Pourquoi on aime "Le matin est un tigre" le premier roman de Constance Joly

mercredi 06 février 2019

"Le matin est un tigre qui rampe doucement, en attendant de vous sauter à la gorge."

Pourquoi on aime "Le matin est un tigre" le premier roman de Constance Joly

En ce début d’année, notre lectrice du mois de février, Zabouille nous fait découvrir le premier roman de Constance Joly, Le matin est un tigre.

 

L’avis de Zabouille :

"Le matin est un tigre qui rampe doucement, en attendant de vous sauter à la gorge."

J'ai tourné sa dernière page, j'ai rabattu sa couverture, le coeur serré. Ces 158 pages sont d'une telle intensité, que je me suis sentie comme prisonnière entre les griffes de ce tigre. La force du lien qui unit Alma à sa fille Billie, atteinte d'un mal étrange mystérieux qui la ronge nous intriguera jusqu'au bout. Jour après jour, page après page pour nous lecteurs, on fera connaissance avec elles, essentiellement elles, mais aussi avec leurs souffrances, leurs doutes et leurs peurs. "Ce lien jumeau, cette relation télépathique qu'Alma a créée avec sa fille a produit une sorte de canal entre elles. Billie sent tout, depuis toujours."

 

Billie souffre d'un mal qui ne porte pas de nom, qui n'a pas de véritable diagnostic, des suspicions, des pistes... Quelque chose qui pousse à l'intérieur d'elle, qui l'emprisonne, l'étouffe, l'affaiblit, la ronge... Une tumeur ? Une opération pour la sauver ? "Peut-être que la vie lui joue un drôle de tour. Peut-être est-elle une balle molle dans la gueule d'un tigre, qui s'amuse à la faire rebondir où bon lui semble. Mais à cet instant précis, Alma sait qu'elle se battra pour sortir de ses mâchoires."

 

Jusqu'au jour où un certain Mr Muzard fait appel aux talents de bouquiniste d'Alma, pour expertiser des ouvrages rares de sa bibliothèque. Le déplacement se présente à elle comme une opportunité, non pas de fuir mais de laisser respirer un peu sa fille. Elle arrive alors sur place, rencontre cet homme étrange... qui va s'avérer très attachant. Il lui racontera son histoire, celle de l'amour de sa vie...

 

Jusqu'au jour où Alma, en pleine exploration de ces étagères, chargées de livres tous plus anciens les uns que les autres, fait l'étrange découverte d'une encyclopédie de botanique, jauni par le temps... Et là ce sera la révélation... Comme une évidence foudroyante ! "Je t'aime au point que tous les tigres des jungles du monde entier se mettent à fondre pour devenir du beurre." Et au plus profond de son être et de sa chair, elle devine, elle sait !! Et elle fera tout pour que sa certitude voit le jour, au plus vite ; le temps ne cesse sa course folle et Alma la sienne, pour sauver sa fille... mais aussi pour se sauver elle-même...

 

Constance Joly, ce premier roman est une claque monumentale. On ne peut se douter dans quel piège vous nous attirez. Et on s'y laisse prendre. Bien volontiers. On en voudrait tellement plus. Encore. Comme un goût de pas assez. Un manque. Un vide quand on referme votre livre. Parce que vous avez l'art, la manière, la délicatesse et la belle écriture pour nous tenir entre vos griffes... Comment pourrais-je exprimer autrement ce grand coup au coeur. Poétique. Dur. Sublime. Intense...

"La solitude est un privilège, pas une malédiction." Et la solitude du lecteur, tenant de telles histoires entre ses mains, l'est plus encore.

© Zabouille

 

Merci pour cette chronique, et maintenant, si vous nous parliez de vous ?

Le livre qui a bercé votre enfance ? Voilà une question difficile, car, petite, je n’aimais pas lire. Mais j’ai bien changé, je ne peux plus vivre sans les livres. Cependant, si je devais citer un livre de mon enfance, ce serait Tistou les pouces verts de Maurice Druon. Je l’ai d’ailleurs relu, adulte, la surprise et sa perception furent encore totales.

Le livre qui vous donne le moral ? La lecture est un sublime voyage à travers les pages, un exutoire, une escapade. Lorsque je n’ai pas « la pêche », j’opte plutôt pour des livres aux belles histoires, qui font sourire… Par exemple, ma lecture du moment est Am, stram, gram... ce sera toi qui me plairas de Catherine-Rose Barbieri. Et il me fait du bien.

Le livre qui vous rend triste mais que vous lisez quand même ? Je n’ai pas de titre particulier en tête, parce qu’au final, il y en a beaucoup. Dans mes lectures récentes, il y a des livres forts, pour lesquels mes larmes ont coulé ; à titre d’exemple :

Le livre que vous relisez tout le temps ? Ma pile à lire (PAL) est si haute que je ne suis pour l’instant pas en mesure de relire un livre. Mais, si je devais en évoquer un, qui se trouve toujours à portée de main, ce serait Le petit prince d'Antoine de Saint-Exupéry.

Le livre que vous offrez le plus ? C’est le coup de cœur du moment.

Le lieu idéal pour lire ? Je lis beaucoup dans les transports en commun, à qui je dois ma passion pour la lecture. Voyager dans le RER et le métro n’est pas toujours une partie de plaisir et que de temps de perdu. Alors, la lecture est juste une parfaite compagne J pour s’échapper ailleurs.

Sinon, je lis aussi le soir, soit dans mon fauteuil coin de lecture avec mon plaid et ma tasse de tisane, soit dans mon lit, avant de m’endormir.

J’aime aussi lire pendant les vacances, à la plage.

Et …

Si vous étiez un livre, vous seriez ? Je pourrai être un roman d’amour parce que les belles histoires font du bien.

Ou alors un bon polar, parce qu’ils sont intrigants et que le suspens m’est insupportable pour la curieuse que je suis.

 

Et vous, quel lecteur êtes-vous ? Comme indiqué précédemment, petite je n’aimais pas lire. La lecture m’ennuyait. J’avais pourtant des livres (bibliothèques rose et verte, que j’ai toujours) mais je n’y voyais pas d’intérêt. Ensuite, sont arrivées les années collège et lycée, avec les lectures imposées par les professeurs, majoritairement des classiques. Comment une adolescente de 12 ou 13 ans peut-elle apprécier à sa juste valeur, ce type de lecture ? Et puis j’ai commencé à prendre les transports, à y trouver le temps long, j’ai pris un livre, puis 2, puis 3… Et ma passion pour la lecture et mon amour des livres sont nés. J’ai des livres partout. « Jamais sans un livre » est le slogan de mon blog. Je ne peux pas vivre sans les livres. Lâchez moi dans une librairie, je pourrais y passer une journée entière ! J’aime leur odeur, les toucher, sentir les pages sous mes doigts… et les écouter me raconter leurs histoires J

 

Pourquoi et quand allez-vous sur lecteurs.com ? Lecteurs.com est un de mes sites de prédilection. J’y vais très régulièrement pour y poster mes chroniques de mes lectures, mais aussi pour suivre l’actualité, les éventuels concours qui pourraient m’intéresser. Lecteurs.com est devenu un vrai partenaire et un site de référence pour moi.

 

Avez-vous un blog ? Dans la foulée de la naissance de ma passion pour la lecture, j’ai voulu partager mes lectures avec d’autres lecteurs, j’ai donc créé d’abord un groupe Facebook Littelecture

Et puis, un jour, j’ai rencontré une bloggeuse lors d’une soirée de remise de prix des lecteurs Livre de Poche ; elle m’a parlé de son expérience de bloggeuse ; elle m’a donné envie et est devenue « ma Fée littéraire ». Je me suis donc lancée, j’ai créé mon blog en Février 2017 : Littelecture Et je vis une sublime aventure !

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Lecteur du mois"

Commentaires

Où trouver « Le matin est un tigre » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions