Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Agnes Martin-Lugand

Agnes Martin-Lugand
AGNES MARTIN-LUGAND est devenue en seulement trois romans une auteure plébiscitée par la critique et les lecteurs. Après le succès de son dernier roman, La vie est facile, ne t'inquiète pas (100 000 exemplaires vendus), elle s'est lancée dans une nouvelle histoire aux personnages tout aussi attac... Voir plus
AGNES MARTIN-LUGAND est devenue en seulement trois romans une auteure plébiscitée par la critique et les lecteurs. Après le succès de son dernier roman, La vie est facile, ne t'inquiète pas (100 000 exemplaires vendus), elle s'est lancée dans une nouvelle histoire aux personnages tout aussi attachants.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Agnes Martin-Lugand (5)

Avis sur cet auteur (352)

  • add_box
    Couverture du livre « La datcha » de Agnes Martin-Lugand aux éditions Michel Lafon

    Corinne sur La datcha de Agnes Martin-Lugand

    Hermine, jeune laissée pour compte de 20 ans, est engagée dans un hôtel provençal, la Datcha, par ses propriétaires, Jo et Macha. Le chapitre suivant nous projette 20 ans plus tard. Hermine, deux enfants, fraichement divorcée, est toujours à la Datcha qu’elle dirige pratiquement seule. Puis Jo...
    Voir plus

    Hermine, jeune laissée pour compte de 20 ans, est engagée dans un hôtel provençal, la Datcha, par ses propriétaires, Jo et Macha. Le chapitre suivant nous projette 20 ans plus tard. Hermine, deux enfants, fraichement divorcée, est toujours à la Datcha qu’elle dirige pratiquement seule. Puis Jo meurt et, durant une bonne centaine de pages, c’est pleurs, veillée funèbre, enterrement, souvenirs, regrets…
    Après un deuil qui ne semble jamais finir, on imagine que l’histoire va enfin démarrer, mais non. Rien ! Jusqu’à ce que ressorte, dans les 20 dernières pages, un vieux secret de famille qui aboutit en eau de boudin.

    Bref, j'ai trouvé que La Datcha était un roman bien écrit mais profondément ennuyeux.

  • add_box
    Couverture du livre « Nos résiliences » de Agnes Martin-Lugand aux éditions Michel Lafon

    Karine-Alice sur Nos résiliences de Agnes Martin-Lugand

    Ce roman est vraiment abouti. Beaucoup de sensibilités et des mots justes pour traduire les sentiments des personnages. Un livre que je recommande...

    Ce roman est vraiment abouti. Beaucoup de sensibilités et des mots justes pour traduire les sentiments des personnages. Un livre que je recommande...

  • add_box
    Couverture du livre « Les gens heureux lisent et boivent du café » de Agnes Martin-Lugand aux éditions Pocket

    Sori007 sur Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnes Martin-Lugand

    Le titre m'avait interpelé. Original, il m'avait donné envie de lire l'histoire. Je ne connaissais par l'auteure, j'ai adoré. Le style est simple (ça fait du bien) et la description des émotions est très bien écrite. J'avoue avoir été emportée plus d'une fois. J'ai donc englouti le livre en...
    Voir plus

    Le titre m'avait interpelé. Original, il m'avait donné envie de lire l'histoire. Je ne connaissais par l'auteure, j'ai adoré. Le style est simple (ça fait du bien) et la description des émotions est très bien écrite. J'avoue avoir été emportée plus d'une fois. J'ai donc englouti le livre en quelques heures et celui-ci m'a donné envie de mieux connaitre Agnès Martin-Lugand. Bref, vous l'aurez compris, je le recommande !

  • add_box
    Couverture du livre « Les gens heureux lisent et boivent du café » de Agnes Martin-Lugand aux éditions Pocket

    lireencore93420 sur Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnes Martin-Lugand

    Ils étaient partis en chahutant dans l'escalier. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux.

    C'est mon troisième livre que je lis à...
    Voir plus

    Ils étaient partis en chahutant dans l'escalier. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux.

    C'est mon troisième livre que je lis à cette autrice et c'est le premier pour lequel je vais émettre des réserves. J'ai aimé d'abord beaucoup le thème de fond : le deuil et comment faire pour se reconstruire quand on a tout perdu.

    Son écriture est toujours aussi percutante, elle rentre direct dans le sujet, elle ne prend pas des raccourcis. Agnès Martin Lugand nous emporte directement avec un sujet fort.

    J'ai beaucoup aimé le début et la délicatesse ou elle met en lumière ses personnages, mais la deuxième partie du roman avec une rencontre en Irlande, m'as un peu lassé, les changements d'attitudes des deux personnages était assez lourdes et sûrement un peu trop fleur bleue pour moi, dans cette partie, il y a eu quelque chose en trop qui ne m'a pas plu.

    Quant à la fin, complétement ouverte, je déteste cela, bon après j'ai appris qu'il a une suite, ouf, je ne l'ai pas, mais je vais me le procurer très vite.

    C'est un livre très court, moins de 200 pages, elle a su m'emporter, mais pas maintenir mon intérêt, mais c'est son premier livre et les suivants, je les trouve beaucoup plus élaborées, mais je lirais quand même la suite, car l'histoire de Diane m'interpelle.

    Mais j'ai aimé le thème de ce livre, aussi la complicité avec le chien du voisin, et toute l'action en général juste un bémol sur la romance qui as été à mon humble avis mal construite. Ce n'est pas une déception, plutôt une partie de cette histoire que je n'ai pas aimée.

    Malheureusement, on ne peut pas tout apprécier, tout ne pas être blanc ou noir, il y a parfois des nuances un peu grises, c'est ce que j'ai ressenti à la lecture de ce 3éme livre de cette autrice, mais je continuerais à l'as lire avec plaisir.

Récemment sur lecteurs.com