La liste de nos envies pour cette rentrée littéraire ? Les romans préférés de nos lecteurs

mardi 30 octobre 2018

Le palmarès de la rentrée littéraire 2018

La liste de nos envies pour cette rentrée littéraire ? Les romans préférés de nos lecteurs

Avec 20 romans étrangers et 30 romans français sélectionnés, chaque année, notre mission est d'ouvrir cette opération de rentrée à des titres et des maisons d'éditions moins attendus que ceux qui concourent pour les prix littéraires de novembre.

 

Nous vous invitons à découvrir les romans plébiscités par nos explorateurs

 

 

 

 

 

  • Palmarès 2018 littérature française

    • Couverture du livre « Vivre ensemble » de Emilie Frèche aux éditions Stock

      Vivre ensemble de Emilie Frèche

      Élisabeth Alves "D'une intensité savamment dosée mais bien présente, Emilie Frèche m'a envoûtée en toute simplicité. J'ai été conquise. Alors oui, j'ai le plaisir de vous annoncer un coup de cœur bien mérité."

      Maëlle Hamard "Je ne vais pas vous le cacher, j’ai dévoré ce livre, on ne voit ni passer les pages, ni le temps. L’originalité du sujet est là, je n’ai pas vu de livre sur la famille recomposée qui ne soit pas barbant et qui ne sorte pas tout droit des manuels de pédagogues. J’ai aimé le fait que ce soit une histoire réaliste, qui ne soit pas dans les clichés."

    • Couverture du livre « Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu aux éditions Actes Sud

      Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu

      Catherine Quart "Quel bonheur de plonger ainsi dans la douce nostalgie de mes vingt ans ! Un kaléidoscope de références nineties qui m'a fait chaud au cœur."

      Nathalie Defloraine "Ce roman n’est pas seulement un roman captivant  et débordant d’humanité, c’est aussi une chronique sociale et politique. J’ai refermé ce livre la gorge nouée, ce livre m’a beaucoup  touchée. J’ai fait une belle rencontre."

    • Couverture du livre « Oublier mon père » de Manu Causse aux éditions Denoel

      Oublier mon père de Manu Causse

      Geneviève Munier " Fermer le roman de Manu Causse ne signifie pas l’effacer de sa mémoire et passer à autre chose, loin de là. Il fait partie de ces écrits qui vous hantent longtemps après, vous interrogent, vous remuent, vous bouleversent."

      Coralie "J'ai été portée par la narration, malmenée par l’histoire, aux côtés du protagoniste et bouleversée par ses péripéties. L'histoire est émouvante, prenante, l'empathie nous envahit complètement."

       

    • Couverture du livre « Le chien rouge » de Philippe Segur aux éditions Buchet Chastel

      Le chien rouge de Philippe Segur

      Lindsay Hardy "Aimantée, je l’ai été dès l’ouverture du roman. Avec Chien rouge, Philippe Ségur nous promet une vive et douloureuse immersion dans les méandres de l’esprit de son protagoniste, et que c’est bon !"

      Régine Roger "Un texte dynamique, si ce n’est de la dynamite, qui fait jaillir la vie. J’ai connu grâce à la lecture de ce livre un de mes meilleurs moments de paix intérieure après avoir traversé le pire. Je garde pour la fin cette très belle phrase tirée du texte parmi tant d’autres "le seul moyen d’en finir avec la souffrance, c’est de cesser de la chercher.""

    • Couverture du livre « Maîtres et esclaves » de Paul Greveillac aux éditions Gallimard

      Maîtres et esclaves de Paul Greveillac

      Gaëlle Trelohan "J'ai retrouvé dans ce récit tout ce que j'apprécie en littérature : la langue, le contenu, la densité historique, la précision des personnages, la richesse du récit, la poésie des images… Une magnifique découverte. Oui, on peut dire un coup de cœur."

      Mathilda Bonnin "Je suis tombée amoureuse de l’écriture de Paul Greveillac et je dois dire que je suis assez surprise. Je ne le connaissais pas du tout avant ma lecture, et c’est une belle découverte pour moi. Son écriture est riche, fluide et pour ma part assez addictive."

  • Palmarès 2018 littérature étrangère

    • Couverture du livre « La somme de nos folies » de Shih-Li Kow aux éditions Zulma

      La somme de nos folies de Shih-Li Kow

      Amandine Cirez "Difficile de quitter ces personnages et cette atmosphère tant on succombe, dans ce premier roman brillamment réussi, à ce bout de Malaisie qui met les rapports humains et leur poésie au centre de tout."

      Alexandre Rudwill "La Somme de nos folies dégage une atmosphère fantasque, entre réalité et mystique. Une lecture fluide grâce à l’écriture légère, drôle et poétique de Shih-Li Kow. Un petit roman tout aussi pétillant que coloré : la couverture du livre lui va à merveille."

    • Couverture du livre « L'abattoir de verre » de John Maxwell Coetzee aux éditions Seuil

      L'abattoir de verre de John Maxwell Coetzee

      Jean-François Simmarano "Le style habituel chez Coetzee est concis, épuré au service d’un vocabulaire savant, dont résulte l’inimitable clarté du propos. On pourrait être parfois chez Kundera (…).J’ai aimé ce que j’ai lu. Pas seulement parce que j’ai adhéré, mais aussi du fait qu’à l’heure où de grandes Bibliothèques Municipales organisent des hommages à de laborieux romanciers de gare, je me suis senti privilégié, grandi, vivant."

      Christophe Robert "Il y a là le génie littéraire qui souffle sur ces sept textes et par ce souffle, cette grâce de l’écriture, par l’exigence du trait, épure chaque ligne."

    • Couverture du livre « Une douce lueur de malveillance » de Dan Chaon aux éditions Albin Michel

      Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon

      Melissa M "À travers le travail de mémoire de son héros, Dan Chaon confronte les points de vue et brouille les pistes, sur un fond d’Amérique populaire des 80’s, portée par ses peurs, ses croyances et ses excès.  Un drame familial en escalier du haut duquel on chute. Inévitablement."

      Jean-René Brice "Je me range dans la catégorie de ceux qui admirent le charme vénéneux de ce thriller, fascinés par le style alerte et incisif de l'écrivain, subjugués par la construction littéraire, qui aimeraient que ce récit fasse plus de deux milles pages afin de prolonger ce moment de bonheur engendré par la découverte de cet auteur."

    • Couverture du livre « Route 62 » de Ivy Pochoda aux éditions Liana Levi

      Route 62 de Ivy Pochoda

      Léocadie "Les descriptions sont très maîtrisées, on peut presque sentir les odeurs et la chaleur, la crasse et la maladie. J'ai trouvé l'écriture nerveuse, rapide, comme pour mettre en avant la dureté de ce qu'ils vivent tous."

      Catherine Quart "Une immersion complète malgré quelques instants violents et cruels difficiles à digérer. De la tristesse et quelques larmes également pour certains personnages. Je suis passée par des émotions diverses, j'ai vibré, j'ai haleté, j'ai espéré. Et pour cela je remercie l'auteure qui m'a apporté tout ce que je recherche dans un roman."

    • Couverture du livre « Sous les branches de l'udala » de Chinelo Okparanta aux éditions Belfond

      Sous les branches de l'udala de Chinelo Okparanta

      Maju "Cette pépite de la rentrée littéraire fut une excellente surprise. D’une belle plume, l’auteure nous livre un roman puissant dont il faut également souligner l’excellente traduction de Carine Chichereau." 

      Emilie Henreaux "Compte tenu de la pénurie d’histoires entre deux lesbiennes de couleur noire dans la culture populaire, Sous les branches de l’Udala a su répondre à mes attentes. Les thématiques de ce roman sont nombreuses et l’auteure choisit de ne pas rester en surface, mais de les aborder plus en profondeur."

Et vous, lesquels avez-vous déjà lu, ou lesquels souhaitez vous lire ? Dites-nous tout !

Téléchargez ici l'intégralité du palmarès qui vous servira de guide pour vos prochaines lectures ! N'hésitez pas à le commenter, le partager, l'imprimer et à en discuter avec votre libraire préféré ou avec la communauté lecteurs.com.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Bibliothèque thématique"

Où trouver « Le chien rouge » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com