Les Très petites histoires de A.L. Snijders 1/5 Les monuments naturels

vendredi 01 septembre 2017

Premier extrait des bonnes feuilles de "N'écrire pour personne"

Les Très petites histoires de A.L. Snijders 1/5 Les monuments naturels

Il y a le post twitter, l’haïku, la brève de presse, la nouvelle : quelque part dans cette énumération de catégories de textes plus ou moins longs, se placent les « toutes petites histoires » d’A.L. Snijders, un écrivain néerlandais qu’on fait le pari de vous faire découvrir tout au long du mois de septembre sur lecteurs.com, avec cinq extraits hebdomadaires de son recueil N'écrire pour personne (ed. Observatoire).

 

Les « Zeer Korte Verhaal » : c’est le nom néerlandais de cette forme narrative très personnelle puisqu’elle n’est jusqu’ici pratiquée que par un seul homme, ancien journaliste, écrivain également, qui, depuis 16 ans s’est pris au jeu d’écrire et d’envoyer par mail des fragments inspirés de sa vie, à des amis d’abord, puis à un cercle de plus en plus étendu de correspondants. Cet homme s’appelle donc A.L. Snijders, il souffle son 80e anniversaire cette année, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est très discret.

 

Et cela n’est pas près de changer : s’il a commencé d’écrire en 1992 sans tapage ni soif de gloire, il vit retiré du monde et publie rarement, mais toujours des textes à la langue tendue, sans ornement ni bavardage. Jusqu’à ces « formats courts » dont la presse néerlandaise dit des phrases qu’elles sont les plus belles de la langue néerlandaise. On aurait pu ne jamais le découvrir vraiment, c’est grâce à l’enthousiasme de deux de ses lecteurs et à la sagacité d’un éditeur français, François Guillaume, qu’on découvre ces textes si particuliers. L’aventure des toutes petites histoires a commencé en 2001 ; quelques années plus tard, deux amis décident de créer la maison d’édition sur mesure capable de les publier. En 2006 paraît ainsi N’écrire pour personne (période 2001-2004). Cinq autres recueils suivront pour un total de 2 500 pages. Pas mal pour un écrivain du très court.

 

La drôle d’histoire d’une traduction

Avant que les éditions de l’Observatoire ne les publient, les très petites histoires d’A.L. Snijders n’avaient été traduites qu’en anglais, par l’écrivain Lydia Davis… qui ne parlait pas un mot de néerlandais ! Un défi d’écriture et a priori un affront à l’exercice même de la traduction ! Précisons que son travail n’a rien à voir avec un copié-collé de google translate. On parle ici de structure narrative, d’imprégnation à un rythme de la phrase et d’une collaboration étroite avec l’éditeur néerlandais, quand même. Malgré la langue et dans cet exercice un peu fou, complètement paradoxal, les deux écrivains, Davis et Snijders ont établi un dialogue littéraire pour un résultat stupéfiant. La traduction française n’a pas d’histoire rocambolesque à raconter, sinon le travail remarquable de Guillaume Deneufbourg, adoubé lui aussi par l’auteur.

 

Sur lecteurs.com, on a décidé de vous faire découvrir ces petites merveilles sans plus de discours. On laisse au lecteur le plaisir de tomber sous le charme d’une littérature simple et inouïe, d’un regard lucide solidement fixé sur le monde, d’une prose bien sentie dans la poésie de moments minuscules.

 

© Karine Papillaud

 

Retrouvons, comme chaque semaine, une toute petite histoire d’A.L. Snijders.

Cette semaine : Les monuments naturels.

 

Il y a, après avoir passé deux forêts, un corps de ferme classé monument naturel. Ce n’est pas un fermier qui occupe les lieux, mais un couple d’artistes. La femme peint, l’homme dessine. Chaque instant de leur vie se déroule dans le plus grand sérieux, comme il se doit. Le mariage, cette crise permanente. La femme peint très bien mais elle a passé neuf fois l’examen du permis de conduire avant de le réussir. Ils ont des amis, des connaissances, qui leur rendent régulièrement visite. C’est un coin de paradis. Leur vie sociale est complexe, comme pour tout un chacun. L’incongruence de leurs rythmes réciproques leur est un problème – quand l’un veut, l’autre ne veut pas. Dans cette forêt protégée, il y a eu un jour un événement qui a éveillé mon imagination. Le couple d’artistes reçoit des amis. Liqueurs et cacahuètes sont prêtes. Les plats sont sous film alimentaire dans la cuisine et le vin a été mis à chambrer. Le mari fait un saut jusqu’à Lochem pour acheter une gomme. Quand il revient, les invités sont là, la maison baigne dans une douce atmosphère d’hospitalité et d’amitié. Il n’ose pas rentrer chez lui et roule encore une heure, admirant la beauté panoramique du paysage et ses horizons. Elle évoque un décor de théâtre. Il gare ensuite sa voiture à bonne distance de sa demeure et continue à pied. Par les fenêtres, il observe le déroulement de la soirée. Je pense qu’il peut même percevoir l’étonnement des invités. Ils ne repartent qu’après minuit. Je ne peux, hélas, que deviner ce qui se passe ensuite à l’intérieur. Dans les colonnes du dernier guide des programmes télévisés, un éditorialiste fait part de ses expériences avec des invités qu’il a reçus chez lui. Il parlait pour trois, aidait à enlever et à enfiler les vestes des uns et des autres et se réveillait le lendemain avec des crampes à la mâchoire. Il n’en a plus envie : avec les années, il lui est devenu difficile de supporter cette charge qu’est l’hospitalité. J’aimerais pouvoir être dans la tête de l’homme qui est resté sept heures à errer dans un bois et qui a observé de loin cette soirée, dans la lumière de sa propre maison, le chat sur sa couverture et le calepin sur le rebord de la fenêtre. J’aimerais aussi pouvoir imaginer ce qu’a pensé la femme, voir à travers ses yeux la porte s’ouvrir au retour de son mari. Mais je n’y arrive pas. L’imagination a ses limites.

 

© A. L. Snijders

 

Les cinq nouvelles d’ A. L. Snijders

Les monuments naturels

L’échelle

Le cap

Le plaisir

L’anarchiste

 

Quand on aime, on vous fait gagner : à chaque nouvelle un exemplaire du recueil d'A. L. Snijders à gagner en partenariat avec les éditions de l’Observatoire !

Dites-nous en quelques mots pourquoi vous avez envie de le lire, ce qui vous attire chez cet auteur que nous vous faisons découvrir chaque semaine.

N’oubliez pas que pour participer et poster votre commentaire, vous devez être connecté avec votre profil, et avoir complété ce profil avec au moins vos 10 livres préférés et quelques avis sur vos lectures. Vous avez jusqu’au 20 septembre.

Merci pour votre participation. Bravo  régine berlinski. Vous avez gagné N'écrire pour personne d’A.L. Snijders.

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Tendance"

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Commentaires

  • Axelle AUBIN le 19/09/2017 à 17h47

    Je suis sous le charme de ces extraits. De plus j'adore les anthologies et textes courts. Une bonne découverte à faire !!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Violaine belouard le 15/09/2017 à 09h02

    Bonjour à tous.
    Comme j'ai entendu Karine en parler dans l'émission Vive les livres j'ai eu envie de découvrir cet auteur. Ce jour-là, je découvrais et l'émission et l'auteur présenté alors si c'est pas un signe ça ;) ! Bonne journée

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • régine berlinski le 15/09/2017 à 08h26

    Et bien merci d'avance de pouvoir me faire connaître l'écrit de cet auteur qui semble singulier.....Je ne manquerai pas de chroniquer son ouvrage !!!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Fabienne Martin le 15/09/2017 à 07h20

    Bonjour en lisant ces extraits je suis sous le charme de cette écriture, d un univers particulier u aimerai aller plus loin dans la lecture de cet auteur. Merci

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Mireille Mauboussin le 13/09/2017 à 18h58

    Des fragments courts de la vie sous forme de nouvelles me donne envie de lire cet auteur néerlandais peu connu!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Stefania Ghita le 11/09/2017 à 20h54

    Bonjour, je ne connais pas du tout cet auteur mais la description m'intrigue...je serais curieuse de le découvrir :)

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • kryan soler le 11/09/2017 à 12h50

    Bonjour Je ne connais pas cet auteur des Pays Bas et son style narratif mais ça a l'air charmant! Et j'aimerais beaucoup découvrir cela... en vrai! Ca a l'air d' être un mélange de journal intime de poème d'anecdotes et cela m'intrigue. Merci!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Anne Sophie Martel le 10/09/2017 à 14h07

    Je suis très intéressée par cette formule et découvrir chaque semaine un écrit : c'est intéressant. Je projette d'écrire un roman mais je teste de nouveaux genres et sources d'inspiration. Nouvelle aventure en perspective ou pas ?

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Alonzo le 10/09/2017 à 13h32

    Bonjour.
    S'il vous plait, je souhaite participer.
    Merci.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • marianne vyvey le 10/09/2017 à 11h10

    Bonjour, je ne connais pas cet auteur et je serai ravie de la découvrir, merci, belle journée.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • danielle cubertafon le 09/09/2017 à 19h23

    Le sujet tres interessant malgré que je ne connais pas l écrivain mais l histoire reste ce découvrir avec plaisir ....

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • VALERIE G le 09/09/2017 à 18h58

    Merci pour cette présentation alléchante. Elle m'a donné envie de découvrir cet auteur si original. Je croise les doigts

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • MARTINE VALLAT le 09/09/2017 à 17h36

    A la fin de la nouvelle, le lecteur ne s'arrête pas avec l'écriture, mon imagination continue le voyage que l'auteur a initié. Alors j'aimerais bien en découvrir plus et en le chroniquant tenter d'inviter d'autres au voyage. Je croise les doigts...

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • marie70 le 09/09/2017 à 16h13

    J aime beaucoup les textes courts comme les nouvelles car cela permet de lire même si on a pas beaucoup de temps , j apprécie également ce style où l essentiel est dit en peu de pages et où l on ne s ennuie jamais, il me tarde de lire les petites histoires d A.L. Snijders dont l écriture poétique de votre extrait m a beaucoup plu

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • VIOLAINE DIERICK le 09/09/2017 à 15h53

    bonjour et merci pour cette préentation, qui me donne envie de lire cet ouvrage...je participe au concours!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Laetitia Gand le 09/09/2017 à 12h05

    J'avoue ma grande curiosité là pour ce livre. Je lis de tout et je suis toujours à l'affût de nouveau pour les lecteurs qui me suivent. http://leslecturesdelaeti.eklablog.com/

    Alors pourquoi pas leur proposer cette fois mon avis sur ce livre :)

    Merci d'avance et bon week-end à tous !!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Anne-Lise Remacle le 09/09/2017 à 09h37

    Lydia Davis a du flair, elle qui cisèle aussi de très courtes histoires fabuleuses : ça ne m'étonne pas que cet auteur lui ai tapé dans l’œil et qu'elle ait l'audace d'aller à l'encontre des règles de la traduction. J'ai eu la chance d'entendre les deux en lecture à deux éditions de la Nuit de La Nouvelle au Festival Passa Porta. J'ai continué à suivre l’œuvre de Davis, mais j'avais un peu perdu Snijders de vue. Ça serait une excellente occasion de m'y remettre!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Kamiyu-chan le 09/09/2017 à 09h35

    Bonjour! Je ne connais pas du tout cet auteur mais suis très intriguée par la forme narrative qu'il a inventée. Je tente donc ma chance pour découvrir cette écriture particulière.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Manika le 08/09/2017 à 17h58

    Je suis une grande fan de nouvelles car j'aime la puissance de ces petites histoires... une occasion de mettre à l'honneur ce genre tellement peu connu.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Nathalie Palayret le 08/09/2017 à 17h18

    La forme courte ne supporte pas la médiocrité. Le soin apporté à la traduction est alors un élément essentiel dans le partage du plaisir de lecture. Ce livre semble être l'occasion d'apprécier et de valoriser le travail, non seulement de l'auteur, mais aussi de celui qui s'est fait son traducteur.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Vincent Guibert le 08/09/2017 à 17h08

    J'ai trop envie de le découvrir .... Depuis le temps ! Je suis impatient.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Evlyne Léraut le 05/09/2017 à 16h59

    Bonjour . je viens de lire cette merveille d'écriture et de superbe impression de réalisme. Que la plume semble gracieuse. Me glisser dans cette maison participer au dîner. Que se passe t'il après ? Tout est art mystère et finesse. Merci pour ce partage d'écriture sublime. j'ai imprimé ce texte, nouvelle , haïku élargi au pouvoir de l'imaginaire . MERCI!!!! Je tente ma chance en espérant gagner ce livre hors du commun et j'offre ma chance à tous. Vivement la semaine prochaine que je lise un autre morceau de cette belle architecture littéraire. MERCI!!!!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Magalie le 04/09/2017 à 11h55

    Bonjour,

    Je tente ma chance ;)

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • sylvie MOYERE le 04/09/2017 à 11h15

    Bonjour.Je suis vraiment très enthousiaste pour gagner ce livre.Il m'arrive régulièrement de lire des nouvelles car j'aime ces petites histoires qui sont parfois bien différentes les unes des autres et qui ont un format de lecture idéale en voyage par exemple.Ces lectures sont rapides .De plus j'aimerai faire la connaissance de cet auteur original et surtout avec une écriture toute en simplicité.Merci de nous avoir fait découvrir cette première nouvelle.J'ai hâte d'être la semaine prochaine pour en découvrir une autre.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • christine zottele le 03/09/2017 à 20h41

    Cette toute petite histoire comme un goût de trop peu. J'en veux encore! L'acuité du regard, le point de vue un pas de côté - ce personnage qui s'offre le luxe d'arriver après les invités, j'adore et je souscris - la précision de l'écriture, non cette toute petite histoire me séduit complètement et a tout d'une grande!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Charlotte Rodet le 03/09/2017 à 08h27

    Lire ce qui n'est pour personne c'est tentant! C'est comme trouver un journal intime et le feuilleter mais sans la culpabilité de l'intrusion. Et puis voyager un peu en Hollande ça prolongera les vacances.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Annie Boucher le 02/09/2017 à 16h47

    C'est un auteur bien particulier . Le titre N'écrire pour personne est intéressant. Cela veut-il dire qu'il n'écrit que pour son plaisir ? Sans penser à qui le lira. La couverture est très jolie et apaisante. J'ai bien envie de découvrir ces petites histoires. De plus le parcours de l'auteur est original.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Virginie SAGRADO le 02/09/2017 à 16h13

    Des petits moments de la vie quotidienne avec une prose poétique, ça donne très envie
    En plus je ne connais pas d auteur néerlandais
    Une nouvelle pépite à découvrir grâce à lecteur.com

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • P'tite Baf le 02/09/2017 à 10h35

    Ecriture particulière, intimiste, impressionniste aurai-je l'envie de dire. J'aime quand l'écriture fait venir des images, crée des univers, aussi je tente ma chance. Bon week-end

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • SANDRINE GOUAILLARDOU le 02/09/2017 à 07h35

    Bonjour chers lecteurs/lectrices !
    Je suis une grande lectrice et adore découvrir de nouveaux styles/types de romans !!
    Ceci me permettrait d'enrichir mon type de lecture ... et de chroniquer cet ouvrage !
    Je croise les doigts ;)

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com

Où trouver « N'écrire pour personne » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions