La virilité des larmes de Pierre-Louis Basse

mercredi 13 février 2019

On aime, on vous fait gagner "Je t’ai oubliée en chemin", le livre qui redonne aux hommes le droit de pleurer

La virilité des larmes de Pierre-Louis Basse

Le chagrin d’amour est à la portée de tous, chacun le vit selon ses moyens. Dans Je t’ai oubliée en chemin (Cherche-Midi), Pierre-Louis Basse raconte le désespoir de Pierre, quitté sur un clic de SMS, redonnant ainsi aux hommes le droit de pleurer.

Dans ce roman à l’irréfragable lucidité, il raconte à la fois le processus de deuil, la remémoration semée d’incompréhensions mais aussi et fondamentalement la fabrique de la fiction, ce grand principe de toutes les histoires que l’on vit. Un roman-récit qui s’ancre dans la réalité contemporaine du message instantané, immense violence qui percute de plein fouet la temporalité du sentiment.

Pierre-Louis Basse a bien voulu prolonger son roman dans cette interview.

 

Dans Je t’ai oubliée en chemin, vous évoquez comment 7 ans de vie amoureuse sont balayées par un SMS envoyé par votre ex-conjointe. Est-ce la forme qui vous a dévasté, plus que la rupture elle-même ?

Forme et rupture se font écho. Si j'osais, je penserais à Antigone. Elle ne veut qu'une chose  : pouvoir enterrer son frère. Lui offrir une sépulture. 

Pierre, foudroyé par le SMS se demande s'il n'a pas vécu une fiction. Il se trouve ainsi confronté à une technologie de l'instant qui ruine la temporalité et l'épaisseur de la vie. Passé, présent, futur. Peut on imaginer un monde où il devient impossible de dire au revoir à celui ou celle qui va mourir  ? 

 

Vous montrez que ces moyens technologiques faits pour nous rapprocher, pour ne jamais couper le fil de l’intime peuvent être d’une extrême violence. Changent-ils quelque chose à la nature de la relation amoureuse ?

Il y a quelques années, le philosophe Alain Badiou avait écrit un très beau livre : Eloge de l'amour. Le risque existait déjà que l'amour ne devienne plus qu'un produit. Les êtres, effacés comme on efface des photos du bout des doigts. Engloutis par l'image, fracassés par le flux d'informations, bousillés par les réseaux sociaux et cette grande galerie des glaces où chacun se mire, c'est la fin du hasard. Toute règle, toute contrainte est bannie. L'image s'imposant dans la vie de chacun, l'amour meurt dans la multiplication des sollicitations et l'atroce narcissisme. Ça n'est plus l'autre qu'on recherche. "L'autre qu'on devinait sous la pluie" mais soi même, éternel et ridicule selfie. L'amour meurt dans l'instant même où il apparaît. Seul et unique espoir : qu'avec le temps, nous soyons capables de ne plus nous satisfaire de la seule séduction pour revenir au souffle poétique de la lenteur. 

 

Votre héros utilisera les petites annonces pour rencontrer quelqu’un.  Etes-vous réfractaire à la technologie, ou l’êtes-vous devenu ?

Les petites annonces, c'est une forme de pichenette romanesque, à l'ancienne, contre le phénomène Tinder et la géolocalisation - là, ça devient vraiment Rungis et l'abattage -, et ainsi un hommage à la lenteur... Ce qui m'effraie dans cette technologie, c'est simplement sa capacité à s'éloigner de la civilisation. Il y a une béance, un gouffre qui menacent. Non pas que cette technologie soit systématiquement condamnable. Il y a quelque chose de beau, d'excitant même dans le fait de pouvoir envoyer une image dans l'instant. Mais l'atomisation est toujours à la marge. Il suffit de revoir les plus beaux films de Wenders pour observer la fulgurance du changement et l'engloutissement par l'image. Les machines étaient désirantes et poétiques - Alice dans les villes, L'ami Américain-, écrans, polaroid, sons, petite musique, elles nous ont engloutis. Le réel a capitulé.

 

Ce livre est l’examen de ce qui fait un amour. Vous n’avez pas voulu vous centrer sur le chagrin ou les affres de votre personnage. Qu’est-ce qui vous a mis à l’œuvre du texte ?

Aragon aurait écrit "incipit" c'est à dire le début, le commencement de toute création. Parfois, la première phrase d'un livre me vient dans la rue. Là, je m'explique dans l'avant propos... Un déclic de ouf...

Je suis à terre. Il fait froid. Il neige. Je veux mourir. Me tuer. Je range mes livres. Et là, je tombe sur le roman de William Styron : Face aux Ténèbres. Je l'ouvre. Ces quelques livres qu'on a pas lus...

Roman de sa dépression. Et là, je découvre que le livre est dédié à qui tu ne sais pas... Homonyme de la femme aimée. Alors, le livre se met en place. Cette rencontre du hasard et des mots me renvoie à la littérature. Écrire le livre pour se sauver. 

 

« En chemin », précise le titre. Ce mot de chemin est-il à prendre au propre ou au figuré ?

"En chemin" au sens propre du terme. En marchant, le personnage, jour après jour, semaine après semaine, met à distance la douleur obsessionnelle. C'est vrai jusque dans son imaginaire érotique. Ce qui menace de l'emporter, de plonger dans la folie, devient peut-être plus doux, plus acceptable. La mémoire crée un film. Et le chemin, les kilomètres, sont le cahier sur lequel s'ancre (encre) le livre. Dans mon précédent livre  - Le Flâneur de l’Elysée -, j'avais défendu avec tendresse Valérie Trierweiler. La meute contre elle me dégoûtait. Une femme était remerciée comme une vulgaire employée. Et la presse dégueulasse la lynchait. J'ai vécu ces moments de très près. Elle, se sauvait en écrivant. 

Dans Je t'ai oubliée en chemin oui, littéralement, Pierre chemine vers la lumière et la vie...

 

Il y a quelque chose de vigoureux, lucide et magnifique dans la façon dont vous parlez de ce chagrin d’amour. Est-ce à dire que le malheur se prête davantage à la littérature ?

Cela dépend de la forme de création. Quand j'ai écrit Guy Môquet, une enfance fusillée il y a 20 ans, je crois que j'étais heureux. C'était un texte familial et historique. Je crois  - j'en suis même convaincu désormais-, que ce livre est réussi. L'immense Gracq me l'a écrit. On peut, on doit écrire, hors du malheur. Mais bon... Le malheur est aussi un défi poétique qu'il faut surmonter. Peut-être l'une des raisons majeures qui explique que j'ai décidé de me convertir au judaïsme. Mais c'est une autre histoire.  

 

A quel moment le sentiment devient-il « seulement » le souvenir du sentiment ?

C'est une phrase sublime de l'écrivain Danois Grøndahl. Je vous invite à le lire. 

Le moment viendra oui. Le sentiment ne sera plus que le souvenir du sentiment... Quand ? Impossible de le dire. Tout le reste de ma vie peut-être. J'aime évoquer la virilité de ce texte. Je veux dire que c'est un homme qui pleure mais se refuse à geindre. Il combat. J'ai pris le risque fou d'écrire et de produire du vide. Bon. Le livre est aimé. Respecté. C'est très important. Mais ma fragilité et ma peine sont toujours là. Simplement, l'obsession s'éloigne. 

 

Le fait d’avoir écrit sur le chagrin, dans une poésie aussi maîtrisée, agit-il comme une consolation ou la création n’a-t-elle rien à voir avec cela ?

C'est un long poème. Libre. Il dit aussi ce que je n'ai toujours pas trouvé et qui n'existe pas ou plus sans doute  : l'amour absolu de l'autre jusqu'à la mort physique. Venant de cette unité familiale, je n'imaginais pas de tels obstacles. 

Ce livre est aussi la quête désespérée de cette utopie. 

 

Cela suffit-il de faire d’une personne qu’on a aimée un personnage de papier pour l’oublier ?

Ana est de papier. Certes. Mais je crois aujourd'hui qu'elle n'a pas déchiré la réalité de l'absente.

 

Propos recueillis par Karine Papillaud

 

On aime, on vous fait gagner Je t’ai oubliée en chemin, de Pierre-Louis Basse !

En partenariat avec les éditions Le Cherche midi, nous avons des exemplaires de Je t'ai oubliée en chemin à vous faire gagner.

Pour tenter votre chance, dites-nous en commentaire ce qui, dans l'interview ci-dessus, vous donne envie de découvrir ce livre !

N'oubliez pas que pour participer vous devez être connecté avec votre profil, et que vous devez avoir complété votre profil avec vos 10 livres préférés et au moins 3 ou 4 avis. Attention, merci de bien vérifier que vos coordonnées (nom, prénom, adresse) sont inscrites dans votre profil !

Vous avez jusqu’au 10 mars.

Bravo aux gagnants ! Vous recevrez le livre chez vous dans un délai de 15 jours maximum.

Calimero29 ; Marjorie Allion ; Evasion ; annie-france belaval ; Rose Chambon

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Interviews"

Commentaires

  • Axelle AUBIN le 08/03/2019 à 15h58

    Nous sommes nombreux à avoir vécu la douloureuse expérience d'une séparation. Je suis particulièrement attirée par le fait de découvrir dans ce roman le point de vue d'un homme. Chose peu commune dans la littérature d'aujourd'hui. Je tente ma chance pour assouvir ma curiosité !

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Marie Letellier-Rios le 08/03/2019 à 13h32

    L'amour et le désamour sont puissants, inexplicables, insurmontables. Le vivre, s'y confronter via la littérature est toujours très intense, et nous fait grandir dans notre vie, dans notre capacité à nous adapter. Peut-on en revanche vraiment s'adapter à cette société digitale déshumanisée ? Peut-on y trouver son compte et son équilibre ? Des sujets de réflexion à la fois ancestraux et très modernes auxquels 'Je t’ai oubliée en chemin' viendra apporter sa pierre ... Merci

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Marjorie Allion le 05/03/2019 à 11h38

    "Les êtres, effacés comme on efface des photos du bout des doigts." .... Nous ne sommes plus que des images, des coups de vents, quelques jours, mois ou années dans la vie d'une personne et tout s'efface grâce à "entrée".
    Lire cette sensation du point de vue masculin, est-ce qu'un homme a mal différemment qu'une femme ...

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Anne-Marie Lemoigne le 03/03/2019 à 15h19

    Bonjour,
    Deux expressions m'attirent dans cette interview
    "la fabrique de la fiction ". Percevoir comment l'écriture d'une fiction peut permettre à son auteur de mettre à distance sa profonde blessure amoureuse ….
    "une poésie maîtrisée" promesse pour le lecteur d' un plaisir esthétique, d' un accès à une autre dimension de l'écriture ….
    Je tente ma chance pour ce roman qui semble présenter deux intérêts majeurs, à mon sens .

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • marie heckmann le 01/03/2019 à 15h01

    Ce qui m'attire c'est le fait que ce roman donne la parole à la souffrance et la détresse d'un homme qui a le droit de pleurer aussi!!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Carole SERRES le 27/02/2019 à 07h52

    Le chagrin d'amour est un thème universel mais vu par un homme, au travers d'un texte qui puisse lui permettre d'avancer sur ce fameux chemin vers l'oubli et l'espoir d'une nouvelle relation, çà m'interpelle et me plait énormément. Pourtant, c'est la phrase "L'amour meurt dans l'instant même où il apparaît. " de cette interview qui m'a donné envie de lire ce livre.
    Paradoxal et lié en quelque sorte !

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Virginie SAGRADO le 26/02/2019 à 14h19

    Encore un sujet très intéressant : l amour et la technologie . L amour et le sms foudroyant
    Je viens de lire « le discours «  de CARO ou la aussi la relation amoureuse du narrateur est suspendu au SMS de l être aimé.
    C’est avec grand plaisir que je souhaiterai lire ce livre sur le même sujet
    La encore du côté de l homme !!! C’est instructif de savoir comment ils pensent ( comme des filles ?)

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • l.pellevoisin le 24/02/2019 à 22h38

    Je suis très tentée par ce livre qui m'a été recommandé par un ami.
    J'ai aimé dans l'interview la phrase "Je veux dire que c'est un homme qui pleure mais se refuse à geindre. Il combat.", qui montre que le chagrin d'amour n'est pas réservé aux femmes et que les hommes aussi peuvent pleurer.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • M Ar Tin le 23/02/2019 à 07h08

    Bonjour je participe avec plaisir à ce chouette concours.
    Un chagrin d'amour au masculin, voilà un thème qui m'intrigue.
    J'aimerais beaucoup découvrir ce roman.
    Merci beaucoup pour ce beau concours.
    Je croise les doigts.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Bagus35 le 22/02/2019 à 20h42

    Bonjour ,je participe pour avoir le point de vue de l'auteur sur le chagrin d'amour.Bonne chance à tous.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • P'tite Baf le 22/02/2019 à 16h56

    Un entretien qui promet une belle découverte, une rupture par Sms, un chagrin d'amour au masculin. Mais surtout je suis sensible à la façon dont l'auteure s'exprime dans cet entretien, à ce qu'elle nous dit, aux références qu'elle cite, l'envie de découvrir sa plume me démange.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Sylvie Pic le 22/02/2019 à 13h04

    Bonjour, je tente ma chance ;-)

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Christian MICHEL le 20/02/2019 à 16h00

    Le chagrin d'amour vu d'un homme, pourquoi pas, les hommes aussi ont le droit de souffrir
    j'aimerai découvrir ce livre.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • BERNARD DOMINIQUE le 20/02/2019 à 10h55

    Bonjour, pourquoi suis je intéressée par" je t'ai oublié en chemin"", la solitude , la peur de perdre l'autre m'a toujours poursuivie et savoir que par l'écriture , on peut se remettre debout m'intrigue , me rassure un peu , c'est pourquoi j'aimerais découvrir le récit de Pierre Louis Basse. Merci de m'avoir lue . Belle journée

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Hélène DEBOISSY le 19/02/2019 à 18h32

    Ce livre a l'air profond et puissant, plein d'émotions... Je ne connais pas l'auteur mais son récit semble à fleur de peau...

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Nathalie Chartier le 19/02/2019 à 16h21

    En un clic, 2 pouces qui s'agitent sur un clavier, boum tu n'existes plus ! Quel manque de délicatesse, de respect ! Que la rupture soit vécue du côté masculin, racontée par un homme donne une autre dimension au texte certainement, mais reste une douleurs insupportable et incompréhensible. Je tente ma chance, merci pour ce concours !

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Nono75020 le 19/02/2019 à 11h47

    Bonjour,
    Je tente ma chance pour remporter un exemplaire de ce roman qui traite de la rupture amoureuse vue et ressentie par un homme à l'ère des nouvelles technologies. Bonne chance à tous!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Fabienne DEFOSSE le 18/02/2019 à 15h20

    Je participe parce qu'il n'y a rien de plus lâche que de quitter un être que l'on a aimé par SMS. Il n'y a rien de plus moche que de ne pas avoir le cran de communiquer à l'ère de la communication à tout va ! Mais je veux participer surtout parce que oui les hommes sont des êtres comme les autres et qu'il est bon de faire savoir qu'eux aussi pleurent lorsqu'ils sont quittés. Le chagrin d'amour raconté par un homme qui pleure, voici un moment de rareté en littérature que je ne voudrais surtout pas manquer. Alors....

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • coquinnette1974 le 18/02/2019 à 15h07

    Bonjour, il me plairait de découvrir un point de vue masculin sur ce sujet, cela à l'air de changer par rapport aux romans écrits par des femmes. Merci pour ce concours et bonne chance à toutes et tous :)

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Eilema le 18/02/2019 à 13h07

    Je participe car je trouve qu'il est important de ne plus genrer le chagrin.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • MICHEL Galane le 18/02/2019 à 11h43

    Je tente ma chance pour ce roman qui traite de manière originale la rupture amoureuse : le point de vue d'un homme.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Alonzo le 18/02/2019 à 11h13

    Bonjour.
    S'il vous plait, je souhaite participer.
    Merci.

    J'aimerais beaucoup lire le point de vue masculin sur ce livre.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Myriam riou le 18/02/2019 à 10h22

    Bonjour, Une interview qui donne envie de découvrir le roman. Une rupture violente vécue par un homme, c'est assez inhabituel. Merci pour ce concours

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • SABATTIER Emilie le 17/02/2019 à 20h54

    «  Ça n'est plus l'autre qu'on recherche. "L'autre qu'on devinait sous la pluie" mais soi même, éternel et ridicule selfie » - les nouveaux moyens de communication ne nous confrontent plus à sortir nos tripes mais à n être que nous dans notre splendide égoïsme. Un thème que j aimerais creuser

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • régine berlinski le 17/02/2019 à 19h46

    "Écrire le livre pour se sauver". Cette phrase de l'auteur suffit à ma curiosité et mon souhait de pouvoir lire son roman ! Alors je tente ma chance...

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Emilie-Fleur PILLET le 17/02/2019 à 18h38

    Dans l'interview, je sens le mouvement entre le vécu, qui s'efface, et ce que l'auteur appelle "produire du vide" et qui n'en est pas. C'est une position très humble face au lecteur que de lui avouer ceci. Cet ouvrage a l'air particulièrement poétique et intéressant sur la mise à nu de l'homme qui n'est pas si fréquent en littérature. Même si tout cela évolue

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Réjane MARTEAU le 17/02/2019 à 10h46

    Un sujet rarement abordé, de quoi intriguer le lecteur et le passionner, et un auteur que je ne connais pas, un ensemble qui donne envie de découvrir cet ouvrage. Je tente ma chance.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Calimero29 le 16/02/2019 à 20h42

    Ce qui m'attire dans ce roman, c'est que le chagrin d'amour violent est vécu et décrit par un homme. Je suis curieuse de ressentir l'émotion d'un homme pris dans un maelstrom de sentiments là où la littérature offre plutôt des textes de femmes. Sent-on une différence ou les affres du chagrin, de la rupture, de l'abandon sont perçues de façon similaire?

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Candice D. le 16/02/2019 à 18h14

    Ce roman a l'air d'une grande sensibilité, le titre très beau et la couverture fort poétique... J'ai hâte de pouvoir le lire.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • clotaire02 le 16/02/2019 à 13h21

    le sujet de ce livre me semble très touchant et il est vrai qu'il m'attire - de plus je ne connais pas cet auteur ce qui me permettrait de le découvrir -

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • DelphineB le 16/02/2019 à 09h46

    Le sujet en lui-même avec la vision masculine. Un sentiment profond qui doit s'en dégager et la curiosité d'en savoir plus.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Tuppence le 16/02/2019 à 09h05

    Sujet douloureux qui ne m'est pas inconnu. Tant de questions que l'on se pose et dont les réponses n'arrivent jamais, après l'interview de Pierre-Louis Basse, je me dis qu'il a peut-être pu répondre à l'une d'entre elles. Je postule avec plaisir, pour le découvrir lui et son roman, merci à lecteurs.com et bon weekend de lecture.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Zabouille le 15/02/2019 à 21h43

    Comment résister à la découverte d'une histoire d'amour... même s'il y a rupture... mais justement. L'intrigue !! Et découvrir une nouvelle plume... c'est toujours un plaisir... alors je tente ma chance. Merci bon weekend

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Sofy le 15/02/2019 à 21h14

    Bonjour, je suis intéressée pour la lecture de ce roman car le titre m'interpelle, car je ne connais pas l'auteur et l'histoire, même si elle est somme toute banale, laisse présager de beaux moments de lecture.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • annie-france belaval le 15/02/2019 à 20h29

    Un chagrin d'amour où l'homme accepte de laisser couler ses larmes...un sms de rupture, notre monde est bien cruel @Ne fuis pas ta tristesse, écrit un auteur universitaire et protestant qui vit dans ma ville.L'auteur est sauvé grâce à un livre qui m'a beaucoup aidée (pour d'autres raisons) Face aux ténèbres de Styron , ne serait-ce que pour cela, j'aimerais recevoir ce livre.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Regine B le 15/02/2019 à 19h04

    "Je t'ai oublié en chemin" un beau titre qui donne envie de plonger dans ce roman qui semble intime et sensible et dans lequel l'auteur semble avoir mis beaucoup de son vécu.
    Je suis attirée par le thème d e la rupture violente,la difficulté de se dire au-revoir et le processus de deuil.
    J'espère avoir le plaisir de recevoir ce livre pour le déguster.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Rose Chambon le 15/02/2019 à 18h55

    J'ai découvert Pierre Louis Basse, il y a très très longtemps à travers son activité "football".
    J'ai d'ailleurs lu son livre relatif au match France Allemagne de Séville et j'avoue que le découvrir dans un registre totalement différent me tente complètement.
    Le thème est totalement actuel, et je suis très curieuse de découvrir ce livre.
    Merci à lecteurs.com pour ce concours.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Elodie jamier le 15/02/2019 à 13h53

    Cette interview me donne envie de découvrir ce livre parce qu’il a l’air de nous transporter et riche en émotion. L’histoire parle de faits qui me touchent personnellement

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • DELPHINE MARTEL le 15/02/2019 à 00h14

    Voilà une façon de voir de l'autre côté du miroir! Une belle façon de réfléchir à l'éducation que je veux donner à mes fils... et peut être de mieux comprendre mon amoureux :-)

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • dominique petrone le 14/02/2019 à 21h58

    Un livre plus que tentant que j'apprécierais beaucoup de découvrir (couverture magnifique!!)

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • marie heckmann le 14/02/2019 à 20h55

    Si je veux ce livre, c'est parce que le résumé et plus encore l'interview m'ont donné envie de le lire......

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Evasion le 14/02/2019 à 18h10

    Le chagrin d'amour vécu du côté masculin : un point de vue peu répandu dans la littérature. Le titre à lui seul me donne envie de lire ce livre. J'espère que la chance sera de mon côté. Merci à Lecteurs.com de nous offrir la possibilité de découvrir ce livre.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Missbook85 le 14/02/2019 à 17h52

    Enfin ! La sensibilité amoureuse d'un homme.... sa fragilité mise à nue dans un livre. J'aimerais beaucoup le découvrir ! Merci pour ce concours et bonne chance à tous...

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Mathilde81 le 14/02/2019 à 15h31

    comme toujours je suis prête à lire tout nouveau roman dont le sujet m'attire ..... alors je tente ma chance !!!!!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Azimuth F. le 14/02/2019 à 15h06

    Bonjour et merci pour la présentation de ce roman qui semble poignant ! Quelle émotion dans l'interview de l'auteur ! Tellement fort qu'on dirait une autobiographie...

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • kryan soler le 14/02/2019 à 12h39

    Bonjour, J'ai envie de lire ce roman brut et vrai sur le chagrin amoureux masculin. J'aime le style de Pierre - Louis Basse journaliste et grand reporter qui décrit les sentiments avec justesse.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Régine Roger le 14/02/2019 à 11h32

    Bonjour,
    L'amour au temps des réseaux sociaux, est-ce que l'Amour avec un grand A existe encore ? En tout cas le chagrin d'amour est bien réel et encore plus difficile à supporter quand la personne aimée rompt brutalement avec un SMS. Homme ou femme, le chagrin d'amour est tout aussi intense.
    Comment vivre après ça ? J'aimerais lire ce beau témoignage émouvant de l'après rupture, du chemin à parcourir pour oublier et retrouver du sens. Merci à l'auteur et à lecteurs.com !

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • sylvie MOYERE le 14/02/2019 à 11h26

    Bonjour.Un livre qui porte à réfléchir sur les nouvelles technologies et l'amour.On doit ressentir de l'émotion et il ne nous laissera pas indifférent.J'ai hâte de découvrir cette histoire et cet auteur.Merci.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Charlène Cherbonnel le 14/02/2019 à 10h17

    Je tente ma chance. Une rupture amoureuse vécue par un homme, c'est assez peu répandue dans la littérature. J'aimerais bien découvrir.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Annie Boucher le 14/02/2019 à 09h52

    La douleur d'un homme que l'être aimé a jeté comme un mouchoir par un simple sms. Histoire d'amour . A lire !

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • SANDRINE GOUAILLARDOU le 14/02/2019 à 07h45

    Bonjour, je tente ma chance, le chagrin d'un homme développé ds un texte, ce n'est pas banal et l'Amour avec un grand A, deux sujets qui,me plaisent, bonne journée !

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Evlyne Léraut le 14/02/2019 à 06h38

    Bonjour . Comme cette présentation est émouvante et relevée . On sent un écrivain hors pair et une histoire si contemporaine qui un jour certain peut être la nôtre. J'apprécie ce thème si controversé du SMS pour dire la fin d'une relation , d'un amour comme si ce dernier se logeait en trois lignes dans un téléphone . J'aime la sensibilité masculine le osez dire de ses sentiments. Je tente ma chance et je serai très émue d'être choisie pour lire ce roman de lumière. Merci Lecteurs.com. Bonne chance à tous !!! aussi !!!!!!!!!!!!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Maelou le 13/02/2019 à 21h47

    Bonjour Le titre magnifique me donne envie de lire ce roman. Je croise les doigts. Merci pour ce concours

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Anita Millot le 13/02/2019 à 19h52

    La littérature sur le chagrin d'amour masculin est peu répandue et toujours intéressante à découvrir ! ... Je tente ce tirage au sort ! Merci Lecteurs.com pour ce concours.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Nanou Anne le 13/02/2019 à 18h33

    Lire les sentiments d'un homme sur sa déception amoureuse, oui, c'est aussi ce qui me donne très envie de lire le livre. "C'est un homme qui pleure" et qui "combat". Et puis surtout, c'est la manière dont la rupture est annoncée qui m'interpelle, par cette "technologie de l'instant qui ruine la temporalité et l'épaisseur de la vie" : un SMS et tout bascule...hâte d'en découvrir plus dans ce roman...

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • EmilieG le 13/02/2019 à 18h05

    On a tous vécu un chagrin d'amour et c'est souvent ceux des femmes que les romans racontent. J'aimerais beaucoup lire le point de vue masculin sur ce sujet. Merci pour le concours :)

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com

Où trouver « Je t'ai oubliée en chemin » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions