Alfred Jarry

Alfred Jarry

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (4)

  • Couverture du livre « Tout Ubu » de Alfred Jarry aux éditions Lgf

    Guillaume Tirard-Marais sur Tout Ubu de Alfred Jarry

    Cornegidouille ! Par ma chandelle verte, voilà un bien étrange personnage qu'inventa ce cher Alfred Jarry ! Et qui inspira tout une tripotée s'écrivains par la suite, de près ou de loin tels que André Breton, Eugène Ionesco, Boris vian... Les différentes pièces sont assez inégales; on passe d'un...
    Voir plus

    Cornegidouille ! Par ma chandelle verte, voilà un bien étrange personnage qu'inventa ce cher Alfred Jarry ! Et qui inspira tout une tripotée s'écrivains par la suite, de près ou de loin tels que André Breton, Eugène Ionesco, Boris vian... Les différentes pièces sont assez inégales; on passe d'un correcte "Ubu roi", à un inconsistant et incohérent "Ubu cocu" au plutôt réussi "Ubu enchaîné". Il n'en reste ,pour l'histoire littéraire, que ce père Ubu ne restera que le parangon de la bêtise humaine en même temps que le reflet du tragique XXème siècle.

  • Couverture du livre « Ubu roi » de Alfred Jarry aux éditions Gallimard

    Guillaume Tirard-Marais sur Ubu roi de Alfred Jarry

    Alfred Jarry se plaisait à déconcerter ses contemporains avec une pièce qui débutait avec ce véritable cri de guerre à la fatuité du bourgeois et du noble : "Merdre !"
    Dans une histoire volontairement infantile et absurde, se faisant même, involontairement, le dénonciateur visionnaire de tous...
    Voir plus

    Alfred Jarry se plaisait à déconcerter ses contemporains avec une pièce qui débutait avec ce véritable cri de guerre à la fatuité du bourgeois et du noble : "Merdre !"
    Dans une histoire volontairement infantile et absurde, se faisant même, involontairement, le dénonciateur visionnaire de tous les despotismes qui rongeront le XXème siècle.

  • Couverture du livre « Ubu roi » de Alfred Jarry aux éditions Gallimard

    Teo Comparato sur Ubu roi de Alfred Jarry

    Je préfère le roi se meurt de Ionesco. Surtout lire pour comprendre le sens du mot "ubuesque. La scène la plus représentative : acte 3 scène 2.

    Je préfère le roi se meurt de Ionesco. Surtout lire pour comprendre le sens du mot "ubuesque. La scène la plus représentative : acte 3 scène 2.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com