Alain

Alain

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (3)

  • Couverture du livre « Du bonheur et de l'ennui et autres textes » de Alain aux éditions Gallimard

    Nathalie Sibué sur Du bonheur et de l'ennui et autres textes de Alain

    " Ainsi le premier conseil, et sans doute le seul, est d' éveiller en un homme abattu et dominé ce départ de vouloir ";

    " C' est en se mettant à l' oeuvre que l'on découvre ce qu' on veut, ce qu' on aime, ce qu' on sait, en un mot ce qu' on est ".

    " Ainsi le premier conseil, et sans doute le seul, est d' éveiller en un homme abattu et dominé ce départ de vouloir ";

    " C' est en se mettant à l' oeuvre que l'on découvre ce qu' on veut, ce qu' on aime, ce qu' on sait, en un mot ce qu' on est ".

  • Couverture du livre « L'instituteur et le sorbonagre ; 50 propos sur l'école de la République » de Alain aux éditions Mille Et Une Nuits

    Gérald LO sur L'instituteur et le sorbonagre ; 50 propos sur l'école de la République de Alain

    Ce petit ouvrage regroupe 50 billets d’Emile Chartier, dit Alain, instituteur au début du XXème siècle qui sont parus dans da la presse de l’époque. Il dresse un bilan catastrophique de l’enseignement de l’époque et propose parfois des solutions. Il part généralement d’un constat suite à une...
    Voir plus

    Ce petit ouvrage regroupe 50 billets d’Emile Chartier, dit Alain, instituteur au début du XXème siècle qui sont parus dans da la presse de l’époque. Il dresse un bilan catastrophique de l’enseignement de l’époque et propose parfois des solutions. Il part généralement d’un constat suite à une conversation ou un courrier pour écrire son article. Un siècle plus tard le constat est équivalent, les solutions pour beaucoup toujours pas appliquées. La critique parfois est sévère, mais reste objective tout de même. La prise de recul par rapport à la profession était nécessaire et même aujourd’hui, les grands réformateurs n’en ont pas eu. Alain explique pourquoi ils n’y arrivent pas, pourquoi ils n’y arriveront jamais, et surtout, pourquoi les prochaines générations ne risquent pas d’y arriver. Alain c’est un professeur qui aime l’enfant, le considère, sentiment rare à l’époque, qui l’est moins aujourd’hui, mais qui reste présent. Vous qui peut-être lirez ce petit ouvrage comprendrez donc mieux les réactions de tel professeur, de tel adulte, lorsque vous étiez encore élève. Parce que même écrit en aux alentours de 1911, ces billets un siècle plus tard, en 2011, gardent un caractère très contemporain. Une critique qui datent mais qui restent toujours d’actualité.

  • Couverture du livre « Propos sur les pouvoirs » de Alain aux éditions Gallimard

    Jean-Luc Martin sur Propos sur les pouvoirs de Alain

    Pas toujours d'accord mais sa pensée me provoque toujours.

    Pas toujours d'accord mais sa pensée me provoque toujours.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com