Alain Fleischer

Alain Fleischer
Alain Fleischer est né en 1944 à Paris. Il vit et travaille à Paris, Rome et Tourcoing (où il a créé et dirige Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains). Après des études de lettres, linguistique, sémiologie et anthropologie à la Sorbonne et à l'École des Hautes Études en Sciences Soci... Voir plus
Alain Fleischer est né en 1944 à Paris. Il vit et travaille à Paris, Rome et Tourcoing (où il a créé et dirige Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains). Après des études de lettres, linguistique, sémiologie et anthropologie à la Sorbonne et à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, il a enseigné à l'Université de Paris III, à l'Université du Québec à Montréal, et dans diverses écoles d'art, de photographie et de cinéma. Son oeuvre d'artiste et de photographe est régulièrement montrée dans de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l'étranger, dans des galeries et musées. Lauréat de diverses bourses (Villa Médicis hors-les-murs, Léonard de Vinci), Alain Fleischer a été Prix de Rome pour la photographie et a séjourné à la Villa Médicis de 1985 à 87.



Articles (1)

Voir tous les articles

Avis (10)

  • Couverture du livre « Effondrement » de Alain Fleischer aux éditions Cherche Midi

    Nathalie cez sur Effondrement de Alain Fleischer

    Entre confidences, articles de presse, souvenirs de son ami et cousin, l’auteur nous raconte la déchéance d’un virtuose de la musique, après l’annonce du décès de son père.

    Cela se passe en 2025, Simon PINKAS vit une aventure amoureuse avec une femme de chambre, dans l'hôtel, ou il réside...
    Voir plus

    Entre confidences, articles de presse, souvenirs de son ami et cousin, l’auteur nous raconte la déchéance d’un virtuose de la musique, après l’annonce du décès de son père.

    Cela se passe en 2025, Simon PINKAS vit une aventure amoureuse avec une femme de chambre, dans l'hôtel, ou il réside avec sa mère.
    Il apprend la mort de son père et qu’il hérite de toute sa fortune, mais surtout de sa collection d’art contemporain , dont il veut se débarrasser, et surtout empêcher l’exposition dans les salles les plus prisées au monde..
    Cette décision va lui valoir les pires ennuis avec le gratin mondial.
    Sa mère va lui révéler un secret qui va le bouleverser et lui causer une paralysie de la main droite, ce qui va l’empêcher de jouer du piano et ainsi annuler sa tournée.

    Au début de la lecture de ce livre, je me suis dit que cela n’allait pas accrocher. A mon grand étonnement, je me suis plongée dedans, impatiente de connaître le destin de ce “pauvre” pianiste, à qui tout semble réussir (succès, amour, fortune).

    Bien écrit, rythmé, finalement, ce livre m’a bien plu.

    Extraits :

    Un père peut ne pas reconnaître son fils naturel, mais un fils ne peut refuser de reconnaître son père.

    (...) après que l’on a cru à des menaces pour la sécurité du jeune virtuose, en relation avec les, un grand spécialiste new-yorkais des pathologies des musiciens, appelé à Sao Paulo par les organisateurs de la tournée, confirme un diagnostic de dystonie focale, un trouble neurologique qui peut se révéler grave et durable, communément appelé la “crampe du musicien”.

    La mémoire de monsieur Spielman fonctionne par discontinuités : il semble ouvrir l’un après l’autre les tiroirs d’un meuble à souvenirs, sans aucune relation l’un avec l’autre.

  • Couverture du livre « Alma Zara » de Alain Fleischer aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Astrid SHRIQUI GARAIN sur Alma Zara de Alain Fleischer

    L'amour est-il le fruit du hasard ou celui de l'histoire ? A. première lettre. Z, dernière lettre ? Et si nous inversions l'ordre des choses ? Et si un ordre alphabétique pouvait nous rendre intelligible le sens chronologique des mondes ?
    Une dictée perpétuelle, un jeu de lettres, une diction,...
    Voir plus

    L'amour est-il le fruit du hasard ou celui de l'histoire ? A. première lettre. Z, dernière lettre ? Et si nous inversions l'ordre des choses ? Et si un ordre alphabétique pouvait nous rendre intelligible le sens chronologique des mondes ?
    Une dictée perpétuelle, un jeu de lettres, une diction, une vie qui épèle chaque lettre d'un même nom. Soi, l'autre, ailleurs, autre lieu, autre corps, éternelle retour qu'un seul mot peut donner aux territoires des noms : le goût imprescriptible des choses. Déjà vu, reconnu, entendu, et étrangement reconnaissant. Reconnaissant à la vie, peut-être tout simplement. Car c'est la vie qui porte en elle toutes les lettres. Alma Zara n'est pas le roman d'une époque, c'est un livre qui contient l'infinité de l'amour. Un apprentissage. La vie d'un homme. Où s'entremêlent des lettres et des messages, des images, des parfums, des voies. Il ne sera jamais plus une fois, mais mille autres, l'aura de toutes les fois, chaque fois. Une poursuite, jamais une répétition. Une phrase, jamais un bégaiement. Un mouvement de l'existence, un entrelacement, un chevauchement, une ellipse, jamais une éclipse. Le battement des âmes, la respiration intarissable du monde. L'écho mythique, interminable d'un dernier été dans un ancien monde, l'enfance de la parole. Un écho qui légende au hasard de toutes les histoires que rien ne saurait recommencer sans que rien ne puisse toujours continuer. Effroyable parfois, extraordinaire souvent.
    Entre le risque et le danger il nous est permis d'aimer pour vivre en toute humanité.
    C'est la différence qui existe entre un papillon monarque et une mite. Pas un destin, mais un choix.
    Alma Zara d'Allain Fleischer est un très beau livre. Beau comme on voudrait « le bien dire » de ce moment où le premier soleil reviendra, mais qu'on n'a plus que cette vie là , alors on a les livres, on a les lettres, on a le ciel pour ça, et toute la douceur d'un dernier été pour se souvenir du bout des ailes de cet instant là.

  • Couverture du livre « Effondrement » de Alain Fleischer aux éditions Cherche Midi

    Émilie Lahaye sur Effondrement de Alain Fleischer

    * Chronique #ExploLecteurs
    Simon, célèbre pianiste, hérite à la mort de son père milliardaire, de toute sa collection d'art contemporain. Pour le jeune homme, c'est un cadeau empoisonné ; il souhaite vendre tous les tableaux aux enchères et au plus vite ! Débute alors une « guerre » avec le...
    Voir plus

    * Chronique #ExploLecteurs
    Simon, célèbre pianiste, hérite à la mort de son père milliardaire, de toute sa collection d'art contemporain. Pour le jeune homme, c'est un cadeau empoisonné ; il souhaite vendre tous les tableaux aux enchères et au plus vite ! Débute alors une « guerre » avec le marché de l'art ...
    Ce livre est une belle découverte, j'ai accroché dès les premières pages, on découvre les combines du marché de l'art, c'est très intéressant. L'écriture est fluide et les chapitres avec leurs différents types de narration se lisent très bien (témoignages et souvenirs du meilleur ami de Simon, extraits d'articles de journaux, passages du journal intime de Simon). J'ai beaucoup aimé les passages du journal intime de Simon, en effet je me suis senti plus proche de lui.
    Je trouve que les informations me parvenaient d'une façon "lisse", la plume de l'auteur est magnifique. C'est un excellent roman, qui me donne envie de lire d'autres écrits de l'auteur. Je pourrais sans doute continuer pendant des heures, mais je ne voudrais pas vous empêcher de vous rendre en librairie pour acheter ce livre !


    * Avis de la page 100 #ExploLecteurs
    Le rendez-vous de la page 100 ...
    Simon, célèbre pianiste, hérite à la mort de son père milliardaire, de toute sa collection d'art contemporain. Pour le jeune homme, c'est un cadeau empoisonné ; il souhaite vendre tous les tableaux aux enchères & au plus vite ! Débute alors une "guerre" avec le marché de l'art ... De plus, un événement personnel (que je vous laisserais découvrir) va complètement changer sa vie ...
    Ce livre est une belle découverte, j'ai accroché dès les premières pages, on découvre les combines du marché de l'art, c'est très intéressant. L'écriture est fluide & les chapitres avec leurs différents types de narration se lisent très bien (témoignages & souvenirs du meilleur ami de Simon, extraits d'articles de journaux, passages du journal intime de Simon). Je reprends ma lecture avec enthousiasme !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !