Alain Henriet

Alain Henriet

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (3)

  • Couverture du livre « Dent d'ours T.3 ; Werner » de Yann et Alain Henriet aux éditions Dupuis

    Miguel Aupresdeslivres sur Dent d'ours T.3 ; Werner de Yann - Alain Henriet

    les auteurs ne concluent pas l'histoire avec ce tome 3. Ils ont décidé de poursuivre l'aventure avec un nouveau cycle. Il y aura des réponses, mais pas toutes. Cela m'a un peu déçu.

    Ce troisième tome s'attache au personnage de Werner. Hannah, accompagnée de Werner / Max, s'entraîne pour une...
    Voir plus

    les auteurs ne concluent pas l'histoire avec ce tome 3. Ils ont décidé de poursuivre l'aventure avec un nouveau cycle. Il y aura des réponses, mais pas toutes. Cela m'a un peu déçu.

    Ce troisième tome s'attache au personnage de Werner. Hannah, accompagnée de Werner / Max, s'entraîne pour une dernière mission secrète. L'album suit la même structure que les précédents. Il mélange toujours personnages et événements réels et fictifs. On y voit la fin du IIIe Reich et l'état de la ville de Berlin en ce mois d'avril 1945. Il y a quelques flashbacks qui font la lumière sur ce qui est arrivé à Max et Werner dans leur jeunesse. Il y a aussi quelques informations sur le triangle amoureux que formaient les trois enfants.

    Le personnage d'Hannah m'est toujours antipathique. Elle reste ancrée sur ses positions. Werner est taciturne, en retrait. On ne sait pas trop ce qu'il pense.
    Le récit est aussi rythmé qu'auparavant. L'aviation y tient encore une place importante, mais pas centrale. Pourtant, j'ai ressenti de la lassitude à la lecture de ce volume. À part un rebondissement important au cours de l'album, je n'ai pas eu l'impression d'avancer.

    Le dessin reste classique. Le travail effectué sur les avions est très précis. L'ambiance sombre, tendue est bien rendue par les couleurs employées.

    http://www.aupresdeslivres.fr/Dent-d-ours-T3-Werner-de-Yann-et-Alan-Henriet

  • Couverture du livre « Dent d'ours T.2 ; Hanna » de Yann et Alain Henriet aux éditions Dupuis

    Claude Stas sur Dent d'ours T.2 ; Hanna de Yann - Alain Henriet

    Un deuxième tome qui tient les promesses du premier. Nous retrouvons la Silésie sous un épais manteau de neige, et ses habitants coincés entre collaboration et résistance. Nous retrouvons nos trois protagonistes avec un projecteur braqué tout spécialement sur Hanna, jeune femme superbe mue par...
    Voir plus

    Un deuxième tome qui tient les promesses du premier. Nous retrouvons la Silésie sous un épais manteau de neige, et ses habitants coincés entre collaboration et résistance. Nous retrouvons nos trois protagonistes avec un projecteur braqué tout spécialement sur Hanna, jeune femme superbe mue par un fanatisme désabusé. Il est vrai que les troupes hitlériennes essuient revers sur revers sur le front russe. Aussi est-il temps de tester la nouvelle arme secrète du Führer ! En effet, les ingénieurs nazis ont mis au point une nouvelle version du V1 avec cockpit et pilote, pour mieux cibler les objectifs. Hannah est chargée de la formation des pilotes. Mais sait-elle que Max est face à elle ?
    D'autre part, plusieurs flash-back nous expliquent l'origine des dents d'ours porte-bonheur, dans des scènes hallucinantes pendant lesquelles Hanna, enfant, révèle la femme qu'elle deviendra.
    Le scénario se fait plus adulte, prouvant qu'aucune guerre n'est propre. Et la réussite graphique est toujours au rendez-vous. Vivement le troisième tome !

  • Couverture du livre « Dent d'ours T.1 ; Max » de Yann et Alain Henriet aux éditions Dupuis

    Claude Stas sur Dent d'ours T.1 ; Max de Yann - Alain Henriet

    Et des lectures de mon enfance, me sont revenus à l'esprit les exploits de Buck Danny, Dan Cooper ou du duo Tanguy-Laverdure. Donc en abordant ce premier tome de Dent d'Ours, série qui en comprendra trois, j'étais, pensai-je, en terrain connu. Bien sûr, ce ne fut pas tout à fait le cas. Tout...
    Voir plus

    Et des lectures de mon enfance, me sont revenus à l'esprit les exploits de Buck Danny, Dan Cooper ou du duo Tanguy-Laverdure. Donc en abordant ce premier tome de Dent d'Ours, série qui en comprendra trois, j'étais, pensai-je, en terrain connu. Bien sûr, ce ne fut pas tout à fait le cas. Tout d'abord, l'action se déroule pendant la seconde guerre mondiale, en Silésie (une province polonaise, devenue allemande par la volonté d'Hitler). Ensuite, le thème n'est pas seulement l'aviation, mais également la situation politique et humaine de tout un peuple. A travers trois enfants, d'une douzaine d'années, Werner, Hannah et Max, le scénariste Yann expose la problématique de la race pure. Ces trois enfants veulent piloter. Pour y parvenir, Werner et Hannah entrent dans les Jeunesses hitlériennes, plus par opportunisme naïf que par conviction politique. Quant à Max, le petit juif, fuyant les persécutions, il part aux USA et y devient un pilote. Si bien qu'au plus fort des combats, Max est dans un camp ; Werner et Hannah, dans l'autre.
    L'exposition des trois protagonistes principaux est habilement amenée par une alternance de flash-backs et de scènes contemporaines. Ce procédé permet d'introduire les différentes traits de caractère des enfants, et surtout le vénéneux mélange de fascination et de rivalité entre Hannah et Max.
    Graphiquement moins réaliste que Hubinon ou Weinberg, Henriet rend pourtant avec brio, avec un soin tout particulier les formes des coucous de l'époque. Très bien documentée, riche en tous points (scénario et dessin), ce premier tome promet ...

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com