"Les petites voix : Quand l’intuition toque à la porte d’un cerveau rationnel ", un livre à découvrir !

mercredi 28 août 2019

Un témoignage sincère, plein d’humour et tout en retenue…

"Les petites voix : Quand l’intuition toque à la porte d’un cerveau rationnel ", un livre à découvrir !

Les petites voix : quand l'intuition toque à la porte d'un cerveau rationnel  de Christelle Lauret (carnets nord) est le premier livre de cette auteure, Docteur en chimie organique, puis chercheur et manager dans l’industrie pharmaceutique pendant 7 ans en Grande-Bretagne. Elle nous propose une approche originale du cerveau et de l’intuition sous la forme d’un témoignage intime et d’outils pratiques.

 

 

Jean-Paul Degache et Marie Kacher, deux membres de notre Cercle livresque nous en font la chronique.

 

 

L’avis de Jean-Paul Degache

Quel livre ! Quel parcours ! Les petites voix est un récit à la fois intime, technique et scientifique aussi avec quantité de références, de tests qui corroborent les affirmations de l’auteure.

 


Les petites voix ou Quand l’intuition toque à la porte du cerveau est un livre qui ne peut se lire comme un roman, un livre auquel il doit être possible de se référer tant il pullule de conseils, de réflexions pratiques. Certes, Christelle Lauret ne conte pas une vie ordinaire mais sa démarche peut toucher chacun de nous, donner des idées pouvant aller jusqu’à modifier le cours de nos vies.

 


Le livre est très structuré avec quantité de titres et de sous-titres et peut-être un peu trop. Il y a d’abord le récit très personnel de ce que vit l’auteure puis elle passe aux Découvertes où elle s’appuie sur des expériences et des travaux de personnes venant de tous horizons avant de nous confier ses Trucs et Astuces qui peuvent être expérimentés. Elle n’est pas avare en QR codes pour permettre de vérifier en vidéo certaines expériences et elle renvoie souvent à une partie déjà abordée ou à venir. Question boulot sérieux, chapeau !

 


Prenant l’être humain comme un être vivant global et non un cerveau sur pattes, elle va jusqu’aux pratiques ésotériques comme le chamanisme. On y croit ou pas mais comme l’écrivait Antoine de Saint-Exupéry : « On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.»

 


Christelle Lauret, Docteur en chimie et chercheur, a tout abandonné pour se consacrer à son métier de coach. Pour écouter ces petites voix que nous entendons tous, elle a parcouru un long chemin qu’elle nous fait partager.

 


Dans sa vie, comme dans son livre, elle réussit à lier le tout : cerveau, cœur et corps. Elle a beaucoup voyagé, beaucoup expérimenté, pratiqué beaucoup de psychothérapie et de coaching, ce qui n’est pas à la portée de tout un chacun mais la plupart de ses idées méritent d’être étudiées de près et pourquoi pas expérimentées afin d’accéder à un mieux-être, au maximum en conformité avec nos potentialités.

 

 

© Jean-Paul Degache

 

 

L’avis de Marie Kacher

Que faisons-nous généralement quand nous devons prendre une décision ? Nous pesons le pour et le contre des différentes options qui s’offrent à nous, et nous choisissons celle qui a plus de points « positifs » que de points « négatifs », celle qui apparait donc comme la plus raisonnable, la plus rationnelle.

 

Scientifique pure et dure, Christelle Lauret avait elle aussi pour habitude de s’appuyer sur de complexes tableaux Excel pour prendre ses décisions : elle écoutait généralement les petites voix de la raison, du devoir et de la peur. Trois petites voix sacrément coriaces … mais qui sont loin d’être les seules ! Au fil du temps, au gré des expériences et des rencontres, Christelle Lauret va apprendre  à écouter d’autres petites voix : celle de son corps, de son cœur, de son intuition. L’intuition ? Le Petit Robert la définit comme « la forme de connaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement » … Changement radical pour une scientifique rationnelle et cartésienne, n’est-ce pas ? Ce changement, dit-elle, lui a permis d’être « beaucoup plus alignée avec qui [elle est] vraiment et du coup à être bien plus vivante, joyeuse, sereine et épanouie » … Aujourd’hui, elle revient sur son « aventure au pays de l’intuition » pour inviter et aider ses lecteurs à cesser d’écouter la petite voix autoritaire de la raison pour écouter un peu plus celle, bienveillante et délicate, de leur intuition …

 

 

Permettez-moi de faire une petite digression. Il y a de cela quelques semaines, tandis que je me recroquevillais de peur dans l’ascenseur pour aller chez l’ophtalmo, je parlais avec maman d’une théorie que j’avais lu quelques temps auparavant, selon laquelle « certains traumatismes et comportements peuvent être transmis de génération en génération » (j’ai toujours eu peur des ascenseurs … mais je n’ai appris qu’à l’âge de 12 ans que mon grand-père avait été bloqué dans un ascenseur). Devinez ce qui m’attend à la page 215 des Petites voix ? Une sous-partie consacrée à l’épigénétique, discipline indiquant que « [le passé] de nos ancêtres influences le fonctionnement de nos gènes et ainsi nos comportements ». Hasard bienheureux ? Surement pas. J’ai toujours été persuadée que ce genre de coïncidences avait une raison d’être. La question de ces synchronicités est elle aussi abordée dans ce livre … Pas besoin d’en dire plus je pense, ce livre fait parfaitement écho à mes préoccupations du moment, à mes questionnements du moment aussi (que vais-je faire de ma vie ? quel sens lui donner ? comment m’orienter dans ce vaste labyrinthe qu’est l’existence ?) …

 

 

Comme je l’ai déjà indiqué, cet ouvrage est avant tout un témoignage. Avec beaucoup de sincérité et d’humour, mais aussi de retenue parfois, Christelle Lauret nous retrace les différentes étapes de son cheminement vers une vie plus « intuitive », plus proche de son être intérieur, de ses véritables envies et besoins. Elle nous relate comment, progressivement, elle a appris à « mettre en sourdine » les petites voix intérieures – et extérieures – qui l’enfermaient dans des décisions qui n’étaient pas en phase avec ses sensations, avec ses émotions, avec son corps et son cœur. Elle nous explique ses réticences, ses doutes, ses blocages. Elle nous raconte les rencontres et les expériences qui l’ont conduit à changer de regard sur cette « intuition » dont elle ne voulait pas trop entendre parler au premier abord. J’ai trouvé son récit vraiment beau, touchant, émouvant. Et cela d’autant plus que je me retrouvais souvent dans ses propos. Ou, plus exactement, je devrais dire que ses propos résonnaient en moi, résonnaient avec mes propres pensées, mes propres interrogations, mes propres ressentis. C’est comme si Christelle Lauret avait dégagé devant moi un chemin que je cherchais depuis pas mal de temps mais que je ne parvenais pas à trouver. Il ne reste plus qu’à réussir à le suivre …

 

 

Et pour cela, Christelle Lauret nous propose régulièrement des « trucs et astuces », mêlant conseils et exercices, pistes et recommandations. Il s’agit d’une sorte de « guide pratique » pour apprendre, nous aussi, à renouer un peu avec notre « moi intérieur ». Il ne s’agit pas, bien sûr, de tous les réaliser « à la chaine » au fil de la lecture, non : il s’agit d’une « boite à ressources » dans laquelle on peut venir piocher à petite dose. Je ne suis pas une grande adepte des ouvrages de développement personnel, mais je pense clairement suivre l’une ou l’autre de ces « ficelles » au gré des besoins, des envies aussi. Dernière facette de cet ouvrage « multiforme » : les sections « découvertes », riches en explications et anecdotes scientifiques venant expliquer tel ou tel aspect évoqué dans le chapitre. J’ai appris énormément de choses sur le fonctionnement de notre cerveau, sur des anecdotes historiques, sur des « bizarreries » scientifiques … C’était tout simplement passionnant ! Car contrairement à ce qu’on pourrait penser, raison et intuition ne sont pas des ennemis jurés : ils peuvent cohabiter, et c’est un peu ce que montrent ces sections « découvertes ».

 

 

En bref, vous l’aurez bien compris, je suis vraiment heureuse que ce livre soit entré dans ma vie ! Entre témoignage, essai scientifique et guide pratique, cet ouvrage nous invite à renouer avec notre être intérieur et à réveiller notre intuition trop souvent bridée par les petites voix de notre raison. C’est un ouvrage que je conseille tant aux « cartésiens purs et durs » qu’à ceux qui sont déjà persuadés qu’il n’y a pas que la rationalité dans la vie. A ceux qui aiment les témoignages comme à ceux qui sont plus branchés « essais ». A ceux qui sont eux-mêmes en cheminement, mais aussi aux simples curieux. Christelle Lauret ne nous présente pas la « solution miracle » pour être en phase avec nous-mêmes, elle nous invite juste à la suivre dans cette rétrospective de sa « quête personnelle » … afin de peut-être y trouver des pistes pour, nous aussi, nous ouvrir à cette petite voix bien différente de celles que nous avons pris l’habitude d’écouter … Alors, prêt pour une virée au pays de l’intuition ?

 

© Marie Kacher

 

Vous avez aimé ces chroniques qui vous ont donné envie de lire Les petites voix : quand l'intuition toque à la porte d'un cerveau rationnel  ?

N’hésitez pas à suivre ces lecteurs pour découvrir vos nouvelles lectures.

Retrouvez toutes les chroniques du Cercle livresque (ex Club des Explorateurs) dans  Voir plus d'articles "Cercle livresque"

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Cercle livresque"

Où trouver « Les petites voix : quand l'intuition toque à la porte d'un cerveau rationnel » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions