Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Rentrée littéraire 2023 : quand les écrivains racontent la nature

L'environnement et les grands espaces par 5 auteurs à découvrir absolument

Rentrée littéraire 2023 : quand les écrivains racontent la nature

La rentrée littéraire 2023 se met au vert ! Que ce prisme soit abordé par l’écologie - on ne peut plus actuel, ou par une ode lyrique au monde qui nous entoure, cette année la nature prend une place prépondérante. Voici une sélection de quelques titres bucoliques qui pourraient bien ravir les amateurs de la thématique comme les novices en quête de grands espaces…

 

Et si l’on prolongeait un peu les vacances ? Mille Hivers (Le Mot et le Reste), premier roman de Renaud de Chaumaray, nous plonge immédiatement dans un cadre idyllique : une île privée dans le Golfe de Gascogne. De quoi faire rêver si Dorothée, fille du propriétaire ainsi que Tortu, unique employé du territoire, n’y avaient pas découvert un immense iceberg échoué à la suite d’une tempête. Le phénomène hors-norme inquiète l’homme d’entretien, craignant que la quiétude de « cette forteresse à l’écart du monde » soit rompue et qu’une foule se presse jusqu’ici pour observer le bloc de glace. Le romancier bayonnais mène sa barque à merveille, voguant entre deux personnages solitaires et égarés en proie aux liens sociaux ou aux vestiges du passé. Ce huis clos offre une multitude de ramifications au texte en évoquant la fragilité de nos écosystèmes, la rareté d’une flore qui peut encore être sauvée des agitations terrestres, le tout intimement lié à la psychologie humaine.

 

A l’inverse, Hors saison (Gallimard) de Basile Mulciba nécessiterait fort bien quelques degrés de moins au thermostat. Yann, le personnage principal du roman, vient travailler en tant que saisonnier dans une station de ski. Ce n’est pas peu dire que de parler d’auberge espagnole pour la suite de l’intrigue ! Sur place, l’étudiant rencontre Hans, propriétaire de l’hôtel dans lequel il a prévu de travailler ainsi qu’un petit groupe venu pour les mêmes raisons que lui. Tous arrivent avec un parcours différent mais attendent symbiotiquement la même chose : que la neige tombe et que la station se réveille de sa torpeur par l’arrivée des vacanciers. L’inquiétude est palpable face à l’angoisse de cet hypothétique désordre financier ainsi qu’au triste paysage en perpétuel réchauffement. D’une écriture parfois alarmante, Basile Mulciba esquisse ces lieux dénaturés avec brio, l’imposant monde vertical qui domine de son altitude et l’intimité chaleureuse des liens juvéniles.

 

La rentrée s'ancre également dans des récits réels, bel et bien vécus par les écrivains.. Alors que l’autrice et anthropologue brésilienne Aparecida Vilaça se rend dans la forêt amazonienne pour étudier cette région encore peu connue, elle intègre une tribu Wari’ et fait la connaissance de Paletó qui devient un véritable père adoptif. A sa mort, elle signe l’émouvant ouvrage Paletó et moi (Marchialy) qui revient sur les bonheurs et les grands drames de sa vie illustrés par de superbes clichés. Le regard d’anthropologue devient peu à peu celui d’une jeune femme complètement intégrée dans la tribu naviguant sur les eaux claires du Rio Pacaás Novos, au cœur d’une végétation forestière luxuriante que se partagent le jaguar, les toucans et les aras. Ce n’est pas sans contexte politique que le livre se fonde, abordant par ailleurs les massacres provoqués par les hommes blancs qui récoltent de la sève d’hévéa.

 

Anouk Lejczyk et son roman Copeaux de bois (Le Panseur) proposent quant à eux une intrigue tout aussi sylvicole mais attention, il se pourrait que vous décidiez de tout quitter pour entamer une carrière de bûcheron suite à votre lecture… Pour les besoins de son livre, la narratrice se rend en forêt pour un stage. L’objectif : comprendre le métier des hommes et des femmes qui travaillent les sous-bois. Au programme, découvrir les essences d’arbres et leur nom latin, manier une tronçonneuse, dépresser, abattre, mais également s’immerger dans un microcosme fait de passionnés, de bourreaux de travail et de flegmatiques dans la moiteur d’un matin pluvieux et d’un café chaud. Anouk Lejczyk dresse des portraits sincères, dans leur jus et terriblement attachants agrémentés de nombreux moments potaches (« Comment appelle-t-on l’orme aquatique ? On l’appelle l’orme anaudou ! »).

 

Pour conclure cette sélection, il est indispensable d’évoquer Hêtre Pourpre (Julliard) de l’auteur suisse Kim de l’Horizon, l’un des ovnis de la rentrée littéraire 2023. Le narrateur s’adresse sous forme de lettres à sa grand-mère qui perd la mémoire. D’une grande justesse, il évoque poétiquement la question de la sexualité, de l’identité, de la communauté gay tout en métaphorisant ses propres traumas sous la forme de l’hêtre pourpre, l’arbre situé dans son jardin. Le texte déconstruit la binarité de genres véhiculée par la langue, assimile les femmes de sa famille à la mer, faisant de ce mot une dénomination neutre. Ce texte, moins abordable que les autres, nécessite de gratter le vernis pour en découvrir toute sa richesse. Vous laisseriez-vous tenter ?

Marie Jouvin

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Tendance"

Commentaires (13)

  • danielle Cubertafon le 23/10/2023 à 13h43

    Les 3 premiers tromans me tente beaucoup à découvrir, belles sélection, bravo, hors saison m attire beaucoup un coup de cœur pourquoi pas

    thumb_up J'aime
  • Domi Mots le 22/10/2023 à 09h01

    C'est d'abord la couverture de "Mille Hivers" qui m'a attirée. Et puis le sujet, dans une région qui est la mienne. Alors oui, je le rajoute à ma PAL qui va bientôt s'écrouler... :-)

    thumb_up J'aime
  • Leschroniquesdelyane le 11/09/2023 à 12h33

    Bonjour, très tentant, en effet.

    thumb_up J'aime
  • clotaire02 le 03/09/2023 à 11h12

    La lecture de " mille hivers de Renaud de Chaumaray m'attire beaucoup .........
    Une belle rentrée littéraire en vue .!!!!

    thumb_up J'aime
  • Brigitte Bogni le 27/08/2023 à 09h25

    moi c'est "mille hiver", le titre déjà fait rêver !
    quelle bonne idée cette histoire d'iceberg échoué, ça risque d'arriver en vrai avec la banquise qui se détache en fondant : super d'actualité

    thumb_up J'aime
  • Ephrem Jules-Maryl le 27/08/2023 à 01h39

    Salut,

    Je tente ma chance pour
    Mille Hivers

    quel beau titre poétique
    et pitch qui donne vraiment envie.

    Bien cordialement.

    thumb_up J'aime
  • danielle Cubertafon le 26/08/2023 à 22h44

    Très belle selection de livres , le choix est difficile pour un coup de cœur, Paleto et moi j aimerais bien découvrir se peuple brésilien, ses coutumes , très interessant

    thumb_up J'aime
  • Mathilde81 le 26/08/2023 à 15h38

    Mille Hivers (Le Mot et le Reste), premier roman de Renaud de Chaumaray
    Ce livre m"attire véritablement et je le sens bien !!!!!!

    thumb_up J'aime
  • Kryan le 26/08/2023 à 11h11

    Bonjour, merci pour cette vraiment super sélection ! Alors j'ai envie de me laisser tenter par tous les romans ! J'ai quand même une préférence pour hêtre pourpre / être pourpre !
    Le sujet m'intéresse vraiment à titre personnel !

    thumb_up J'aime
  • Jen le 26/08/2023 à 02h45

    Je viens tout juste de finir Felis Silvestris d Anouk Lejczyk et serait ravis de découvrir Copeaux de bois. J aime beaucoup la maison d edition.du panseur et cette autrice m a plut.

    thumb_up J'aime
  • Ninie le 25/08/2023 à 23h03

    Copeaux de bois me tente

    thumb_up J'aime
  • Bluesearock le 25/08/2023 à 18h46

    Moi aussi, j'ai bien envie de découvrir Copeaux de bois, une très belle lecture j'imagine.

    thumb_up J'aime
  • Geneviève Munier le 23/08/2023 à 20h12

    Merci Marie pour cette belle sélection. Il en est un qui m'attire particulièrement, c'est "Copeaux de bois" de Anouk Lejczyk dont j'avais beaucoup aimé Felis Silvestris lu dans le cadre du Prix Orange du Livre 2022. Ce thème me rappelle mon grand-père. Il n'était pas bûcheron mais étudiait les arbres en forêt et marquait ceux qui étaient à abattre. Que de km parcourus à ses côtés !

    thumb_up J'aime
  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com

Où trouver « Hors saison » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Challenge des FabLabs Solidaires 2024

La Fondation Orange est engagée dans l’accompagnement des jeunes en insertion. Le thème de cette année : HandiSport...