Aleksej Konstantinov Tolstoi

Aleksej Konstantinov Tolstoi
De famille noble, lointainement apparenté aux deux autres Tolstoï des lettres russes (Alexeï Konstantinovitch et Lev Nikolaïevitch, le « grand » Tolstoï), Alexeï Nikolaïevitch Tolstoï (1883-1945) ou le « Troisième Tolstoï », comme il est souvent appelé, apparaît sur la scène littéraire russe en 1... Voir plus
De famille noble, lointainement apparenté aux deux autres Tolstoï des lettres russes (Alexeï Konstantinovitch et Lev Nikolaïevitch, le « grand » Tolstoï), Alexeï Nikolaïevitch Tolstoï (1883-1945) ou le « Troisième Tolstoï », comme il est souvent appelé, apparaît sur la scène littéraire russe en 1907 pour atteindre la notoriété en 1911. Présenté par Ivan Bounine comme un « causeur joyeux et intéressant », maniant une langue russe très riche, il émigre à Paris après la révolution d'Octobre. En 1918 il arrive à Berlin où il écrit L'Enfance de Nikita (1920-1922), recueil de nouvelles autobiographiques, et Les Sœurs (1922). Revenu en URSS en 1923, il publie Aelita, un des premiers romans soviétiques de science-fiction, suivi en 1927 par L'Hyperbole de l'ingénieur Garine. Intéressé par la personnalité de Pierre le Grand dès l'époque de l'émigration (Une journée de Pierre, 1918), Alexeï Tolstoï lui consacre deux pièces (L'Estrapade en 1929, Pierre Ier en 1934), un scénario de film (pour le metteur en scène Vladimir Petrov), et met en chantier un grand roman historique, apologie de moins en moins voilée de l'absolutisme et de l'expansionnisme russe.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com