Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Présentation de la 3e édition du Prix Orange du Livre en Afrique, par Elizabeth Tchoungui

La présidente déléguée de la Fondation Orange nous explique le sens de cet engagement fort pour 2021

Présentation de la 3e édition du Prix Orange du Livre en Afrique, par Elizabeth Tchoungui

Pour sa troisième édition, le Prix Orange du Livre en Afrique réaffirme son soutien aux auteurs et éditeurs africains francophones. Elizabeth Tchoungui, présidente déléguée de la Fondation Orange nous présente ce prix, aussi original que nécessaire.

Parce que le groupe Orange est présent dans de nombreux pays d’Afrique, parce que la Fondation Orange a pour ambition d’accompagner ces pays dans leur développement, et parce que le développement passe aussi par la culture, la Fondation Orange a lancé en 2019 le Prix Orange du Livre en Afrique. Ce prix promeut des talents émergents africains francophones et soutient l’édition locale africaine. Il favorise la rencontre entre les auteurs et les lecteurs, où qu’ils se trouvent.

 

 

La lauréate de la première édition, en 2019, est l’écrivaine camerounaise, Djaïli Amadou Amal, pour Munyal, les larmes de la patience. D’abord édité au Cameroun par les éditions Proximité, Munyal, les larmes de la patience a bénéficié début 2020 d’une coédition panafricaine par 8 éditeurs. En septembre 2020, le roman est publié en France par les éditions Emmanuelle Colas sous le titre Les impatientes. Il est actuellement sélectionné dans la dernière liste du Goncourt.

En 2020, c’est le roman de l’écrivain marocain Youssouf Amine Elalamy, C’est beau, la guerre, qui a été récompensé. Paru initialement au Maroc aux éditions Le Fennec, ce livre a fait l’objet d’une publication en France aux éditions Au diable vauvert. Il est aujourd’hui finaliste du Prix des 5 continents de la francophonie.

Pour cette troisième édition, les éditeurs africains ont répondu nombreux : 75 livres sont désormais entre les mains des 5 comités de lecture basés au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali et en Tunisie. Constitués de grands lecteurs bénévoles africains, issus du groupe Orange ou personnalités qualifiées, ces comités se réuniront mi-mars pour désigner les 6 finalistes du Prix Orange du Livre en Afrique.

Le jury international, présidé par Véronique Tadjo se réunira en juin pour désigner le lauréat du Prix qui sera célébré à Tunis le 24 juin.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Reportage"

Commentaires (1)