Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

"Monsieur le maire", un portrait intimement terrible et tout en nuances

mercredi 22 avril 2020

Une critique du monde politique à la française

"Monsieur le maire", un portrait intimement terrible et tout en nuances

Avec Monsieur le maire  (Cherche Midi), Pascal Grégoire signe son deuxième roman. Après avoir fouillé le monde de la finance international, il revient avec ce roman d’actualité à quelques jours des municipales. Un roman étonnamment juste, concret et évident.

Kryan Soler, un des membres de notre Cercle nous livre sa chronique.

"Ce n'est pas très confortable, Monsieur le Maire...".

C'est le moins que l’on puisse dire puisque dès les premiers mots, ça commence fort !

Ça commence par un réquisitoire et une plaidoirie. On y croit ! On y est !

Les dés sont jetés !

Un homme se retrouve à la cour d'assises de Charleville-Mézières.

Cet homme n'est pas n'importe qui.

C’est un élu de la République. Un maire. Paul Morand.

Accusé du meurtre d'un journaliste.

Maire depuis quinze ans d'un village dont il est originaire.

Dispute ? Accident ? Homicide volontaire ?

Il n'y a pas de témoins et beaucoup de zones d'ombre.

 

C’est le deuxième roman de cet auteur qui est passé avec aisance, subtilité et justesse des coulisses de la finance internationale (Goldman sucks) à celles d’une mairie française.

Les difficultés de gestion au quotidien, le populisme, la pression de la République, la réalité du terrain, les rouages de l'état, l'idéalisme, le pragmatisme, les coups bas, les coups durs, la liberté de la presse, le sacerdoce, les extrêmes, les compromis, les contradictions, les détracteurs, le dévouement, les frustrations, les attentes, les désirs, l’engagement, la chute…

Pascal Grégoire nous plonge avec une touchante simplicité et une lucidité réaliste dans la vie professionnelle et personnelle de ce Maire en détresse.

C'est un portrait intimement terrible tout en nuances de cet homme qui voulait juste être un maire "normal".

Une diagonale de vie.

© Kryan Soler

 

Vous avez aimé cette chronique qui vous a donné envie de lire Monsieur le maire  . ?

N’hésitez pas à suivre ce lecteur pour découvrir vos nouvelles lectures.

Retrouvez toutes les chroniques du Cercle livresque (ex Club des Explorateurs) dans  Voir plus d'articles "Cercle livresque"

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Cercle livresque"

Pour aller plus loin :

Livres

Commentaires (5)