La narration transmedia : qu’est-ce que c’est ?

lundi 17 décembre 2018

Le transmedia consiste à développer un univers fictif sur plusieurs médias. Définition, utilisation et projets : découvrez-en plus sur ce concept – lecteurs.com

La narration transmedia : qu’est-ce que c’est ?

C’est au début des années 2 000 que Henry Jenkins a conceptualisé et définit ce qu’est la narration transmedia, également appelée transmedia storytelling ou simplement transmedia. En quoi consiste un projet transmedia et à quoi peut-il servir 

La narration transmedia

 

Définition de la narration transmedia selon Henry Jenkins

Henry Jenkins, professeur reconnu spécialisé dans l’étude des nouveaux médias, a défini la narration transmedia comme « un processus dans lequel les éléments d’une fiction sont dispersés sur diverses plateformes médiatiques dans le but de créer une expérience de divertissement coordonnée et unifiée »*. Pour lui, le travail de narration fait partie intégrante des projets transmedia : une partie suivie sur un média ne peut pas être comprise sans avoir connaissance des autres parties.

Si une œuvre transmedia doit être morcelée, elle doit également présenter un univers cohérent immersif et participatif. C’est pourquoi Jenkins rapproche également ce concept à l’actuelle convergence des médias qui permet d’inclure et faire interagir plus facilement le public dans un projet. Par exemple, des QR codes peuvent être placés sur les marges d’un livre pour rediriger le lecteur vers le blog d’un des personnages de l’histoire.

Les différents médias utilisés pour un projet sont des points d’entrée dans l’histoire : c’est ce que l’on appelle les « rabbit hole ».

 

Les utilisations du transmedia

On distingue deux types de projets transmedia :

  • Les projets natifs : l’architecture transmedia de l’œuvre est créée et pensée en amont et n’est plus retouchée après sa sortie ;
  • Les projets d’accompagnement : l’architecture de l’univers n’est pas figée et évolue petit à petit.

Ces types de projets peuvent être utilisés dans de nombreux domaines. Des dispositifs pédagogiques transmedia sont parfois créés pour intégrer le numérique dans l’apprentissage et ainsi renforcer des compétences et des connaissances.

De nombreux projets voient également le jour pour fidéliser le public d’une série littéraire entre deux sorties d’un tome par exemple. Enfin, le transmedia peut être une solution pour promouvoir efficacement la sortie d’un film ou d’une nouvelle application.

 

Exemples de projets de transmedia storytelling

Il existe de nombreuses œuvres transmedia qui utilisent le live comme média pour approfondir l’histoire d’un personnage. C’est notamment le cas avec la série Twin Peaks qui a un univers déployé à travers une série, un long-métrage et plusieurs livres. Le premier tome est sorti entre la saison 1 et 2 et s’intitule Le journal secret de Laura Palmer. Le deuxième, Autobiographie de l’agent spécial du FBI Dale Cooper a été publié en 1991, la même année où a été également édité Twin Peaks : Accès, Guide de la ville. Ce guide tend à faire disparaître la limite entre réalité et fiction, un effet récurrent dans les projets transmedia.

D’autres narrations transmedia se développent à partir d’un livre… Ou d’une BD. C’est le cas d’Esprits Médoc, une BD dotée de contenus cachés en réalité augmentée et d’un jeu. Parfois, la BD peut être numérique comme l’est Le portrait d’Esther dont l’univers se développe en parcourant le carnet noir, une pièce maîtresse de l’histoire.

 À lire aussi : Le petit lexique de la bande dessinée

* La Culture de la convergence. Des médias au transmedia, Henry Jenkins, 2006

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Conseils sur l'univers du livre"

Commentaires

Forum

Afficher plus de discussions