Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les droits des femmes en essais, romans, BD ou livres jeunesse : pour un féminin glorieux, joyeux et sérieux

Le 8 mars, attention aux impairs et contresens !

Les droits des femmes en essais, romans, BD ou livres jeunesse : pour un féminin glorieux, joyeux et sérieux

C’est la journée internationale pour les droits des femmes, et pas LA journée DES femmes, contrairement à la fête des grands-mères ou la Saint-Valentin. Inutile, messieurs, d’arriver chez votre promise ou de rentrer à la maison avec un bouquet de fleurs pour le 8 mars. Vous risqueriez de le prendre en pleine figure. Car le 8 mars n’est pas l’occasion de remercier bobonne pour tous les services quotidiens rendus pendant les 364 autres jours de l’année. Le 8 mars, c’est la journée DES droits DES femmes, et dans le monde entier. Autrement dit, le moment de refaire un peu d’histoire et de prendre un peu de hauteur.
On n’est pas obligés non plus de sortir les pancartes intersectionnelles ou de hurler à la victimisation pour célébrer cette journée. Le 8 mars c’est avant tout une journée « féministe », à la portée de tous et toutes, avec un bon sens qui n’implique pas de s’en prendre aux hommes et n’incrimine aucun genre. Liberté, égalité, fraternité, non ? La devise est celle de la république française et ramène à l’essentiel, la question des droits qui exclut toute considération de ressenti(ment). Les droits impliquent une égalité sociale et économique conquise ou en cours de conquête.

Poser la question des droits des femmes au XXIe siècle est assez obscène, mais on traite encore les femmes comme des minorités opprimées quand elles représentent la moitié de l’humanité. Pourtant, ici et là, pas toujours très loin de nos maisons, le statut des femmes régresse, ou semble bien fragile. Il faut encore un 8 mars pour rappeler ce qui devrait pourtant sembler évident à tous.
Nous avons fait une sélection de textes qui ne sont pas idéologiques, mais célèbrent un féminin glorieux, joyeux, sérieux, et des lectures passionnantes.

Karine Papillaud

  • La base

    • add_box
      Couverture du livre « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » de Olympe De Gouges aux éditions Mille Et Une Nuits

      Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne de Olympe De Gouges

      1791 : Olympe de Gouges présente sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, après avoir ferraillé pour l’abolition de l’esclavage. Deux ans plus tard, cette grande et indispensable pionnière du féminisme obtient l’égalité sur l’échafaud, guillotinée comme n’importe quel perturbateur politique.
      Sa déclaration, à remettre dans son époque, est un formidable acte de courage. Il faudra lire ses textes dont l’intégralité a été rassemblée par Benoîte Groult en 1986.
      Déclaration à retrouver sur le site Gallica.

  • La bio

    • add_box
      Couverture du livre « Ainsi soit Olympe de Gouges » de Benoite Groult aux éditions Lgf

      Ainsi soit Olympe de Gouges de Benoite Groult

      Le féminisme au carré : l’une de nos grandes figures du féminisme à la française qui s’empare de la grande figure historique du féminisme révolutionnaire.
      Une grande et belle biographie, telle un dialogue entre les siècles, entre deux femmes d’exception.

  • La jeunesse

    • add_box
      Couverture du livre « Fifi Brindacier ; l'intégrale » de Lindgren-A aux éditions Hachette Romans

      Fifi Brindacier ; l'intégrale de Lindgren-A

      Allons faire un tour dans la bibliothèque de nos enfants pour leur emprunter subrepticement les aventures de Fifi Brindacier. Histoire de passer un moment  avec la merveilleuse rouquine à couettes qui nous apprend que rien n’est impossible, et pas seulement pour la « petite fille la plus forte du monde ».
      L’arrivée de ce personnage de fiction créé dans les années 40 pour divertir la fille malade de son autrice, a lancé un sacré pavé dans la mare des publications destinées aux petites filles. Fifi a des amis, elle vit seule avec un singe et un cheval et fait ce qui lui plaît ; elle a du pouvoir, mais n’en abuse pas, sauf à donner des leçons aux messieurs malhonnêtes.
      Une petite Suédoise attachante, incroyable, parfaitement impertinente, exactement comme on aurait aimé l’être à neuf ans.

  • La BD

    • add_box
      Couverture du livre « Un papa, une maman, une famille formidable (la mienne!) » de Florence Cestac aux éditions Dargaud

      Un papa, une maman, une famille formidable (la mienne!) de Florence Cestac

      Il avait un sale caractère, le papa de Florence Cestac, ainsi qu’on le découvre dans le roman graphique de cette autrice jeunesse et adulte, connue pour ses engagements féministes (par exemple Des salopes et des anges avec Tonino Benacquista, 2011). Déjà, dans les années 70, elle expose ses parti-pris dans la revue Ah ! Nana.
      Ce roman graphique qui vient de sortir raconte l’enfance de la cadette d’une famille de trois enfants, née en 1949 dans une famille traditionnelle. Les souvenirs sont tendres ou cuisants, mais toujours drôles et apparemment parfaitement autobiographiques. S’y déroulent des scènes de la vie patriarcale, on en redemande.

  • Le récit

    • add_box
      Couverture du livre « Les fabuleuses aventures de Nellie Bly » de Nellie Bly aux éditions Points

      Les fabuleuses aventures de Nellie Bly de Nellie Bly

      Comment ? Vous ne connaissez pas les textes de la pionnière du reportage infiltré, l’une des premières grandes reporters américaines ?
      Points Seuil réédite les hauts faits d’armes de cette vraie personnalité qui ne s’est jamais résolue à devenir une sage « housewife », ni une tranquille salariée. Née en 1864 en Pennsylvanie, elle traverse sa vie au pas de course, réussissant seule un tour du monde en 72 jours à l’âge de 23 ans. Auparavant, elle s’était fait aliéner dans un asile pour connaître la vie des reclus psychiatriques. Elle sera dès 1914 sur le front de la Première Guerre mondiale. Pour connaître le parcours de cette femme étonnante, le mieux est d’entrer dans son livre.
      La verve de son style, son humour implicite, la vivacité de son regard, tout séduit immédiatement dans un recueil qui se dévore.

  • L'essai

    • add_box
      Couverture du livre « Pour un féminisme universel » de Martine Storti aux éditions Seuil

      Pour un féminisme universel de Martine Storti

      Le féminisme des années 70 se rebiffe, par la plume de Martine Storti qui canalise les excès et les accusations du féminisme intersectionnel vis-à-vis de ses aînées.
      Le féminisme pluriel est-il une expression démocratique de la pluralité des points de vue, ou « le masque d’un abandon du féminisme ? », interroge l’autrice, ancienne professeur de philosophie et militante de gauche. Et si on remettait le féminisme au centre de la question non pas sociétale, mais sociale ?
      Pour un féminisme universel est un texte concis et courageux, qui revendique le terme de féminisme universel sur celui, faussement sophistiqué d’« universaliste », et rassemble, au lieu de séparer. Indispensable.

  • Le roman

    • add_box
      Couverture du livre « Un don » de Toni Morrison aux éditions 10/18

      Un don de Toni Morrison

      L’histoire se déroule deux cents ans avant celle de Beloved, le très grand succès de Toni Morrison, dans la Virginie de 1682. Elle est celle de quatre femmes, une blanche qui est aussi la femme du propriétaire, une amérindienne, une « sang-mêlée » et une noire qui sont ses esclaves.
      Le ton de la narratrice, Florens, petite fille noire, rappelle terriblement la voix de celle qu’on peut voir comme sa descendante dans Beloved. Il y a des hommes et des femmes, la pauvreté qui mélange aussi les couleurs, et l’esclavage qui n’est pas toujours qu’une question de liberté à gagner.
      Toni Morrison emmène son lecteur jusqu’à l’embouchure du racisme, dans une saga de femmes et une écriture serrée comme un poing. A ne pas laisser passer.

Sélection de Karine Papillaud

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Evénements et fêtes"

Commentaires (3)