Prenez la plume pour un Cadavre Exquis avec Marin Ledun !

mardi 20 mars 2018

En partenariat avec le festival Quais du Polar

Prenez la plume pour un Cadavre Exquis avec Marin Ledun !

Comme chaque année, nous sommes partenaires du festival Quais du Polar qui se tiendra à Lyon du vendredi 6 au dimanche 8 avril.

Nous vous proposons, à cette occasion, de prendre la plume pour un Cadavre Exquis avec Marin Ledun.

 

Marin Ledun a publié une vingtaine de romans, dont L'homme qui a vu l'homme (Prix Amila-Meckert 2014, sélection 2016 Prix Polar SNCF), Les visages écrasés (Trophée 813 du roman français 2011, Grand Prix du roman noir 2012 du Festival International du film policier de Beaune), et La guerre des vanités (Prix Mystère de la critique 2011), et écrit des pièces radiophoniques pour France Culture et France Inter. Docteur en sciences de l’information et de la communication, il est également l’auteur ou le coauteur d’essais. En 2016, Les visages écrasés a été adapté pour Arte et au cinéma sous le titre Carole Matthieu par le réalisateur Louis-Julien Petit. Son dernier roman, En douce, reçoit le prix Transfuge du meilleur polar français 2016 et paraît en poche en octobre 2017 aux éditions J’ai lu.

Quel est le principe de ce cadavre exquis ?

Marin Ledun propose le début d’une intrigue qu’un internaute différent poursuivra chaque jour, tout au long de 12 jours d’un suspense que nous espérons haletant. L'histoire sera terminée par Marin Ledun.

Pour participer, n’hésitez pas à poster votre candidature avant le 29 mars !

 

Vous hésitez ? Retrouvez ICI la vidéo avec les conseils de Marc Fernandez, spécialiste du polar et auteur de romans noir, Mala Vida et Guérilla Social Club.

La publication commencera sur notre site le 5 avril, et Marin Ledun conclura ce cadavre exquis le vendredi 20 avril.

Retrouver les éditions précédentes du cadavre exquis sous l’égide de Ingrid Astier (2017)  Ingrid Desjours (2016), Ian Manook (2015), Franck Thilliez (2014) et Emmanuel Grand (2014).

 

Pour avoir une chance d'être sélectionné, envoyez-nous un texte de 500 caractères environ qui continue l’histoire ci-dessous proposé par Marin Ledun. Pour cela, vous devez être connecté avec votre profil, avoir complété vos coordonnées dans le formulaire et avoir déposé votre texte est à écrire dans la partie "message".

Les auteurs des 10 meilleurs textes seront retenus et prévenus par mail. Lors de la publication du Cadavre Exquis, chaque lecteur retenu devra continuer un texte inédit de Marin Ledun.

 

Voici l'histoire à continuer pour être sélectionné :

L’individu a une trentaine d’années. De taille moyenne et de faible corpulence, il porte une combinaison grise trop grande pour lui, des gants de travail et un bonnet noir enfoncé jusqu’aux oreilles. Il traîne derrière lui une poubelle en plastique verte, de type conteneur à déchets monté sur roulettes, sur laquelle cinq mots sont gravés en lettres noires Market Life. Service d’entretien. Sa tête est baissée et ses yeux rivés sur le sol, mais l’on peut voir que la peau de ses joues et de son menton est parfaitement glabre. Il progresse avec lenteur, ignorant les clients qui s’écartent sur son passage sans lui prêter attention, et passe sous la caméra numéro cinquante-quatre. Des gouttes de sueur coulent sur ses tempes avant de disparaître sous son col. Il longe la façade d’une boutique de sous-vêtements, glisse une dizaine de mètres devant un miroir sans tain et entre dans le champ de la caméra cinquante-cinq. Il s’immobilise un instant, comme s’il cherchait à reprendre son souffle, sans pour autant relever la tête, puis il reprend sa marche et gagne cinquante mètres supplémentaires pour s’arrêter à proximité d’un banc, calé entre un panneau publicitaire et un massif de yuccas synthétiques décorés de boules rouges et blanches, face à l’entrée de la Fnac.

A l’endroit exact où se croisent les champs des caméras numéros dix-sept et soixante-deux.

Les doigts toujours serrés sur la poignée de la poubelle, l’individu relève sa manche et consulte sa montre. Il marque une légère hésitation, lève brièvement les yeux, puis les baisse à nouveau. Sa main tremble légèrement. Autour de lui, la foule s’est encore densifiée. Dans moins d’une heure, près de dix ou quinze mille personnes se presseront dans les allées de la Machine. En fin de journée, avant que ne démarre la veillée de Noël, la majeure partie de la ville sera passée par là.

L’individu inspire un grand coup et lâche la poubelle, avant de s’éloigner rapidement dans la direction opposée à son trajet aller. Il passe devant le bureau de tabac et le magasin de jouets tourne à gauche avant la sandwicherie, pénètre dans une boutique de vêtements sportswear, et se glisse sans hésiter dans un rayon d’accessoires, sortant définitivement du champ de la caméra numéro cent onze située face à l’entrée.

Les haut-parleurs du magasin diffusent Like a hobo de Charlie Winston. Treize personnes patientent à la caisse. Une femme d’une soixante d’années engoncée dans un manteau brun réclame une vendeuse pour essayer une paire de chaussures de montagne. Un flot continu de clients se déverse dans les rayons, puis en ressort quelques minutes plus tard, sans qu’aucun individu vêtu d’une combinaison grise et d’un bonnet noir ne se joigne à eux et ne croise une seconde fois l’œil électronique de la caméra cent onze.

Comme s’il avait purement et simplement disparu.

A vos claviers !


La publication commencera sur notre site le 5 avril, et Marin Ledun conclura ce Cadavre Exquis le vendredi 20 avril.

Retrouver les éditions précédentes du cadavre exquis sous l’égide de Ingrid Astier (2017)  Ingrid Desjours (2016), Ian Manook (2015), Franck Thilliez (2014) et Emmanuel Grand (2014).

Toutes nos animations pendant le festival Quais du Polar sont à retrouver ici !

 

Participez

Le jeu est terminé

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Jeux Concours"

Où trouver « Un royaume pour deux » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com