La méthode Jaenada

jeudi 28 décembre 2017

Pourquoi son roman "La Serpe", Prix Femina 2017, fait-il l'unanimité ?

La méthode Jaenada

La Serpe, Prix Femina !

C’est l’un des romans que l’on vous encourage fortement à lire et à offrir. Rarement un Prix n’a été aussi unanimement célébré que ce prix littéraire remis à Philippe Jaenada.

La Serpe (ed. Julliard) raconte la vie d’Henri Girard alias Georges Arnaud, soupçonné d’avoir commis la tuerie du château d’Escoire le 24 octobre 1941. Son père, sa tante et la domestique sont cruellement assassinés, il est le seul rescapé. Innocenté tant bien que mal par un avocat hors pair, il sera l’auteur d’une œuvre littéraire considérée durant la cinquantaine d’années qui suivra, à commencer par Le Salaire de la peur en 1950, adaptée par Henri-Georges Clouzot au cinéma.

 

Philippe Jaenada, avec son inénarrable manière d’écrire qui mêle épanchements drolatiques personnels à un vrai travail d’enquête, revient sur l’affaire du triple meurtre et révèle les dessous d’un dossier rocambolesque, où fausses pistes et erreurs d’interprétations rivalisent d’inventivité. Et c’est parti pour 650 pages impossibles à lâcher. On entre dans ce roman avec curiosité, on y reste avec bonheur. Bonheur de suivre une architecture littéraire montée au cordeau, bonheur de se couler dans la verve d’un écrivain attachant qui ressemble à ses livres. Dans La Serpe, Philippe Jaenada se met en scène sans jamais cabotiner. C’était pour lui le moyen d’embarquer le lecteur dans une enquête délicate qui remet totalement en question l’enquête policière conduite dans les années 40.

 

La démonstration est imparable et le travail d’archives considérable. La casquette de romancier solidement vissé sur son joli crâne, l’auteur emprunte au détective pour reconstituer les pièces d’un dossier singulier et remonter, probablement, la trace du meurtrier. Derrière ce que l’histoire a présenté comme des faits terribles et la trajectoire d’un homme sans remords ni scrupules, se love une histoire d’amour bouleversante et orageuse entre un père et son fils. C’est l’un des fils que Jaenada remonte avec subtilité, lui qui aimerait tant dire à son fils combien il l’aime, mais aussi une clef décisive de l’élucidation du mystère dans le livre. Tout cela, et plus encore, l’écrivain le raconte dans une longue interview exclusive donnée à lecteurs.com, où il dévoile les coulisses de l’écriture de ses romans.

 

On commence par La Serpe et, fatalement, on ne peut s’empêcher de lire ses autres romans.

On se gardera bien d’en dissuader quiconque.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Chronique"

Commentaires

  • Yannick Desbois le 20/01/2018 à 22h39

    1."Architecture littéraire montée au cordeau" : Voilà qui au-delà de la jolie formule, mériterait un brin d'explication.
    2."Philippe Jaenada se met en scène sans jamais cabotiner". : Rappeler au lecteur toutes les 10 pages (et sur 650, cela commence à faire souvent !) le contenu de ses deux derniers livres, n'est-ce pas cela que l'on pourrait appeler à tout le moins du cabotinage. (Il n'a pas , je vous le concède, fait imprimer la couverture de ces deux livres toutes les 10 pages, son sens aigu des affaires et du recyclage des produits dérivés n'allant peut-être pas jusque là).
    Bonne lecture à ceux qui, "fatalement", ne pourrait pas s'empêcher de lire ce roman.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Colette LORBAT le 28/12/2017 à 21h29

    Il est sur ma liste et je pense que je le trouverai à la bib. Le Père Noël, que j'ai bien téléguidé, m'a gâté,cette année

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Mireille B le 28/12/2017 à 14h37

    Je recommande aux lecteurs qui ne connaissent pas encore Philippe Jaenada de se rendre à l'une de ses rencontres promotionnelles. Vous découvrirez un auteur passionnant, humain,accessible, plein d'humour... et que vous ayez lu ou pas "la serpe", vous accéderez à la construction du roman et c'est un réel moment de plaisir.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com

Où trouver « Le salaire de la peur ; et autres oeuvres » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires