Le Grand Complot de Laurent Joffrin ...

dimanche 31 mars 2013

...ou La grande aventure du roman historique selon Laurent Joffrin

Le Grand Complot de Laurent Joffrin  ...

Dans Le Grand Complot, Bonaparte rappelle son meilleur policier pour lui demander d’enquêter sur les menaces de complot et d’enlèvement qui l’entourent et que l’Angleterre ourdirait en sous-main. A nouveau, Lachance croise la route du dangereux général chouan Cadoudal. 
Laurent Joffrin n’est pas seulement le patron du Nouvel Observateur, il est aussi essayiste et romancier. Ce passionné d’Histoire révèle une connaissance aigue de la période napoléonienne, dans une intrigue policière menée par son héros récurrent Donatien Lachance, commissaire sous le Directoire, en 1804.


- Pourquoi avez-vous choisi de raconter une histoire policière sous Napoléon ?
Les grands personnages de cette époque ont une vie romanesque, à commencer par Bonaparte, dont on peut découper la vie par périodes de trois mois qui feraient chacune un roman à part entière. Les itinéraires de ces héros, ces traîtres, ces admirables ou ces ambitieux sont météoriques, la plupart d’entre eux ont eu des vies denses et courtes.

- Cette fascination qui est la vôtre, vous l’expliquez comment ?
Nos principes actuels de vie en commun viennent de cette période qui a essayé tous les systèmes. L’époque a fait la promesse de la liberté et de l’égalité. Les XIXe et XXe siècles ont cherché l’application de ces principes qui ont fait naître la France d’aujourd’hui. Le drame de l’Empire est d’avoir cherché un équilibre qu’il n’a jamais trouvé.

- L’Enigme de la rue saint Nicaise en janvier 2011, puis Le Grand Complot qui vient de sortir en ce début 2013 : écrivez-vous une série ?
Oui, cette période de l’histoire est une réserve romanesque inépuisable, je pourrais écrire une trentaine de romans ! Le Grand Complot se situe en 1804, il reste onze ans d’Empire et je n’en suis qu’à deux épisodes.

- Comment parleriez-vous de Donatien  Lachance, votre héros récurrent et l’un des rares personnages fictifs du roman ? 
Lachance prend la place des enquêteurs dans les affaires dont je parle, car ils étaient plusieurs à débusquer les comploteurs. Il fallait que Donatien Lachance soit bien de sa personne. Mais il lui fallait aussi des aspérités, et il en a : il a accompli de basses œuvres durant la Terreur et ce passé le hante. Il est partagé entre son ambition et son adhésion au régime. Il est aussi marié à une femme qui s’appelle Olympe, mais qui est bien plus « robespierriste », plus républicaine qu’Olympe de Gouges dont elle partage le prénom. Je voulais que son épouse soit féministe, qu’elle agisse et ne se contente pas d’être la « femme de ». Son destin devait être autonome pour éviter l’aspect plaqué que revêt souvent l’histoire amoureuse maillée à une intrigue policière.

- Ce commissaire Donatien Lachance est un policier hors-normes. Quel est son statut ?
C’est un adjoint de Fouché qui, lui, a été nommé sous le Directoire, puis écarté pour son caractère intriguant. Malgré tout, on lui doit en quelque sorte la police moderne : les enquêtes scientifiques, la surveillance des citoyens, pour le meilleur et le pire. Fouché est aussi un précurseur du KGB. Dans ce roman, j’ai sciemment exagéré son implication dans l’affaire dont je ne dirai rien, mais cette version est une thèse soutenue par plusieurs historiens.

- Beaucoup de dialogues nous replongent précisément et finement dans l’époque. Quel a été votre travail de romancier sur la langue ?
J’ai beaucoup lu, notamment les Mémoires de chacun de ces grands personnages, et puis L’Histoire du Consulat et de l’Empire de Thiers est sur ma table de chevet. Pour l’écrire, Thiers a rencontré des témoins, consulté des archives et employé la phrase de l’époque. Je me suis imprégné de cette langue plus riche et classique, des mots à la sémantique inusitée aujourd’hui ou tombés en désuétudes. Les tirades de Napoléon me sont tellement familières à force de lectures, que je peux les reconstituer. Quant aux deux discussions gouvernementales qui ont concerné l’arrestation du Général Moreau et la prise du Duc d’Enghien, je les ai reconstituées à partir de dialogues réels transmis par des témoins qui les ont relatés.

- Sans essayer de faire du Grand Complot un roman à clefs, ce qu’il n’est pas, on ne peut s’empêcher de penser que les joutes verbales entre Bonaparte et Donation sont inspirées des rencontres entre le Président Sarkozy et le journaliste que vous êtes. 
Il y a de ça. Bonaparte et Sarkozy ont une psychologie similaire : avancer, agir, être une force qui va, quitte à brutaliser les gens. Mais je n’y ai pas pensé en écrivant.

- Vous écrivez des essais politiques, des romans et des biographies. Quel plaisir et nécessité trouvez vous à l’écriture ?
Raconter une histoire est plus amusant que d’écrire des longs papiers analytiques. Ecrire des romans est devenu ma deuxième vie. Mon plus grand plaisir, c’est quand un lecteur vient me dire qu’il n’a pas pu lâcher le livre.


Propos recueillis par Karine Papillaud

Le Grand Complot, Laurent Joffrin, Robert Laffont,  (2013)

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Portrait"

Pour aller plus loin :

Livres

Commentaires

  • Hassina Mimoune le 15/04/2013 à 17h58

    Bonjour à tous !
    Jean-Baptiste est toujours là et vous remercie infiniment pour vos suggestions de lecture et ravi de voir la foison de titres. Que de passionnés, merci !!
    JB, l'imaginaire savant !

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Christelle Garnier le 30/03/2013 à 17h58

    Nathalie, je t'ai envoyé 2 éditions différentes du malade imaginaire en recommandation. Dis moi si c'était ce que tu cherchais.
    Bises à toi et à Jean Michel.
    Christelle

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Jean-michel Palacios le 30/03/2013 à 13h05

    Bonjour Nathalie et bonjour à la Savoie,

    En tapant dans la barre de recherche "le malade imaginaire" je trouve énormément de résultats sur le site de "Lecteurs.com". A moins que je n'aie pas vraiment compris ou une édition particulière ???

    Content de vous revoir sur Lecteurs. Plein de discussions en cours et beaucoup de nouveaux lecteurs et lectrices qui participent et apportent leurs avis. Cet échange met de la vie dans notre "village".

    A bientôt de vous lire et bises à Christelle
    Amitiés
    JM

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Nathalie Sibué le 30/03/2013 à 10h34

    Bonjour les amis !
    Non, Molière est toujours parmi nous...et il lit,...et se dit qu' il a vraiment de sympathiques amis qui lui ont recommandé de merveilleuses références !!!
    J' en profite pour piquer la suggestion du " Lévy " de christelle. La seconde guerre mondiale sera dans mon programme scolaire de la rentrée prochaine, ce peut être une bonne idée pour " m' imbiber " de l' ambiance de cette époque... Merci Christelle !
    Bises savoyardes ( sous la pluie ! ) pour Christelle et jean-Michel... Et je m' incline devant le talent de Molière ! A ce propos ! Impossible de trouver sur lecteurs une référence pour " Le malade imaginaire "... Si notre magicien Jean-Michel a une idée, je prends... Je vais retenter dès à présent...

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Jean-michel Palacios le 29/03/2013 à 23h46

    Molière est mort sur scène !!! Mais JB doit être en vacances depuis le 18 mars 2013.
    Ah moins qu'il n'ait acheté toutes nos suggestions ce qui devrait soit le dégoûter à jamais de la lecture soit le passionner au-delà de nos espérances. Gageons que ce soit plutôt cela et lui souhaitons bonne lecture.
    Bises Christelle, fidèle au poste.
    Amitiés JB
    JM

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Christelle Garnier le 29/03/2013 à 15h01

    Pour paraphraser Séverine : Il est parti le monsieur? Molière à quitté la seine sans un salut? Christelle

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Christelle Garnier le 22/03/2013 à 16h37

    Bonsoir Jean Baptiste,
    Si vous êtes intéressé par la seconde guerre mondiale, Je vous conseil "Les enfants de la liberté" de Marc Levy (rien à voir avec ses écrits habituels), l'histoire vraie de son oncle et son père adolescent, juif étranger, au sein d'un réseau de résistance dont ils seront les seuls survivants. Plus un récit qu'un roman. Vraiment très très bien. Excellente lecture. Christelle

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Christelle Garnier le 20/03/2013 à 20h36

    Bonsoir Jean Baptiste,
    Pour ma part je vous propose :
    - DAMNE, roman de Hervé GAGNON, teinté de surnaturel mais le contexte historique est très très bien respecté et reporté, les tomes 1 & 2 sont sortis en france et pour les tomes 3 & 4 ils ne sont dispo pour l'instant que chez France Loisir.
    et sinon pour l'histoire plus proche de nous :
    - Lucie Aubrac, Ils Partiront dans l'ivresse.
    Voilà tout ce qui me vient pour l'instant.
    Amicalement. Christelle
    Bises à Jean Michel.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Nathalie Sibué le 20/03/2013 à 18h43

    Bonsoir Jean-Baptiste !
    Je vous propose mes coups de coeur :
    - Les rois maudits de Maurice Druon, vraiment fabuleux ;
    - Les demoiselles de provence de Patrick de carolis, un délice ;
    - Germinal de Emile Zola, que j' ai lu il y a peu; J' envisage d' ailleurs de lire toute la série des Rougon-Macquart. Zola est impressionnant dans ses recherches pour écrire ses oeuvres.
    Je vous souhaite de beaux instants lectures
    Bien amicalement,
    Nathalie

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Jean-michel Palacios le 20/03/2013 à 16h57

    Bonjour Jean-Baptiste,

    Je vous conseille les livres de Frédéric H. Fajardie, auteur et scénariste, décédé trop tôt en 2008 et chez qui j'ai beaucoup aimé ses romans historiques de "cape et d'épée"

    (source wiki)
    2001 : Les Foulards rouges (Prix des Maisons de la Presse 2001, Prix Paul Féval 2001, Prix Jeand'Heurs du Roman historique 2001)
    2003 : Le Voleur de vent (Prix du Roman populaire 2003)
    2005 : Liberté, Liberté chérie I : La tour des demoiselles
    2006 : Liberté, Liberté chérie II : La lanterne des morts
    2007 : Le Conseil des troubles...

    vous trovuerez à cette page plus de renseignements sur l'auteur :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_H._Fajardie

    Amicalement
    JM

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Jean-Baptiste Poquelin le 20/03/2013 à 14h47

    Bonjour Nathalie,
    A vrai dire, tout m'intéresse ! Mais tout de même une préférence pour trois époques : Le Moyen Age, le XVII ème et le XIX ème.
    Si vous avez des suggestions, je prends !
    Amicalement.
    JB

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Nathalie Sibué le 19/03/2013 à 17h51

    Bonsoir " Molière ",
    Quelles époques recherchez-vous quant aux romans historiques ?
    Bien cordialement,
    Nathalie

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Jean-Baptiste Poquelin le 18/03/2013 à 11h57

    Merci beaucoup, Jean-Michel pour ces informations !

    A très bientôt.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Jean-michel Palacios le 15/03/2013 à 23h29

    Le secret de Champollion de Jean-Michel Riou à 7,41€ chez "J'ai lu"
    J'ai ce livre dans une version brochée. L'historien raconte la campagne d'Egypte qui fut un fiasco à plus d'un titre mais pas pour les scientifiques qui faisaient partie de l'expédition. J'ai beaucoup aimé ce roman historique.

    Je pense qu'avec les commentaires ci-dessous, vous aurez envie de le lire. J'ai d'autres suggestions à vous faire mais place aux autres. A bientôt.
    Amicalement
    JM

    Quelques commentaires du site FNAC : Présentation de l'éditeur
    Bonaparte et ses savants. Des soldats et la conquête de l'Égypte. Du soleil, du sable, du sang, la peste, la peur, la guerre, la science et la magie. Une quête décrypter l'écriture de Pharaon, celle dont on dit, au début de ce XIXe siècle, qu'elle mène au plus puissant des pouvoirs. Un pacte : celui de trois amis, orientalistes et mathématicien qui décident coûte que coûte de rechercher la vérité et de décoder le mystère des hiéroglyphes. La rencontre de la vallée des Rois, de la pierre de Rosette, du danger aussi. Et celle du déchiffreur, le fameux Champollion. Des adversaires anglais, des espions du Vatican, des ennemis de l'intérieur, une Italienne amoureuse et énigmatique, du poison, des cabales, une nuit où tout bascule. Et un manuscrit, caché pendant cent cinquante ans, qui dit tout. Pour qu'enfin se lève le voile et soit révélé... le Secret de Champollion. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

    Biographie de l'auteur
    Séduit par l'Égypte depuis l'enfance, Jean-Michel Riou a toujours concilié passions personnelles et écriture. Auteur de plusieurs romans, dont le très beau Rendez-vous chez Scylla chez Flammarion, il songeait depuis longtemps à raconter l'épopée de l'Expédition de Bonaparte. Depuis qu'un de ses professeurs l'avait fait rêver en racontant avec fougue la mise à jour des plus beaux tombeaux égyptiens, les travaux de Vivant Denon et les affres endurées par Jean-François Champollion pour aboutir à la plus époustouflante des découvertes, il voulait relater cette aventure à la fois humaine et scientifique. Un roman où les rebondissements et les trouvailles de certains côtoient les fulgurances des autres, où la science rencontre le divin, où le romanesque se mêle avec brio à la vérité historique

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Jean-Baptiste Poquelin le 15/03/2013 à 09h55

    Roman historique Je découvre cet article sur le site, une interview de Laurent Joffrin à propos de son roman, Le grand complot, ça m'a l'air passionnant.
    Quels autre livres historiques me conseillez-vous?

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com

Où trouver « Le grand complot » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com