Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Alexandre Postel

Alexandre Postel

Alexandre Postel est né en 1982. Il est l'auteur de deux romans parus aux Éditions Gallimard : Un homme effacé (Goncourt du premier roman 2013, prix Landerneau découvertes) et L'ascendant (Prix du deuxième roman 2016).

Photo Catherine Hélie © Éditions Gallimard

... Voir plus

Alexandre Postel est né en 1982. Il est l'auteur de deux romans parus aux Éditions Gallimard : Un homme effacé (Goncourt du premier roman 2013, prix Landerneau découvertes) et L'ascendant (Prix du deuxième roman 2016).

Photo Catherine Hélie © Éditions Gallimard

Articles en lien avec Alexandre Postel (1)

Avis sur cet auteur (30)

  • add_box
    Couverture du livre « Un automne de Flaubert » de Alexandre Postel aux éditions Gallimard

    Parisienne sur Un automne de Flaubert de Alexandre Postel

    Ce livre admirablement écrit est un voyage dans la tête de Flaubert. L'auteur accompagné de la mélancolie due à l'âge, au temps qui court, s'en va vers Concarneau ; cela lui calmera les nerfs. On y entend les sabots des chevaux claquer sur les pavés mouillés, les bruits de la fête, des...
    Voir plus

    Ce livre admirablement écrit est un voyage dans la tête de Flaubert. L'auteur accompagné de la mélancolie due à l'âge, au temps qui court, s'en va vers Concarneau ; cela lui calmera les nerfs. On y entend les sabots des chevaux claquer sur les pavés mouillés, les bruits de la fête, des saltimbanques et des marchands ambulants. Peu à peu Flaubert, avec des réminiscences à son père et à Pouchet, un médecin muni d'un scalpel, veut se prouver à lui-même qu'il n'est pas "une vache stérile" et entame l'écriture d'un conte médiéval car tout Moderne porte en lui un Moyen Age rêvé où l'ardeur et l'impétuosité de la jeunesse côtoient la maturité la plus lasse ; celle que perçoit Flaubert dans ce conte sur un conte, l'illusion de l'écriture.

  • add_box
    Couverture du livre « Un automne de Flaubert » de Alexandre Postel aux éditions Gallimard

    Angelique Le Moine sur Un automne de Flaubert de Alexandre Postel

    Voici un roman qui mérite bien son titre. On peut entendre le mot automne de deux façons. Gustave Flaubert a passé un automne à Concarneau c'est un fait, mais il était surtout l'automne de sa vie.

    Mon impression est bizarre, rentrer à ce point dans l'intimité d'un auteur illustre, allant...
    Voir plus

    Voici un roman qui mérite bien son titre. On peut entendre le mot automne de deux façons. Gustave Flaubert a passé un automne à Concarneau c'est un fait, mais il était surtout l'automne de sa vie.

    Mon impression est bizarre, rentrer à ce point dans l'intimité d'un auteur illustre, allant jusqu'à connaître ses problèmes financiers, ses idées dépressives. On y découvre un Flaubert, bofissime, qui se complet dans son malheur : Il n'a plus de sous, sa nièce risque de le déloger, il va voir des gens, mais les dénigre quelque peu.

    Et puis, il mange beaucoup trop.

    Bref, ce client, cette personne, si je l'avais en face de moi, je la secouerai vivement pour la réveiller.

    Ce qui m'a plu dans ce roman, c'est de suivre les expériences de son ami, les bains de mer, dans une époque qu'on ne connaîtra jamais. Une vie qui pourrait être simple.

    Pour moi, un roman est réussi, si je m'y plonge jusqu'à ressentir des sentiments pour les personnages : rage, admiration, déception, etc.

    Bravo Mr Pastel, vous avez réussi.

    Je vous mets la note de 7.5/10

    http://mcchipie.over-blog.com/2020/08/un-automne-de-flaubert-alexandre-postel.html

  • add_box
    Couverture du livre « Un automne de Flaubert » de Alexandre Postel aux éditions Gallimard

    Magali BERTRAND sur Un automne de Flaubert de Alexandre Postel

    Il y a, dans ce petit livre qui oscille doucement entre récit et roman, toute la langueur et la mélancolie cumulées d’Emma Bovary, d’une saison d’où la lumière se retire et d’un paysage breton offrant à l’œil toutes les nuances de gris entre granit et ciel de traîne. Dans un style à la sobriété...
    Voir plus

    Il y a, dans ce petit livre qui oscille doucement entre récit et roman, toute la langueur et la mélancolie cumulées d’Emma Bovary, d’une saison d’où la lumière se retire et d’un paysage breton offrant à l’œil toutes les nuances de gris entre granit et ciel de traîne. Dans un style à la sobriété élégante et reposante, Alexandre Postel a su trouver les mots derrière lesquels s’effacer pour mieux donner à voir à ses lecteurs le portrait sépia d’un Flaubert intime et touchant, d’un homme inquiet, vieillissant, dépressif, encombré d’un corps qui ne trouve légèreté et bien-être que dans les eaux glacées de l’océan recueillant entre les siennes le vague de son âme. Le rythme est lent, comme coupé de celui du monde, les détails auscultés, soulignés, éclairés, on croit y retrouver l’ambiance de ces cartes postales anciennes où tout, choses et gens, semblait se figer devant l’objectif encore inhabituel d’un appareil photographique, comme on le fit longtemps devant un peintre. Les mots sont simples, comme ces conversations entre garçons qui ponctuent des jours à l’emploi du temps sans surprises malvenues. On y sent le travail du temps qui semble éroder les soucis, pareil à une vague obstinée contre une falaise hostile, jusqu’à ce qu’un matin on puisse à nouveau se lever, frais et dispo, et faire face, presque naturellement, à ce qui jusque-là semblait insurmontable.
    Il n’est guère étonnant d’avoir vu ce texte d’une très grande qualité littéraire figurer presque jusqu’au bout dans la belle sélection du Prix Orange et ce fut un plaisir de le voir, comme un cadeau inattendu, parvenir jusqu’à moi grâce à lecteur.com.

  • add_box
    Couverture du livre « Un automne de Flaubert » de Alexandre Postel aux éditions Gallimard

    Les livres de K79 sur Un automne de Flaubert de Alexandre Postel

    Le roman s’attarde sur une partie de la vie de Gustave Flaubert. Plus précisément, il se propose de nous faire participer au processus créatif de l’écrivain qui mènera au conte médiéval « La Légende de saint Julien L’Hospitalier ». Pour ce faire, Alexandre Postel nous entraîne aux côtés de...
    Voir plus

    Le roman s’attarde sur une partie de la vie de Gustave Flaubert. Plus précisément, il se propose de nous faire participer au processus créatif de l’écrivain qui mènera au conte médiéval « La Légende de saint Julien L’Hospitalier ». Pour ce faire, Alexandre Postel nous entraîne aux côtés de l’artiste dans sa recherche d’un second souffle. En effet, dans cette période de sa vie, il est financièrement instable, triste et désabusé. Il ne se sent plus écrire. C’est pourquoi il décide de changer de décor et de se rapprocher de ses amis. Au contact de ce nouvel environnement, il va se redécouvrir et tenter de se relancer.

    L’auteur utilise une plume poétique qui colle à merveille au récit des flâneries de Gustave Flaubert. Il maîtrise l’art des descriptions et dépeint avec brio les errements lascifs d’un esprit torturé. Comme s’il y était, le lecteur est transporté en Bretagne. Il devient un observateur privilégié de la beauté et l’atmosphère de l’endroit.

    Lorsqu’il est question de la démarche d’écriture du grand écrivain, le texte est passionnant et d’une grande force évocatrice. Il relate parfaitement toute la mécanique nécessaire à la création d’une œuvre. Seulement, lorsqu’il s’agit de narrer ses longues périodes d’attente et d’oisiveté, l’ennui m’a un peu gagné aussi. Malgré la petite centaine de pages du livre, j’ai trouvé le temps long devant la lenteur de la narration et l’absence d’évènements marquants. Tout était beau, vrai, merveilleusement raconté, mais je n’avais pas envie que ça s’éternise.

    Par conséquent, je ressors de ce roman avec un avis un peu mitigé. Autant j’ai aimé la prose magnifique de l’auteur et sa propension à recréer une ambiance, autant j’ai eu du mal avec l’histoire proprement dite qui m’a laissé sur ma faim. Alexandre Postel est donc un très bon auteur dont la qualité d’écriture m’a impressionné et à qui je redonnerai sa chance.

    http://leslivresdek79.com/2020/07/24/572-alexandre-postel-un-automne-de-flaubert/