Simone Veil, une vie...

lundi 24 juillet 2017

Simone Veil, une vie...

Simone Veil, née le 13 juillet 1927 à Nice, nous a quitté le 30 juin 2017 à l'âge de 89 ans. Issue d’une famille juive non pratiquante, elle est arrêtée par la Gestapo avec sa famille en 1944. Transférée dans plusieurs camps, en particulier à Auschwitz, elle seront, avec ses deux sœurs, seules survivantes de toute sa famille..

 

Elle entre dans la Magistrature après ses études de Droit. En 1974, elle participe en tant que ministre de la Santé au gouvernement de Jacques Chirac, premier ministre, sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. C’est elle qui défendra au parlement la loi, voulue par Valérie Giscard d’Estaing, sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), dépénalisant l’avortement. Loi votée en 1974, qui entre en vigueur dès 1975. Simone Veil a alors dû affronter de très nombreuses menaces et intimidations, jusqu’à cette haine dont elle dira plus tard : "Je n'ai jamais ressenti autant de haine, une vraie haine, une haine qui veut tuer".

 

Défenseur ardent de l’Europe et du rapprochement avec l’Allemagne, elle entre au Parlement Européen dont elle sera la Présidente de 1979 à 1982. Elle sera également ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville du gouvernement d’Edouard Balladur en 1993, puis membre du Conseil Constitutionnel de 1998 à 2007. Elle a été Présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et en 2010 Simone Veil entre à la prestigieuse Académie française. Jean d’Ormesson a prononcé un beau discours que nous vous invitons à découvrir.

En politique, elle dira : "Je suis la femme alibi"

Sur la Shoah : "Nous n'avons pas parlé parce qu'on n'a pas voulu nous écouter"

Sur l'avortement : "Dans ce débat, je m'assumais totalement comme femme"

 

Simone Veil, femme intègre et d'une intelligence lumineuse, a mené le combat d'une femme pour les femmes et les hommes. Chacun s'accorde à dire qu'une grande dame s'en est allée, n'oublions pas qu'il nous reste sa parole, un bien très précieux aujourd'hui.

 

  • Un vie sans concession

    • Couverture du livre « Mes combats » de Simone Veil aux éditions Bayard

      Mes combats de Simone Veil

      Il faut lire les textes de Simone Veil pour comprendre que rien n'est jamais acquis. Dans « Mes combats » Simone Veil rassemble tous ses discours, une vie entière dédiée à l’engagement pour faire aboutir ses conviction les plus fortes.

    • Couverture du livre « Une vie » de Simone Veil aux éditions Lgf

      Une vie de Simone Veil

      Avec cette biographie, Simone Veil demeure parmi nous, vivante et si présente. On découvre le récit d’une vie souvent douloureuse, faite de combats, d’un courage exemplaire, mais aussi une vie d’amour pour les autres.

    • Couverture du livre « Les hommes aussi s'en souviennent ; une loi pour l'histoire » de Simone Veil aux éditions Stock

      Les hommes aussi s'en souviennent ; une loi pour l'histoire de Simone Veil

      Pour l'histoire, pour les femmes, pour la vie.
      Simone Veil défend devant l'assemblée la loi voulue par Valérie Giscard d'Estaing et qu'aucun autre n'aurait pu défendre avec autant de dignité et de conviction, face à cette majorité d'hommes réfractaires. Une loi qui marque une avancée majeure pour l'émancipation des femmes.
      Se souvenir qu'il ne faut jamais oublier et que rien n'est définitivement acquis.

  • Simone Veil n'oublie personne

    • Couverture du livre « Le journal d'Hélène Berr » de Simone Veil et Patrick Mondiano aux éditions Tallandier

      Le journal d'Hélène Berr de Simone Veil - Patrick Mondiano

      Préface de Simone Veil. Avant-propos de Patrick Modiano. D'avril 1942 à février 1944, Hélène Berr a tenu son journal au jour le jour.
      Le Journal d’Hélène Berr évoque avec émotion et justesse la vie au jour le jour de cette jeune femme juive, totalement lucide sur le sort de ses pairs et ce qui l’attend, à Paris au moment de l'Occupation. La solitude, l’émotion, le destin auquel on n’échappe pas, mêlés à l’envie de vivre et l’espoir toujours sous-jacent en font un livre difficile à lire, à la manière du journal d’Anne Franck , mais un document indispensable pour mieux comprendre.

  • Discours de l'Académie française et Jean d'Ormesson...

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Bibliothèque thématique"

Où trouver « Une vie » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions