Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

"Les heures furieuses" de Casey Cep : le destin hors-norme de la romancière Harper Lee, entre doutes et persévérance

L'enquête de Casey Cep sur le cheminement de Harper Lee, cette fille garçon manqué, aventurière, en avance sur son temps

"Les heures furieuses" de Casey Cep : le destin hors-norme de la romancière Harper Lee, entre doutes et persévérance

Il y a quelques semaines, nous vous avions parlé du livre Les heures furieuses de Casey Cep, dans la rubrique "Grandes histoires en poche", paru aux éditions Pocket, en vous proposant d’en remporter des exemplaires.

Les avis ont été publiés et aujourd'hui, nous avons le plaisir de partager avec vous la chronique de tatibibibi... qui donne très envie de découvrir cet ouvrage !

 

L'avis de tatibibibi sur le livre Les heures furieuses

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur : le mythique roman de Harper Lee datant des années 60, inscrit dans la mémoire collective des amateurs de littérature...et voilà que m'est donnée la possibilité de m'y replonger, grâce à cette enquête quasi-journalistique menée par Casey Cep dans Les heures furieuses.
Enquête sur la possibilité d'un roman, enquête sur l'enquête menée par Harper Lee en vue de ce roman potentiel... mise en abyme s'il en est.
Trois parties distinctes dans ce livre : le révérend, l'avocat, l'écrivaine.
Le révérend, c'est Willie Maxwell, qui outre son ministère, pratique le jeu, le libertinage, les fraudes à la police d'assurance, les sciences occultes et qui se trouve accessoirement accusé de 5 meurtres.
L'avocat, c'est Tom Radney, capable de gagner n'importe quelle affaire et qui parvient à faire acquitter le sus-dit révérend. Mais, preuve que le crime ne paie pas, ce dernier est assassiné lors des funérailles de sa dernière victime présumée. Qu'importe, Tom Radney prend alors la défense de ce nouvel assassin. L'écrivaine, c'est Harper Lee qui s'empare de ce fait divers réel, se lance dans dans une enquête approfondie supposée déboucher sur un second roman.


Et c'est l'enquête de Cep Casey sur le cheminement de Harper Lee qui nous amène au coeur de l'ouvrage.
Harper Lee, cette fille garçon manqué, aventurière, en avance sur son temps et donc inadaptée à son époque, cette auteure en perpétuelle souffrance entre "perfectionnisme et désespoir".
Harper Lee, "l'amie de cabane dans l'arbre" de Truman Capote, son petit voisin devenu le grand écrivain américain du XXe siècle.
Lui aussi s'est passionné pour un fait divers sanglant, le meurtre des 4 membres d'une famille, il s'y est impliqué au point d'en extraire son oeuvre majeure De sang froid, au point de se perdre dans ses relations destructrices et vampirisantes avec les 2 meurtriers.
Cheminement assez identique de H. Lee et T. Capote, ces 2 petits "inventeurs d'histoires" : même souffrance après leur succès planétaire, même tristesse chronique, même difficulté à vivre l'"après".
Solitude de l'artiste et drame de la page blanche : "il suffit de fixer la feuille blanche jusqu'à ce que des gouttes de sang perlent de votre front"...!?!


Difficulté supplémentaire que d'écrire ce qui allait devenir un nouveau genre littéraire le "true-crime", roman non-fictionnel, où il s'agit de retranscrire des faits et d'y associer un vrai style littéraire. Lecture plus difficile aussi pour moi, le livre devenant alors une sorte de reportage journalistique, certes passionnant mais plus sérieux !
Cette enquête de Cep Casey est une mine foisonnante et fort documentée de renseignements sur les heures mouvementées d'une Amérique en grandes transitions entre les années 70 et le XXIe siècle. On y retrouve les problèmes de ségrégation, la guerre au Viet-Nam, des personnages évoqués tels Kennedy, Martin L.King, les fréquentations mondaines de Capote... Beaucoup, beaucoup de précisions... un peu trop ?
Quant au "manuscrit perdu" de Harper Lee, l'a-t-elle finalement écrit ? A-t-il été perdu ? figure-t-il dans la sacoche en cuir placée sous scellés ?
Cela reste aussi mystérieux que le personnage du révérend dont H. Lee voulait écrire le destin...
Destin hors-norme que celui de Harper Lee, si émouvante dans sa persévérance et dans ses doutes, dans sa fragilité et dans ses tourments.
Reste que le livre m'a donné envie de lire celui de Truman Capote et la désastreuse gestion de son succès.
Belle découverte pour moi en tout cas que ces deux génies de la littérature américaine même si la lecture du livre nécessite pas mal de concentration."

 

Merci à Tatibibibi !

 

Pour retrouver d'autres avis sur le livre, c'est ici : Les heures furieuses

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Paroles de lecteurs"

Commentaires (1)