Lire "La face cachée de Ruth Malone" d’Emma Flint, le polar qui vous fait poser des questions longtemps après l’avoir refermé

lundi 11 décembre 2017

éditions Fleuve Noir

Lire "La face cachée de Ruth Malone" d’Emma Flint, le polar qui vous fait poser des questions longtemps après l’avoir refermé

Parce que nous avons aimé La face cachée de Ruth Malone,  qui est à la fois un premier roman étonnant de maitrise et thriller psychologique absolument fascinant, nous avons demandé à deux lectrices ce qu'elles en pensaient.

Laurette Bob et Anita Millot vous donnent leurs avis. A découvrir d’urgence pour le amateurs du genre !

 

L’avis de lorette :

"La Face cachée de Ruth Malone", un polar qui allie subtilement le drame à la psychologie et où on découvre le combat de Pete, jeune journaliste, qui se retrouve mêlé personnellement et professionnellement à "l'affaire des deux enfants disparus de Ruth Malone", cette mère de famille si singulière du Queens des années 60. 


L'auteure use efficacement de sa plume pour rendre ce personnage principal à la fois attachant et détestable. Ruth Malone nous renvoie tantôt l'image d'une mère modèle, aimante, dévastée intérieurement par la perte de ses deux enfants ; tantôt l'image d'une femme ingrate, manipulatrice et insensible. On ressent de l'empathie face à ses difficultés or l'instant d'après ses actions deviennent paradoxalement opposées à ce que l'on vient de lire et notre compassion d'alors se transforme en incompréhension. Au fil des pages, le doute s'installe : qui est cette femme, maman le jour et serveuse la nuit, qui vient de perdre ses deux enfants dans des circonstances tragiques ? Une "pin-up" en manque d'affection ou une mère fraîchement séparée du père qui tente de subvenir aux besoins de ses enfants ? 


Les personnages que l'on rencontre tout au long du roman (amis, témoins, famille, enquêteurs etc.) renforcent l'intrigue en laissant des indices, des témoignages qui permettent aux lecteurs de se poser comme acteurs du récit, de partager les sentiments ressentis par les protagonistes, leur vécu.
Mais cette empathie est-elle suffisante ? Ne sommes nous pas tous victimes, un jour ou l'autre, des préjugés ? N'avons nous jamais déduit de conclusion hâtive sur une personne ou au contraire n'avons nous jamais été manipulés par un être en apparence innocent ? 

Malgré quelques lenteurs et quelques redondances qui alourdissent le récit, cette fiction, inspirée de faits réels, est une belle forme de plaidoyer contre les apparences et les préjugés. Elle invite le lecteur au cœur d'un sujet éternellement d'actualité, au travers d'un personnage principal parfaitement maîtrisé par l'écriture fluide d'Emma Flint.

 

Si vous deviez le conseiller :
En conclusion, si vous préférez les romans psychologiques et les drames familiaux aux thrillers sanglants, si vous aimez être empli de doutes et surpris par le dénouement, je vous conseille ce roman fiction qui se rapproche admirablement bien de la réalité. 

© Laurette Bob

 

 

L’avis d’Anita :

Un mois de juillet étouffant, dans le milieu des années soixante : nous sommes dans le Queens, Ruth et Frank Malone sont séparés depuis un an et demi environ et se disputent la garde de leurs deux enfants, Frankie Junior (5 ans 1/2) et Cindy (4 ans). Ruth, en a actuellement la charge et compte sur son avocat pour la conserver, "préférant encore les voir morts que de les donner à leur père" ...

De son côté, Frank accuse Ruth de boire plus que de raison, de sortir avec beaucoup trop d'hommes et de ne pas s'occuper de leurs enfants convenablement. Avant même que le juge n'ait eu le temps de prendre sa décision, les deux enfants disparaissent au cours de la nuit du 13 au 14 juillet ; ils seront retrouvés morts, à quinze jours d'intervalle.

Deux personnes vont plonger "corps et âme" dans ce terrible fait divers : Pete Wonicke, jeune journaliste du Herald, qui est fascinée par Ruth Malone et la croit innocente ainsi qu'un policier, Charlie Devlin, qui est obsédé par sa culpabilité et n'aura de cesse de la faire incarcérer.

Malgré le manque de preuve, la moralité de Ruth Malone, jugée douteuse par l'opinion publique contribuera à son arrestation et un de ses amants l'accusera même de lui avoir tout avoué. Ruth Malone niera en vain, elle sera condamnée par le jury pour homicide involontaire, celui-ci étant persuadé que les enfants ont trouvé la mort accidentellement et que leur mère tente de le cacher ... 

Alors, coupable ou non ? À vous, lecteurs, de le découvrir en lisant ce superbe roman policier, que vous ne pourrez lâcher avant la toute dernière ligne ! Emma Flint est anglaise.

Si vous deviez le conseiller :

Je conseille vivement de lire ce roman, à mi-chemin entre la littérature noire et le témoignage journalistique.

© Anita Millot

 

Vous avez aimé ces chroniques qui vous ont donné envie de lire La face cachée de Ruth Malone  ?

N’hésitez pas à suivre Laurette Bob et Anita Millot  pour découvrir vos nouvelles lectures.

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Où trouver « La face cachée de Ruth Malone » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de cet article

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com