Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Alain Corbin

Alain Corbin
Alain Corbin, souvent qualifié d'« historien du sensible », est l'auteur d'une oeuvre abondante sur le XIXe siècle, dont l'essentiel a été publié en Champs. Parmi ses nombreux ouvrages, Le Monde retrouvé de Louis-François Pinagot, Le Village des cannibales, Le Miasme et la jonquille, L'Harmonie d... Voir plus
Alain Corbin, souvent qualifié d'« historien du sensible », est l'auteur d'une oeuvre abondante sur le XIXe siècle, dont l'essentiel a été publié en Champs. Parmi ses nombreux ouvrages, Le Monde retrouvé de Louis-François Pinagot, Le Village des cannibales, Le Miasme et la jonquille, L'Harmonie des plaisirs (Perrin, 2008, Champs, 2010). Il a dirigé le volume 2 de l'Histoire du corps parue au Seuil en 2005, et 1515 et les grandes dates de l'histoire de France (Seuil, 2009).

Avis sur cet auteur (4)

  • add_box
    Couverture du livre « Terra incognita ; une histoire de l'ignorance » de Alain Corbin aux éditions Albin Michel

    Aurélien sur Terra incognita ; une histoire de l'ignorance de Alain Corbin

    Une fois n'est pas coutume, je ne vais pas vous parler d'un roman cette fois. Il est vrai que c'est mon genre favori mais il m'arrive de temps en temps d'ouvrir d'autres types de livres et notamment des essais. Au moment de la sortie de ce livre, en début d'année, j'ai lu une interview d'Alain...
    Voir plus

    Une fois n'est pas coutume, je ne vais pas vous parler d'un roman cette fois. Il est vrai que c'est mon genre favori mais il m'arrive de temps en temps d'ouvrir d'autres types de livres et notamment des essais. Au moment de la sortie de ce livre, en début d'année, j'ai lu une interview d'Alain Corbin dans un magazine et je me souviens avoir trouvé ses propos particulièrement intéressants. J'ai donc acheté ce livre et il s'agit de ma première lecture de cet auteur qui semble avoir déjà rencontré un certain succès avec ses ouvrages précédents.

    Le thème de l'ouvrage me semblait particulièrement intéressant mais néanmoins très ambitieux : une histoire de l'ignorance. Oui, oui, rien que ça ! En réalité, et cela semble logique, cette histoire de l'ignorance est ciblée sur une période de l'histoire qui va de 1755, avec pour point de départ le séisme de Lisbonne, jusqu'en 1900. Par ailleurs, l'auteur s'attache à évoquer un certain nombre de sujets et à dresser finalement un panorama du recul de l'ignorance sur ces sujets durant la période considérée. On retrouve donc par exemple les phénomènes météorologique, les volcans, les abysses ou encore les pôles.

    Je vais tout de suite mettre les pieds dans le plat, j'ai été très déçu par ce livre. Je m'attendais vraiment à un propos passionnant et cela n'a pas fonctionné. Il y a plusieurs raisons à cette déception. La première, c'est la forme. Je n'aime pas trop dire ça, mais j'ai été surpris tant ce n'est pas soigné. Il y a de nombreuses répétitions, parfois des phrases identiques que l'on retrouve à 2-3 pages d'intervalle. Ce n'est vraiment pas agréable à lire. Par ailleurs, la plupart des éléments sont, à mon sens, mal amenés avec parfois des transitions brutales qui donnent l'impression d'une succession d'auteurs, de dates... C'est très rébarbatif à lire et c'est vraiment dommage.

    C'est d'ailleurs d'autant plus dommage qu'il y a des éléments vraiment intéressants. On apprend des choses et on voit qu'il y a eu un travail de recherche mais comme je n'ai pas été embarqué dans le propos de l'auteur, j'ai vraiment eu du mal à avoir se plaisir de découvrir et d'apprendre. Ce roman manque clairement de "pédagogie", ce n'est pas vraiment ce mot que je voulais utiliser mais je ne trouve pas mieux.

    Donc voilà, une impression plutôt négative avec un vrai blocage sur la forme et un propos qui ne m'a pas du tout embarqué alors que le sujet me paraissait vraiment intéressant et qu'il y a des éléments pouvant être clairement passionnants dans ce livre. Certains points méritaient d'ailleurs quelques développements ou éléments de contexte supplémentaires. Mais franchement, je n'aime pas utiliser ce mot là, l'ensemble m'a paru un peu bâclé.

    Je ne sais pas trop si je vais tenter une nouvelle expérience avec un autre livre d'Alain Corbin. En tout cas, celui-ci n'a clairement pas fonctionné avec moi et même si j'y ai appris des choses intéressantes, je n'ai pas vraiment pris de plaisir lors de cette lecture. Dommage.

  • add_box
    Couverture du livre « La mer ; terreur et fascination » de Alain Corbin aux éditions Points

    Catherine Kosma sur La mer ; terreur et fascination de Alain Corbin

    Tout au long des pages de ce livre, nous découvrons les représentations culturelles de la mer; de la Grèce de l'Antiquité à notre époque, de Poséidon aux monstres marins qui enlevaient des vies humaines, la mer a été l'objet d'images mythiques, de cultes, d'audaces. Livre riche écrit par des...
    Voir plus

    Tout au long des pages de ce livre, nous découvrons les représentations culturelles de la mer; de la Grèce de l'Antiquité à notre époque, de Poséidon aux monstres marins qui enlevaient des vies humaines, la mer a été l'objet d'images mythiques, de cultes, d'audaces. Livre riche écrit par des historiens, océanographes, professeurs de littérature...Seul reproche, la grande disparité dans l'écriture du fait des co-auteurs multiples, avec un style tantôt agréable, tantôt très lourd.

  • add_box
    Couverture du livre « Le miasme et la jonquille » de Alain Corbin aux éditions Flammarion

    giulia maninchedda sur Le miasme et la jonquille de Alain Corbin

    Oeuvre très enrichissante !

    Oeuvre très enrichissante !

  • add_box
    Couverture du livre « Village des cannibales (le) » de Alain Corbin aux éditions Flammarion

    giulia maninchedda sur Village des cannibales (le) de Alain Corbin

    ce récit retraçant la terrible journée du 16 Août 1870 nous plonge dans l'horreur de la paysannerie de l'époque, au paroxisme des rumeurs et de l'atrocité que peut commettre l'homme sur son prochain !

    ce récit retraçant la terrible journée du 16 Août 1870 nous plonge dans l'horreur de la paysannerie de l'époque, au paroxisme des rumeurs et de l'atrocité que peut commettre l'homme sur son prochain !

Récemment sur lecteurs.com