Lire "Féroce" le dernier polar de Danielle Thiéry, aux éditions Flammarion

jeudi 17 mai 2018

De l'homme ou l'animal, lequel est le plus féroce ?

Lire "Féroce" le dernier polar de Danielle Thiéry, aux éditions Flammarion

Avec Féroce, Danielle Thiéry nous entraine une fois de plus dans les pas de Marion, sa commissaire divisionnaire fétiche.

Un inconnu suit une petite fille. Il l'observe comme un animal. Il la veut, il l'aura. Des ossements sans têtes sont découverts au zoo de Vincennes dans l'enclos des lions. Des enfants. Alix de Clavery, la criminologue de l'OCRVP, fait immédiatement le lien avec la jeune Swan, dont la disparition au zoo de Thoiry six ans auparavant continue à l'obséder...

Deux lectrices ont découvert ce roman, et vous donnent leur avis, très différents, mais n'est-ce pas aussi ce qui fait tout l'intérêt des avis de lecteurs ?

 

L’avis de Christine Faura :

Féroce est le 13ème livre de Danielle Thiéry mettant en scène le commissaire divisionnaire Edwige Marion.

Après avoir assuré la direction de services très  différents à Lyon puis à Paris, Marion est à présent directrice de l’OCRPV, Office central chargé de la protection des personnes. Son adjoint, le commissaire Louis Zénard, est chargé de chapeauter le groupe de Valentine Cara, qui lutte contre les crimes et atteintes graves aux enfants. Psycho-criminologue, Alix de Clavery agit en parallèle du groupe en essayant de faire le lien entre différentes affaires.

Le groupe est en train de tracer un réseau pédophile, et d’essayer de l’infiltrer, quand des restes humains, probablement d’enfants, sont découverts dans l’enclos des lions du zoo de Vincennes...

Il n’est pas nécessaire de connaître les protagonistes récurrents de la série pour s’attacher aux personnages, mais c’est un plus… J’ai eu un peu de mal à m’y retrouver au début car j’avais lu quelques ouvrages il y a plusieurs années, et donc un peu de difficulté à accrocher.

Mais des disparitions d’enfants dans l’univers des zoos, des lionceaux menacés de mort, des réseaux pédophiles traqués par un service de police, un commissaire suspecté d’agression sur une collègue disparue, les destins amoureux des policiers entre rupture et réconciliation, associés aux intuitions de la psychologue Alix, forment les ingrédients d’un bon polar. La mise en place m’a paru un peu lente au début, mais le rythme s’accélère, les faux-semblants nous emmènent sur des pistes différentes. Et puis la technologie, c’est bien, mais quand les téléphones n’ont plus de batterie ou de réseau, on se sent bien seul… surtout au milieu d’une cage aux lions !

C’est une histoire avec Edwige Marion, et si on suit l’enquête menée par Valentine, pour moi c’est Alix qui est le principal personnage de ce polar, avec ses doutes, ses angoisses, ses intuitions et cette ténacité à aller jusqu’au bout pour résoudre l’énigme.

Ne surtout pas lire la fin avant d’avoir découvert tout le roman… la dernière scène est effroyable !

Si vous deviez le conseiller ?

Je conseillerais ce livre aux lecteurs habituels de Danielle Thiéry, qui souhaitent connaître la suite des aventures du commissaire Marion, et pour ceux qui n’ont lu aucun livre de Danielle Thiéry, de commencer par les premiers titres plutôt que par Féroce qui me semble plus difficile à appréhender pour les "non-initiés".

© Christine Faura

 

L’avis d’Elisabeth :

L'histoire commence au zoo de Vincennes où une petite est suivie par un prédateur d'enfants. Une disparition. Qui fait écho avec une autre affaire similaire du passé...

J'ai beaucoup tendance à dire que l'appréciation d'une lecture dépend beaucoup de l'instant.

Ma découverte de ce livre de Danielle Thiéry n'a pas été concluante. Très probablement une question de moment auquel s'est ajoutée la thématique majeure centralisée sur la pédophilie. Comme un sentiment de gêne. Les passages de description de ces scènes d'enfants m'ont profondément touchée. Le niveau des détails et la qualité de retranscription  étaient tels que l'imagination se met immédiatement en marche : les images affluent, incroyables, effroyables. Voilà une des qualité. Je n'ai pas été en mesure d'apprécier cet ouvrage à sa juste valeur.

Rien n'est à remettre en cause et qui suis-je pour me permettre de le faire : ni l'écriture ni l'histoire. Je suis certaine que de nombreux lecteurs pourront l'apprécier.

J'ai été tout simplement très sensible et perturbée par son sujet.

Il s'agit bien là pourtant d'un auteur qu'il me faudra découvrir.

Je remercie lecteurs.com pour cette occasion offerte d'une lecture commune avec Christine Faura.

Paradoxalement je le conseillerai bien car même si le sujet m'a bouleversé, je suis certaine qu'il plaira à d'autres lecteurs. Et l'écriture est de très bon niveau

 

© Zabouille

 

Vous avez aimé ces chroniques et le fait de connaitre l’avis de lecteurs qui vous ressemblent ?

N’hésitez pas à suivre Christine Faura et Zabouille pour découvrir vos nouvelles lectures !

Retrouvez toutes les chroniques du Club des Explorateurs dans  Voir plus d'articles "Club des Explorateurs"

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Club des Explorateurs"

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Où trouver « Féroce » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com