Prix Orange du Livre 2020 : 8 jurés professionnels, 8 portraits

vendredi 13 mars 2020

Auteurs et autrices, libraires réunis pour cette 12 édition... On fait connaissance ?

Prix Orange du Livre 2020 : 8 jurés professionnels, 8 portraits

Vous avez déjà fait connaissance avec les lecteurs membres du jury du Prix Orange du Livre 2020, il est temps de vous présenter les jurés professionnels de cette 12e édition !

Certains noms sont tout sauf des surprises, puisque nous retrouvons avec un immense plaisir Jean-Christophe Rufin, président du jury depuis l’an passé, mais aussi Jean-Baptiste Maudet, lauréat de la dernière édition pour Matador Yankee.

Mais qui sont les jurés qui viennent compléter cette équipe de choc ?

Des auteurs et autrices, des libraires, chacun avec leur univers, leur personnalité et leur parcours, que nous vous présentons ici…

 

 

Le président

Jean-Christophe Rufin est médecin. Engagé dans l'action humanitaire, il a occupé plusieurs postes de responsabilités à l'étranger, dont ambassadeur de France au Sénégal.

Il a d'abord publié des essais consacrés aux questions internationales. Son premier roman, L'Abyssin, paraît en 1997. Son œuvre romanesque, avec Asmara et les causes perdues, Globalia, La Salamandre entre autres, ne cesse d'explorer la question de la rencontre des civilisations et du rapport entre monde développé et pays du Sud. Ses romans, traduits dans le monde entier, ont reçu de nombreux prix, dont le prix Goncourt 2001 pour Rouge Brésil.

Il a été élu à l'Académie française en juin 2008. En 2014, paraît Le collier rouge qui obtient le Prix Maurice Genevoix. Son roman, Check-Point (2015) retrace l'épopée d'un convoi humanitaire dans la Bosnie en guerre au cours de l'hiver 1995. En 2017, il publie Le Tour du monde du roi Zibeline, son dernier roman ; en 2018, Le Suspendu de Conakry et deux romans en 2019, Les Sept mariages d’Edgar et de Ludmilla (Gallimard) et Les trois femmes du consul (Flammarion).

 

 

Les auteurs et autrices

Clarisse Gorokhoff, née en 1989 à Paris, a étudié la philosophie et vécu cinq ans à Istanbul.

Depuis son plus jeune âge, elle écrit avec passion.

A ce jour, elle a publié trois romans (De la bombe, Gallimard, 2017 ; Casse-gueule, Gallimard, 2018 ; Les Fillettes, éditions des Equateurs, 2019) et est en pleine écriture du quatrième.

Elle anime également de nombreux ateliers d'écriture à Paris et en province. 

 

 

 


Jean-Baptiste Maudet est né en 1976 à Paris.

Il est docteur en géographie et maître de conférences à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.

Ses travaux de recherche portent principalement sur les pratiques culturelles (en particulier rodéo et tauromachie), sur les spectacles et les sentiments d'appartenance qu'ils véhiculent.

Il s'intéresse depuis quelques années aux relations entre géographie et littérature.

Il a publié deux romans aux éditions Le Passage, Matador Yankee en 2019, récompensé par le Prix Orange du Livre 2019 et Des humains sur fond blanc paru en janvier 2020.

 

 

En 2009, Miguel Bonnefoy remporte le Grand Prix de la Nouvelle de la Sorbonne avec La Maison et le Voleur. La même année, il publie Quand on enferma le labyrinthe dans le Minotaure (edizione del Giano, Rome). En 2011, Naufrages (éditions Quespire) est remarqué au Prix de l’Inaperçu 2012.

En 2013, Prix du Jeune Ecrivain avec Icare et autres nouvelles (Buchet-Chastel). En 2015, Le Voyage d’Octavio (Rivages) finaliste du Prix Goncourt du Premier Roman, Prix de la Vocation, Prix des Cinq Continents – Mention Spéciale, Prix Fénéon, Prix Edmée de la Rochefoucauld et Prix L’Ile aux Livres.

En 2016, Jungle (éditions Paulsen) Prix des Lycéens et Apprentis d’Ile-de-France. En 2017, Sucre Noir (Rivages), finaliste du Prix Femina, Prix Mille Pages, Prix Renaissance et Prix des lycéens de l’Escale du Livre de Bordeaux.

En 2018-2019, il est pensionnaire à la Villa Médicis.

 

 

Nathacha Appanah est journaliste et romancière. Elle est l’auteure de neuf livres, traduits dans plusieurs langues.

Son premier roman, Les Rochers de Poudre d'Or (Gallimard, 2003), qui raconte l'histoire des travailleurs indiens venus remplacer les esclaves des champs de cannes à sucre à l’île Maurice, est récompensé par le prix RFO du Livre 2003. Le Dernier Frère (L’Olivier, 2007) a reçu plusieurs prix littéraires dont le prix du roman Fnac 2007, le prix des lecteurs de L'Express 2008, le prix de la Fondation France-Israël. Il a été traduit dans plus de quinze langues.

Paru en 2016, son roman Tropique de la violence (Gallimard) est une plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’île française de Mayotte, dans l’océan Indien.

Son dernier roman, Le ciel par-dessus le toit, est paru en septembre 2019 aux Editions Gallimard.

 

 

Jeanne Benameur est née en Algérie, d’une famille métissée de la Tunisie à l’Italie du nord. Elle arrive en France à l’âge de cinq ans, au bord de l’océan qui lui donne le goût de l’horizon.

Et le métissage se poursuit. Métissage des études à l’université, littérature mâtinée de philosophie et d’histoire de l’art. Conservatoire d’art dramatique, et conservatoire de chant.

Le travail de Jeanne Benameur s’inscrit dans un rapport au monde et à l’être humain épris de liberté et de justesse. Une œuvre aux résonances profondes et puissantes, essentiellement publiée chez Actes Sud pour les romans (dernièrement : Otages intimes en 2015, prix Version Femina et prix Libraires en Seine ; L’enfant qui en 2017 et Ceux qui partent en 2019. Et chez Bruno Doucey pour la poésie (La Géographie absente en 2017 et L’Exil n’a pas d’ombre en 2019).

La lecture, l’écriture et la transmission sous-tendent toute sa vie. La peinture l’accompagne depuis des années. Sa première exposition se tiendra en juin 2020.

 

 

Les libraires

Grégoire Courtois - Librairie Obliques à Auxerre

Grégoire Courtois est libraire depuis 2011, depuis qu’il a racheté la librairie Obliques, fondée à Auxerre en 1978.

Il a créé, en 2014, Caractères, festival international du livre, qui se tient chaque année au mois de mai dans l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre.

Il est également l’auteur de 4 romans publiés aux éditions Le Quartanier, et en poche chez Folio.

 

 

 

 

Pierre Morize - Librairie LiraGif à Gif-sur-Yvette

Après une thèse en biologie cellulaire et génétique à l’université de Princeton, Pierre Morize quitte la recherche fondamentale pour se tourner vers un public plus large par la réalisation de films documentaires. Dès 2003, il s’intéresse au changement climatique et à ses conséquences sociétales dans le cadre de la réalisation d’un projet de musée à Bruxelles pour le compte de la Fondation Polaire Internationale. Il participe à l’écriture avec le groupe ADRET d’un livre sur le sujet Changement climatique, aubaine ou désastre Cerf, 2007.

Avant de se consacrer à l’une de ses passions premières : le livre et la littérature. En 2006,  en compagnie de Michel Sakarovitch, il se lance dans l’aventure avec la création de Liragif, librairie généraliste de Gif sur Yvette, librairie qu’il rachète en 2009 avec Hélène Pourquié. Avec elle, il fonde en 2012 le festival Vo/VF, un festival de littérature où les traducteurs rencontrent leurs lecteurs autour des livres qu’ils ont traduits. Ce festival prépare actuellement sa huitième édition.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Prix Orange du Livre"

Commentaires

Forum

Afficher plus de discussions

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux