Alexandre Lacroix

Alexandre Lacroix
Né en 1975, Alexandre Lacroix est rédacteur en chef de Philosophie magazine depuis 2005 et Professeur de littérature à l'Institut d'Études Politiques de Paris. Essayiste et romancier, sa dernière parution, L'Orfelin (Flammarion, 2012), vient clore une trilogie commencée avec De la supériorité ... Voir plus
Né en 1975, Alexandre Lacroix est rédacteur en chef de Philosophie magazine depuis 2005 et Professeur de littérature à l'Institut d'Études Politiques de Paris. Essayiste et romancier, sa dernière parution, L'Orfelin (Flammarion, 2012), vient clore une trilogie commencée avec De la supériorité des femmes (Flammarion, 2008) et Quand j'étais nietzschéen (Flammarion, 2009).

Avis (4)

  • Couverture du livre « Devant la beauté de la nature » de Alexandre Lacroix aux éditions Allary

    coquinnette1974 sur Devant la beauté de la nature de Alexandre Lacroix

    Je me rends compte que j'ai totalement oublié de chroniquer un essai que j'ai lu il y a quelques temps : Devant la beauté de la nature d'Alexandre Lacroix, qui m'a été envoyé par Allary Éditions, via net galley.
    La beauté des paysages nous fascine. Un coucher de soleil, le ciel étoilé, une...
    Voir plus

    Je me rends compte que j'ai totalement oublié de chroniquer un essai que j'ai lu il y a quelques temps : Devant la beauté de la nature d'Alexandre Lacroix, qui m'a été envoyé par Allary Éditions, via net galley.
    La beauté des paysages nous fascine. Un coucher de soleil, le ciel étoilé, une vallée verdoyante peuvent nous laisser muets d’admiration.
    Pourquoi le spectacle de la nature a-t-il autant d’effet sur nous ?
    Pour le savoir, Alexandre Lacroix nous embarque dans un voyage philosophique à travers les disciplines, les âges et les continents. On y croise Épicure, Kant ou Thoreau, mais aussi des peintres, des poètes, des spécialistes de l’évolution et de la biologie.On y apprend que la savane est le paysage préféré des humains. On y explore la façon japonaise d’apprécier une fleur ou un rivage. On dialogue avec des chercheurs du MIT ou des aveugles décrivant leurs plus beaux paysages. On visite certains lieux réputés pour leur beauté en France, en Angleterre, en Italie, en Patagonie…
    Devant la beauté de la nature est un essai qui m'a captivé de la première à la dernière page. L'auteur nous montre sa vision de la beauté de la nature du point de vue philosophique, de l'art ou encore du point de vue de la littérature.
    J'ai aimé ce qu'il nous raconte, sa relation avec la nature, avec sa beauté. Je trouve le ton très abordable, à aucun moment il ne m'a perdu ; au contraire à ma grande surprise il a réussi à me fasciner. J'ai apprécié sa plume :)
    J'ai trouvé cet ouvrage très bien écrit, bien ficelé et je vous le recommande chaudement. C'est avec plaisir que je lui met cinq étoiles :)

  • Couverture du livre « La Muette » de Alexandre Lacroix aux éditions Don Quichotte

    Yves Mabon sur La Muette de Alexandre Lacroix

    La Muette, c'est cette cité de Drancy, construite au début des années 30 pionnière en matière d'habitat à loyer modéré. Pendant la seconde guerre mondiale, La Muette deviendra le camp de Drancy dans lequel seront internés avant déportation quasiment tous les juifs partis de France à...
    Voir plus

    La Muette, c'est cette cité de Drancy, construite au début des années 30 pionnière en matière d'habitat à loyer modéré. Pendant la seconde guerre mondiale, La Muette deviendra le camp de Drancy dans lequel seront internés avant déportation quasiment tous les juifs partis de France à Auschwitz.

    Soixante-dix ans plus tard, Elsa, une rescapée témoigne de son internement auprès d'un historien. Puis Nour, un jeune homme habitant la cité de La Muette, de nos jours y raconte son quotidien.

    C'est donc un double dialogue auquel Alexandre Lacroix nous invite. A coup d'alternance des intervenants, il construit deux histoires, fictives, mais tellement réalistes. Les deux narrateurs ne se rencontrent pas vraiment, mais leurs histoires ont en commun, celle de Nour, ne peut pas faire l'impasse sur celle d'Elsa. En fait, contrairement aux romans à plusieurs voix dont on sait qu'elles vont se rejoindre, on sent dès le départ que celles-ci ne se rencontreront pas, mais ce n'est pas un souci, c'est au lecteur de faire ce travail. C'est notre cerveau qui lie la vie d'Elsa et celle de Nour.

    Alexandre Lacroix écrit les deux histoires différemment : Elsa est directe, sobre, elle peut user parfois d'un humour, d'une ironie du désespoir, mais souvent son histoire est émouvante, terrible et instructive. Le camp de Drancy, bien sûr que je connaissais, mais je n'y pense pas tous les jours et j'avais un peu oublié son histoire. Si le romancier n'invente rien dans le genre du récit d'une déportée, il a la bonne idée de nous remettre en tête le rôle de la France dans l'internement et la déportation des juifs. Des faits et encore des faits incarnés par Elsa.

    Nour est un tchatcheur, un petit mec des banlieues qui parle verlan et moderne, zone avec ses potes, notamment Jamie et Samantha. Interrogé par un policier pour une affaire qui se révèle sur la fin, il raconte sa vie dans cette cité particulière, au lourd passé.

    Un double roman qui laisse un besoin de creuser la piste de La Muette, et je suis allé me renseigner sur des sites pour en apprendre un peu plus. Je croyais naïvement que le camp avait été détruit et une cité reconstruite dessus, mais non, les habitants actuels vivent dans les mêmes bâtiments que les juifs internés. J'ai vu également qu'il existait un film, La cité muette, de Sabrina Van Tassel, que je vais tenter de visionner. Un roman qui fait réfléchir le lecteur et l'instruit tout en lui donnant l'envie de continuer à apprendre sur son contexte, j'aime beaucoup. C'est aussi à cela que sert la littérature. Mission accomplie par Alexandre Lacroix.

    PS : une courte postface explique la genèse du texte ainsi que les raisons de sa parution cette année, alors qu'il est écrit depuis plus de deux ans.

  • Couverture du livre « Se noyer dans l'alcool ? » de Alexandre Lacroix aux éditions J'ai Lu

    Nathalie Sibué sur Se noyer dans l'alcool ? de Alexandre Lacroix

    " La littérature moderne est imbibée. Non seulement la plupart des auteurs boivent, mais ils écrivent sous et sur l' influence de la boisson ".

    Cet intéressant petit ouvrage pose la présence souvent essentielle de l' alcool dans l' existence de l' écrivain. Alexandre Lacroix expose des...
    Voir plus

    " La littérature moderne est imbibée. Non seulement la plupart des auteurs boivent, mais ils écrivent sous et sur l' influence de la boisson ".

    Cet intéressant petit ouvrage pose la présence souvent essentielle de l' alcool dans l' existence de l' écrivain. Alexandre Lacroix expose des témoignages de ces personnes publiques : l' alcool permet de se dépasser, d' atteindre un état qui engendre la création. Mais l' alcool enferme aussi, piège l' homme qui s' y adonne. L' alcool, c' est la mort en sursis.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !