Adeline Neetesonne

Adeline Neetesonne

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (3)

  • Couverture du livre « L'héritage » de Adeline Neetesonne aux éditions Sharon Kena

    Audrey Light And Smell sur L'héritage de Adeline Neetesonne

    Hériter d’une maison et d’une jolie somme d’une tante inconnue ? Voilà une nouvelle qui va, dans un premier temps, surprendre Alexandra avant de franchement la ravir. À l’étroit dans un petit appartement aux côtés d’un compagnon avec lequel il n’y a plus cette petite étincelle qui fait chavirer...
    Voir plus

    Hériter d’une maison et d’une jolie somme d’une tante inconnue ? Voilà une nouvelle qui va, dans un premier temps, surprendre Alexandra avant de franchement la ravir. À l’étroit dans un petit appartement aux côtés d’un compagnon avec lequel il n’y a plus cette petite étincelle qui fait chavirer le cœur, la jeune femme est ravie du tournant inattendu que prend sa vie. Elle va donc s’investir corps et âme dans cette maison délabrée que sa tante lui a léguée d’autant qu’elle devine sans peine son énorme potentiel une fois les travaux terminés.

    Installée dans sa nouvelle demeure en travaux, Alexandra, au-delà de l’excitation d’une nouvelle vie débarrassée de la peur du lendemain, commence à ressentir des choses étranges et à faire des cauchemars… La situation prend une tournure franchement inquiétante quand elle tombe sur un journal intime, ou cahier de bord, dans lequel sa tante raconte sa vie. Une vie dans laquelle des entités, des esprits et des créatures se disputent son attention. Et le plus troublant, c’est qu’Alexandra commence elle aussi à voir ces esprits et cette créature qui inquiétait tant sa tante : Demnius. Il y a aussi François, un être mi-humain mi-fantôme qui, comme il l’avait fait avec sa défunte tante, requiert sa protection…

    Gros point fort de ce roman, l’atmosphère qu’a su créer l’auteure, une ambiance à la fois mystérieuse et inquiétante. On se pose très vite des questions sur ces esprits qui errent dans la maison et qui semblent vouloir obtenir quelque chose d’Alexandra. Et puis, il y a Demnius qui, sous des airs affables, commence de plus en plus à faire peur à la jeune femme. Une peur qui monte crescendo et qui rend l’ambiance presque étouffante. On comprend alors l’envie de fuite d’Alexandra qui ne désire qu’une chose, retourner dans son ancien appartement afin de retrouver un semblant de paix et de sécurité. Mais elle va rapidement découvrir qu’il est trop tard, son sort est dorénavant irrémédiablement lié à cette maison, un cadeau empoisonné, qui prend de plus en plus des allures de cage…

    Aimant bien les histoires de fantômes et d’esprits, j’ai apprécié de découvrir les créatures imaginées par l’auteure ainsi que son utilisation d’un classique des films d’horreur, qui m’a d’ailleurs souvent donné des sueurs froides, les miroirs. Ici, aucune tête n’apparaît dans les miroirs afin de provoquer des sursauts chez les lecteurs, mais des messages menaçants qui somment Alexandra de rentrer. Qui les envoie ? Aucune certitude bien que la jeune femme ait une petite idée sur la question…

    Mais a-t-elle vraiment su cerner le danger et pris la mesure des menaces qui pèsent sur elle et sur la personne qui compte le plus pour elle ? Je vous laisserai le soin de le découvrir, mais je peux d’ores et déjà vous dire de ne pas vous fier aux apparences. L’auteure nous offre, en effet, une histoire où tout n’est que faux-semblant et où faire confiance à quelqu’un devient le meilleur moyen de perdre la tête. D’ailleurs, si j’avais anticipé l’un des retournements de situation, la grande révélation du roman m’a complètement surprise. C’est assez tordu et ça prouve que les voies des créatures maléfiques sont impénétrables !

    La fin m’a également prise de court et ne pourra que marquer les esprits, l’auteure ne ménageant vraiment pas son héroïne ! Seul l’épilogue m’a un peu déstabilisée : il laisse entrevoir une suite au roman à moins que ce soit là un moyen pour l’auteure de stimuler l’imagination de ses lecteurs. J’espère, pour ma part, qu’une suite est prévue, Adeline Neetesonne ayant tous les ingrédients en main pour nous offrir une série addictive avec de l’action, de l’horreur, un duo atypique…

    Quant à la plume de l’auteure, elle est fluide et plutôt immersive, ce qui rend la lecture fort agréable. Il n’y a pas de longues descriptions, mais les informations données sont assez développées pour nous permettre de nous immerger dans l’histoire et de ressentir toute l’angoisse d’Alexandra. On finit même par partager ce sentiment de panique à l’idée d’être pris au piège par des créatures surnaturelles aux desseins plutôt flous…

    La seule chose qui m’a un peu moins convaincue est la relation entre Alexandra et son compagnon. Elle souffre, à mon sens, de quelques incohérences, ce qui est dommage, car cela nuit à l’empathie que l’on devrait ressentir devant les événements qui frappent de plein fouet le couple. Mais rien de bien gênant d’autant que l’aspect romance n’est que très peu développé, le compagnon étant surtout utilisé pour apporter un côté encore plus dramatique à la nouvelle vie d’Alexandra. Si vous pensiez que l’argent fait le bonheur, vous devriez, avec ce roman, reconsidérer votre avis…

    Pour conclure, L’héritage donne tout son sens à la notion de cadeau empoisonné ! D’une plume fluide et immersive, l’autrice nous transporte, en effet, dans une histoire à l’ambiance angoissante où les apparences sont trompeuses. Alors si vous aimez les histoires de fantômes et autres créatures machiavéliques, et si vous aimez être menés par le bout du nez, ce roman est fait pour vous.

    AVis sur https://lightandsmell.wordpress.com/2018/05/28/lheritage-adeline-neetesonne/

  • Couverture du livre « Utopique Atlantide » de Adeline Neetesonne aux éditions Sharon Kena

    Emmanuelle GERBER sur Utopique Atlantide de Adeline Neetesonne

    Ce qui m'a fait craqué c'est la couverture, elle est vraiment splendide !

    Dans l'ensemble ce roman me laisse une impression mitigée : je ne sais pas ce que j'attendais vraiment mais pas ça... J'aurais aimé plus d'histoires sur l'Atlantide, plus de mythes et là tout était si...
    Voir plus

    Ce qui m'a fait craqué c'est la couverture, elle est vraiment splendide !

    Dans l'ensemble ce roman me laisse une impression mitigée : je ne sais pas ce que j'attendais vraiment mais pas ça... J'aurais aimé plus d'histoires sur l'Atlantide, plus de mythes et là tout était si cartésien...

    L'histoire est assez "classique" : Karine se retrouve transporté sur l'ile par Platon qui veut qu'elle sauve l'île et là voilà à traverser toutes sortes d'épreuves qui d'ailleurs ne semblent jamais être difficiles... Elle et ses compagnons marchent sans jamais s'arrêter ou presque et sans jamais se plaindre...

    Au niveau du style, le livre se lit très bien, il n'y a ni lourdeurs ni vulgarités. C'est plutôt agréable.

    Je n'ai pas vraiment réussi à m'identifier et à m'attacher aux personnages : Karine est si froide, on a l'impression qu'elle n'a aucun sentiment et les quelques larmes qu'elles versent ne m'ont pas atteinte... Ce n'est donc pas un coup de coeur.

    Bonne lecture !

  • Couverture du livre « Cytise femme pirate » de Adeline Neetesonne aux éditions Terriciae

    Andrée Lapapivore sur Cytise femme pirate de Adeline Neetesonne

    Cytise, femme-pirate est un bon roman d'aventures, à réserver à mon avis à un public féminin. On y trouve des personnages sympathiques (même les méchants ne sont pas trop horribles, le comble pour des pirates !), de l'action, de l'amour, de l'amitié également, du dépaysement, une pointe de...
    Voir plus

    Cytise, femme-pirate est un bon roman d'aventures, à réserver à mon avis à un public féminin. On y trouve des personnages sympathiques (même les méchants ne sont pas trop horribles, le comble pour des pirates !), de l'action, de l'amour, de l'amitié également, du dépaysement, une pointe de fantastique, un rebondissement surprenant, bref de quoi passer un excellent moment de lecture.
    Malheureusement, et c'est ce qui fait baisser ma note globale tant cela a perturbé ma lecture, il y a des fautes d'orthographe et d'accord dans ce roman... beaucoup trop pour qu'on puisse parler de simples coquilles !! Je conçois tout à fait que l'auteur fasse des erreurs, après tout à force d'écrire et remanier un texte on finit par laisser passer des coquilles ; par contre il est du rôle de l'éditeur de relire les épreuves, et de les corriger !!! Vu le nombre de fautes laissées, soit le livre n'a pas été relu, soit le correcteur doit s'acheter un Bescherelle... je trouve cela inadmissible pour un livre à 23 €.

    http://andree-la-papivore.blogspot.fr/2014/04/cytise-femme-pirate-dadeline-neetesonne.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com