Prix Orange du Livre en Afrique : le jury dévoilé

vendredi 25 janvier 2019

Le jury est composé d’écrivains, de critiques littéraires, de journalistes et de personnalités reconnues dans le monde littéraire.

Prix Orange du Livre en Afrique : le jury dévoilé

Fin octobre 2018, on vous annonçait le lancement du Prix Orange du Livre en Afrique. Ce nouveau prix récompense un roman écrit en langue française par un écrivain africain et publié entre le 1er janvier 2017 et le 30 octobre 2018 par une maison d’édition basée sur le continent. Il sera décerné dans une capitale africaine entre avril et fin mai 2019.

Pour cette première édition, 59 titres sont en lice, proposés par 39 maisons d’édition basées dans 16 pays : Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Mali, Maroc, Maurice, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Togo, Tunisie. Un grand choix pour découvrir cette littérature.

 

Le Jury de cette 1ère édition

Les membres du jury sont maintenant connus. Le jury est composé 10 membres de diverses nationalités dont des écrivains, des critiques littéraires, des journalistes, ainsi que des personnalités reconnues dans le monde littéraire. Découvrez-les avec nous !

 

Présidente :

Véronique Tadjo (Côte d’Ivoire)

Véronique Tadjo est poète, romancière, universitaire, peintre et auteur de livres pour la jeunesse qu’elle illustre elle-même. Elle est lauréate du Grand Prix littéraire d'Afrique noire en 2005.

Il y a une dizaine d´années, Véronique Tadjo s´est lancée dans la littérature pour la jeunesse afin d'apporter sa contribution à l´émergence d´une production africaine. Elle a animé plusieurs ateliers d'écriture et d'illustration, notamment au Mali, au Bénin, au Tchad, en Haïti, à l´île Maurice et au Rwanda.

 

Yvan Amar (France)

Longtemps professeur de français, Yvan Amar s'occupe d’émissions sur la langue française depuis plus d’une trentaine d’années à Radio-France Internationale. Producteur à France-Culture, il a successivement produit des émissions musicales thématiques des portraits-enquêtes des magazines d'actualité musicales et pendant quatorze ans, il a organisé le concert de jazz de France-Culture, Transcontinentales.

 

Valérie Marin La Meslée (France)

Valérie Marin La Meslée est une journaliste littéraire à l'hebdomadaire Le Point. Depuis 2001, elle s'intéresse à la création afro-caribéenne, en publiant Novembre à Bamako, avec les photos de Christine Fleurent (2010) et Haïti parmi les vivants, avec Lyonel Trouillot (2010). Elle est aussi l'auteur de Confidences De Gargouille, avec Béatrix Beck (1998), et Stupeur dans la civilisation, avec Jean-Pierre Winter (2002).

 

Mohamed Mbougar Sarr (Sénégal)

Mohamed Mbougar Sarr est un romancier sénégalais d'expression française. Son premier roman Terre Ceinte reçoit en 2015 le prix Ahmadou-Kourouma au salon du livre de Genève puis le Grand prix du roman métis de Saint-Denis-de-la-Réunion et le Prix du roman métis des lycéens. Son second roman Silence du Chœur a reçu le Prix Littérature Monde du Festival Etonnants voyageurs de Saint-Malo.

 

Nicolas Michel (France)

Nicolas Michel est romancier et journaliste français. Il est responsable des pages Culture de Jeune Afrique et auteur de six romans publiés chez Gallimard et Talents Hauts. Il est également l’auteur de polars publiés chez Buchet-Chastel et a participé à l’édition de deux carnets de voyage chez Casterman. Nicolas Michel a obtenu plusieurs prix littéraires.

 

Wilfried N’Sondé (Congo)

Wilfried N'Sondé est un écrivain et chanteur congolais, lauréat du Prix Ahmadou-Kourouma 2018, qui lui a été remis lors du Salon du livre et de la presse de Genève, pour son livre Un océan, deux mers, trois continents. Il a également été, pour ce même livre, parmi les 5 finalistes du Prix Orange du Livre 2018.

 

Michèle Rakotoson (Madagascar)

Michèle Rakotoson est une écrivaine, dramaturge et journaliste malgache. Après un DEA en sociologie, elle a été professeur de lettres malgaches, journaliste à la radio (RFI et France Culture) et à la télévision (RFO) et responsable des manifestations littéraires à Radio France internationale. En juin 2012, l'Académie française lui remet la grande médaille de la francophonie pour l'ensemble de son œuvre.

 

Kouam Tawa (Cameroun)

Kouam Tawa, d’origine camerounaise, se consacre à la littérature, au théâtre et à l'animation des ateliers d'écriture. Il a écrit une quinzaine de pièces dont la plupart ont été mises en lecture, en espace ou en scène en Afrique, en France, au Canada ou au Japon. Il a obtenu le premier prix ACCT de littérature africaine pour la jeunesse ainsi que plusieurs bourses d'écriture, et a été lauréat du programme "Visa pour la création" de Cultures France.

 

Elizabeth Tchoungui (Cameroun)

Élizabeth Tchoungui est une écrivaine, journaliste et animatrice de télévision franco-camerounaise. Elle a longtemps défendu les programmes culturels et pédagogiques, notamment liés à l’Afrique. Elle a par ailleurs été nommée en 2007 membre titulaire de la commission « Images de la diversité » du CNC, au titre de personnalité qualifiée choisie sur proposition du ministre de la Culture.

 

Fawzia Zouari (Tunisie)

Fawzia Zouari est une écrivaine et journaliste tunisienne. Docteur en littérature française et comparée de la Sorbonne, elle travaille durant dix ans à l'Institut du monde arabe — à différents postes dont celui de rédactrice du magazine Qantara — avant de devenir journaliste à l'hebdomadaire Jeune Afrique en 1996.
En décembre 2016, elle reçoit le Prix des Cinq Continents de la Francophonie, pour son livre Le Corps de ma mère.

 

Comment cela va se dérouler ?

Cinq comités de lecture sont chargés de la lecture de l’ensemble des ouvrages et devront ensuite sélectionner 6 livres soumis au Jury fin février. Les comités sont basés dans 5 pays différents !

  • L’Association des poètes et écrivains du Cameroun (Cameroun)
  • Le Collectif « Abidjan Lit » (Côte-d’Ivoire)
  • L’Union des poètes et écrivains de Madagascar (Madagascar)
  • L’Association Racines (Maroc)
  • L’Association des écrivains du Sénégal (Sénégal)

 

Les six auteurs finalistes seront invités en mars au salon Livre Paris sur le Pavillon des Lettres d’Afrique et pourront présenter leur livre. Vous pourrez venir les rencontrer !

Nous vous communiquerons fin février la liste des 6 ouvrages finalistes de cette première édition. 

Le lauréat recevra une dotation de 10.000 euros et bénéficiera d’une campagne de promotion de son ouvrage.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre des engagements de la Fondation Orange en Afrique visant à accompagner les pays dans leur développement, y compris culturel, et à promouvoir les talents littéraires africains et l’édition locale.


Le Prix Orange du Livre en Afrique bénéficie du soutien de l’Unesco, de l’Institut Français, de l’OIF et de l’AFD et du soutien logistique de DHL.

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Prix Orange du Livre"

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com