Alan Bennett

Alan Bennett
Alan Bennett est un écrivain, dramaturge, homme de radio britannique mondialement reconnu pour son humour et son panache. En France, il a rencontré un franc succès avec La Reine des lectrices puis La Mise à nu des époux Ransom ou encore So shocking, tous parus aux éditions Denoël.

Avis sur cet auteur (30)

  • add_box
    Couverture du livre « La reine des lectrices » de Alan Bennett aux éditions Gallimard

    Julie Boust sur La reine des lectrices de Alan Bennett

    Un petit livre drôle et jubilatoire! Que se passe t-il quand la Reine d'Angleterre prise d'une ferveur pour la lecture en oublie ses engagements royaux?
    C'est avec un humour so british qu'Alan Bennett nous fait passer un agréable moment de lecture où la Reine se laisse gouverner par le pouvoir...
    Voir plus

    Un petit livre drôle et jubilatoire! Que se passe t-il quand la Reine d'Angleterre prise d'une ferveur pour la lecture en oublie ses engagements royaux?
    C'est avec un humour so british qu'Alan Bennett nous fait passer un agréable moment de lecture où la Reine se laisse gouverner par le pouvoir des mots et transporter par la richesse de la littérature

    Books save the Queen!!

  • add_box
    Couverture du livre « La reine des lectrices » de Alan Bennett aux éditions Gallimard

    Christine GAZO sur La reine des lectrices de Alan Bennett

    J’ai aimé découvrir cette farce « so british » ! La Reine se découvre soudainement une passion dévorante pour la lecture, au point de bousculer l’équilibre protocolaire et d’inquiéter et de tourmenter proches et conseillers ! Décalé et amusant !

    J’ai aimé découvrir cette farce « so british » ! La Reine se découvre soudainement une passion dévorante pour la lecture, au point de bousculer l’équilibre protocolaire et d’inquiéter et de tourmenter proches et conseillers ! Décalé et amusant !

  • add_box
    Couverture du livre « La reine des lectrices » de Alan Bennett aux éditions Gallimard

    Catherine Quart Foisset sur La reine des lectrices de Alan Bennett

    La Reine anglaise et son désir littéraire
    *
    J'ai acheté l'édition deluxe . Un écrin de tissu tartan écossais entoure le livre.
    De format court certes, mais on m'a susurré que je passerais un moment délicieux. Tel était le cas. Pas transcendant au point de ne plus fermer l'oeil, mais...
    Voir plus

    La Reine anglaise et son désir littéraire
    *
    J'ai acheté l'édition deluxe . Un écrin de tissu tartan écossais entoure le livre.
    De format court certes, mais on m'a susurré que je passerais un moment délicieux. Tel était le cas. Pas transcendant au point de ne plus fermer l'oeil, mais suffisamment pour donner envie de lire d'autres romans de cet acabit.
    *
    Nous plongeons dans l'univers de la monarchie anglaise avec la voix de la reine d'Angleterre, Elizabeth II . Je précise que c'est une fiction.
    Elle va découvrir le monde des livres. Yeah!! Encore une future biblioaddict!
    Une Reine qui va délaisser ses devoirs monarchiques et avouons-le, franchement ennuyants. Pour s'immerger dans les pages de très bons bouquins. Oh, elle ne va pas forcément apprécier toutes ses lectures, mais au fur et à mesure de ses pérégrinations livresques, elle va savourer les classiques, les écrits féministes, les essais....jusqu'à vouloir écrire soi-même :)
    *
    Une réflexion sur le rôle et l'importance de la lecture.
    J'ai bien aimé les ouvrages cités (honte à moi, n'en connaissant que la moitié environ!), les reparties assassines de la Reine, les situations cocasses qui en découlent. Un humour british pince-sans-rire avec des subtilités peut-être pas toujours faciles à comprendre (en VO, c'est plus savoureux certainement).
    La fin est originale mais difficilement crédible. Il faut dire que l'auteur nous a tellement bien décrit les pensées intimes de la Reine qu'on s'imaginait vraiment en situation réelle!
    Truculent, pas si léger que ça, forcément décalé, grinçant aussi, un bon moment passé avec la Queen Elizabeth .
    Il ne manquerait plus qu'elle dépose ses chroniques ici sur Lecteurs.com! J'en serais ravie!

  • add_box
    Couverture du livre « La mise à nu des époux Ransome » de Alan Bennett aux éditions Gallimard

    Audrey Light And Smell sur La mise à nu des époux Ransome de Alan Bennett

    Alan Bennett, c’est l’auteur de La Reine des lectrices, un roman que j’avais dévoré et adoré. Son nom sur la couverture a donc suffi pour me donner envie de lire La Mise à nu des époux Ransome. En parlant de couverture, je dois dire que si celle du roman ne flatte pas l’œil, son atmosphère et sa...
    Voir plus

    Alan Bennett, c’est l’auteur de La Reine des lectrices, un roman que j’avais dévoré et adoré. Son nom sur la couverture a donc suffi pour me donner envie de lire La Mise à nu des époux Ransome. En parlant de couverture, je dois dire que si celle du roman ne flatte pas l’œil, son atmosphère et sa mise en scène reflètent, quant à elles, à la perfection l’histoire et l’image qui se dégage, au fil des pages, des époux Ransome.

    À leur retour de l’opéra, les Ransome ont la très désagréable surprise de constater que leur appartement a été cambriolé. Le mot cambriolage est même ici trop faible puisque leur appartement a été entièrement vidé ! Tout a été pris jusqu’au papier toilette condamnant ainsi un gentleman à faire preuve d’audace dans l’exercice de ses fonctions naturelles.

    Mais les époux font honneur au célèbre flegme britannique et accueillent la situation sans effusion… D’ailleurs, M. Ransome, en grand mélomane, se réjouit déjà à la pensée du nouvel équipement audio que les indemnisations de son assurance lui permettront d’acheter. Il laisse donc carte blanche à son épouse, femme au foyer, pour remeubler l’appartement. Et c’est comme ça qu’un événement désobligeant va offrir à Mme Ransome la possibilité de sortir du carcan étriqué de sa vie. Petits bourgeois, la vie de ce couple est faite de silence, de non-dits, de solitude, de conventions, de snobisme et d’hypocrisie.

    Mme Ransome trouve donc un certain réconfort dans sa nouvelle vie qui sera émaillée de découvertes et de rencontres puisqu’elle n’hésite pas à transgresser ses habitudes pour aller dans des endroits où elle n’aurait jamais osé mettre les pieds avant le cambriolage. Son vocabulaire intègre même quelques mots « populaires », une petite hérésie pour une bourgeoise qui se doit bien sûr d’offrir une image irréprochable aux amis que les époux Ransome n’ont pas. M. Ransome lui ne change pas d’un iota. Intransigeant, tatillon et peu avenant, il demeure fidèle à lui-même. Petit à petit, le fossé entre les deux époux se creuse jusqu’à ce que se creuse quelque chose de bien plus dramatique…

    Alors qu’il pensait le plus bizarre derrière eux, le couple va devoir faire face à une nouvelle révélation tout aussi déroutante ! Un mystère qui rend encore plus opaque les raisons qui ont poussé des individus à vider leur appartement. Je ne vous en dirai pas plus si ce n’est que cette découverte apporte une bonne dose de suspense supplémentaire. Et il marquera le point de départ d’une prise de conscience aigüe de la part de Mme Ransome sur la vacuité de sa vie d’antan et sur celle qu’elle souhaiterait vivre dorénavant.

    Cette histoire m’a fait sourire à de nombreuses reprises étant complètement sous le charme de la plume de l’auteur et de son humour grinçant et pince-sans-rire. Il arrive à dépeindre, avec la précision d’un chirurgien en salle d’opération, les travers d’une classe sociale qui est tellement engluée dans le paraître et des conventions absurdes qu’elle arrive à en oublier de simplement être. Se profile également une critique sociétale plus générale, l’auteur n’hésitant pas à se moquer plus ou moins gentiment de tous ces talk-shows qui pullulent, mais aussi de la course effrénée à la consommation. Si l’histoire demeure amusante, elle se pare parfois d’élans plus tristes, notamment si l’on considère les silences et les manques que M. Ransome, de par son caractère, à imposer à sa femme…

    En conclusion, sous la houlette d’Alan Bennett, un événement aussi trivial qu’un cambriolage prend une tournure totalement inattendue et quelque peu loufoque. Avec humour, parfois cynisme, et un flegme tout britannique, l’auteur arrive à offrir une caricature de la bourgeoisie anglaise truculente. C’est drôle, parfois plus triste, mais que c’est addictif !

Ils suivent Alan Bennett

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !