui s’attaque à un sujet trop souvent négligé : la violence conjugale.

    Dès les premières lignes, on entre dans le quotidien d’une mère de famille dont la vie de couple ordinaire bascule le jour où le mari tombe le masque et se révèle brutal. Alors, il n’est pas question de sang ou de bleus mais d’insultes. Le mari lâche des mots sans prévenir, d’une grande violence, qui surgissent et qui viennent frapper la conjointe en pleine face. Même si le choc n’est pas physique, l’impact est féroce sur l’instant et les effets dramatiques sur la famille entière.

    La narratrice s’adresse à son personnage principal à la deuxième personne. En utilisant ce mode d’expression, on a plutôt l’impression qu’elle se parle à elle-même, comme pour se protéger de ce qui lui arrive, comme pour rester en retrait de la réalité. Elle décrit alors tout le processus émotionnel qui découle de ses échanges insoutenables.

    Outre la dénonciation de l’agressivité, le livre s’intéresse plus particulièrement aux conséquences collatérales de cette situation. En effet, la victime se retrouve face à un choix cornélien. Elle est consciente que sa relation est toxique, elle veut s’en échapper. Seulement elle est toujours amoureuse de cet homme et elle s’accroche au souvenir de ce qu’il était avant les drames. Elle pense aussi à ses enfants et à l’équilibre de la famille. La décision n’est donc pas facile à prendre et elle va devoir « trancher » entre partir et pardonner.

    Je ne crois pas que ce roman soit autobiographique, mais la réalité dégagée pourrait y faire penser. Les scènes et les sentiments paraissent tellement authentiques qu’on pourrait croire à une histoire vraie. Pour son premier roman, un peu court, Amélie Cordonnier nous ouvre les yeux sur la violence du quotidien et perce à jour la complexité du couple. Puissant et nécessaire !

  • Couverture du livre « Trancher » de Amelie Cordonnier aux éditions Flammarion

    Annie Boucher sur Trancher de Amelie Cordonnier

    Un couple sympathique avec deux enfants. Ils ont tout pour être heureux . Mais voilà, les dérapages verbaux et les insultes démolissent cette femme qui fait pourtant le maximum pour les éviter. Pour un rien, son mari pète un câble et l'injurie copieusement et sous les yeux des enfants qui en...
    Voir plus

    Un couple sympathique avec deux enfants. Ils ont tout pour être heureux . Mais voilà, les dérapages verbaux et les insultes démolissent cette femme qui fait pourtant le maximum pour les éviter. Pour un rien, son mari pète un câble et l'injurie copieusement et sous les yeux des enfants qui en souffrent. Il dit toujours qu'il ne le fera plus qu'il se fait soigner, qu'il l'aime. Une vie difficile qui est faite de souffrance. Va-t-elle se décider à le quitter .......????

  • Couverture du livre « Trancher » de Amelie Cordonnier aux éditions Flammarion

    Joëlle Guinard sur Trancher de Amelie Cordonnier

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2018/09/trancher-damelie-cordonnier_9.html

    "Il est absolument impossible de vivre sans oublier" - Nietzche

    La narratrice se parle à elle-même et nous raconte ainsi son histoire. Sept ans plus tôt, elle a traversé une grave dépression à cause du...
    Voir plus

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2018/09/trancher-damelie-cordonnier_9.html

    "Il est absolument impossible de vivre sans oublier" - Nietzche

    La narratrice se parle à elle-même et nous raconte ainsi son histoire. Sept ans plus tôt, elle a traversé une grave dépression à cause du comportement de son mari Aurélien. Elle s'en est remise, l'a quitté puis a tenté de reconstruire une vie de couple avec lui "Tu l'avais quitté, il t'avait rattrapée". Ils ont même eu un deuxième enfant. Aurélien a suivi une thérapie et a réussi à canaliser ses colères.

    Jusqu'au jour de septembre où la violence resurgit, sans aucun signe annonciateur, Aurélien insulte sa femme devant leurs enfants ahuris alors qu'elle croyait qu'il était guéri de sa violence verbale. Insultes et mépris réapparaissent comme sept ans plus tôt. Aurélien admet qu'il est en train de tout détruire à nouveau, il s'excuse, promet... "Ma violence me dégoûte et me détruit"... "C'est toujours la même chanson : tu ne t'y attends pas, c'est une irruption soudaine de colère et de haine qui te surprend et écrase tout. " Il semble qu'ils parviennent un peu à communiquer sur le problème d'Aurélien qui par contre n'a jamais recours à la violence physique. Sa femme, quant à elle, liste dans son portable toutes les injures qu'elle subit, tente de limiter les dégâts de ces mots assassins sur leurs enfants et de répondre à leurs questions. Mais quelles conséquences cette violence aura-t-elle sur eux? Comment peuvent-ils se construire en ayant tous les jours cette violence sous les yeux? Quelle image de femme leur renvoie-elle? "Il parait que le plus terrible avec la violence, c'est qu'on en hérite malgré soi."

    Elle va surtout devoir Trancher entre partir ou rester. Elle va avoir quarante ans le 3 janvier et se promet d'avoir trancher pour son anniversaire.

    Ce premier roman a pour thème un sujet qui a souvent été traité dans la littérature, l'emprise d'un homme sur sa femme mais il va au-delà en traitant de la confusion des sentiments de la femme. La violence conjugale ici évoquée est verbale, c'est une violence qui ne laisse pas de traces visibles et qui surgit dans une famille "normale". Avec des mots forts et puissants, l'auteure nous livre, sans jamais porter aucun jugement, une histoire qui prend aux tripes. La narration à la deuxième personne du singulier renforce la force de ce récit en plongeant le lecteur dans la tête de la jeune femme. L'auteure nous fait toucher du doigt la difficulté qu'il y a à trancher dans une telle situation quand l'amour est encore là, nous laisse entrevoir des éléments de l'enfance de l'héroïne qui nous permettent de mieux la comprendre. Un roman très bien maîtrisé et qui se termine d'une façon qui m'a beaucoup plu.
    Une belle réussite...

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com