Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

"L'enfant ébranlé" : une plongée intimiste dans l'univers d'un jeune écolier chinois

Un beau roman graphique pour découvrir le "manhua", l'art de la bande dessinée chinoise...

"L'enfant ébranlé" : une plongée intimiste dans l'univers d'un jeune écolier chinois

Vous êtes de plus en plus nombreux à partager vos lectures sur ce site. Nous mettons donc régulièrement en avant vos avis éclairés sur des romans de jeunes auteurs. Aujourd'hui, c'est au tour de Claire, lectrice, de partager son avis sur L’enfant ébranlé de Xiao Tang (Editions Kana).

 

L'avis de Claire @fillefan2bd :

Première découverte, en ce qui me concerne, d’un manhua, c’est-à-dire une bande dessinée chinoise, qui comme les bandes dessinées occidentales, se lit de gauche à droite et dans le sens de lecture que nous connaissons.

L’auteur ou manhuajia de cette bd, éditée dans la collection Made In de chez Kana, Tang Xiao nous décrit le quotidien de Yang Hao 10 ans. Très bon et très sérieux, cet écolier excelle en rédaction que son institutrice Mme Wang lui demande souvent de lire à l’ensemble de la classe. Le jeune garçon vit avec sa mère Xinhua et sa grand-mère parce que son père est très souvent absent en raison de son travail.
C’est en compagnie de son copain Li Xi qu’il joue aux jeux vidéo ou bien avec le père duquel il apprend les xiang qi, un jeu d’échecs chinois.

Mais quand Hongmin, le père de Yang Hao, rentre de son déplacement professionnel, le jeune garçon s’imagine enfin pouvoir faire plein d’activités avec lui. Malheureusement ce dernier passe ses journées à jouer au mah-jong avec ses amis.
L’image que l’enfant s’était faite de lui tombe alors en morceaux. Alors quand Madame Wang demande à ses élèves de rédiger un portrait de leur père, Yang Hao s’interroge. Qui est réellement le père qu’il doit décrire, celui qu’il avait imaginé ou celui qu’il est véritablement ?

Cet album est une très intimiste plongée dans l’univers de ce jeune garçon qui va se voir obligé de remettre en question l’image idéalisée du père qu’il avait.
Ce récit de 400 pages qui se lit doucement pour pouvoir pleinement profiter de cette immersion dans la société chinoise qui nous est, pour la plupart d’entre nous, méconnue. De très beaux dessins, en noir et blanc et avec un trait très fin et très précis, complètent ce beau récit initiatique.

Une très belle découverte que ce moment passé en compagnie du jeune Yang Hao.

Claire @fillefan2bd

 

Merci Claire !

 

Pour découvrir les autres avis sur ce livre, c'est ici : L'enfant ébranlé

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Paroles de lecteurs"

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Commentaires (3)