La bibliothèque idéale de Pierre Lemaitre

lundi 26 février 2018

La bibliothèque idéale de Pierre Lemaitre

Alors que nos lecteurs rencontraient Pierre Lemaitre pour parler avec lui de son dernier roman Couleurs de l'incendie et lui dire à quel point ils avaient aimé non seulement Au revoir là-haut, mais l'ensemble de son œuvre, l'auteur a accepté de nous confier la liste des romans incontournables, sa bibliothèque idéale.

 

Alors ne cherchez pas d’ordre ou de préférence, dans cette liste, tout est bon et tout mérite amplement d’être lu.

 

Dans l’équipe, nous sommes déjà tous très tentés. Et vous, par lequel auriez-vous envie de commencer ?

  • Ce n'est pas une liste hiérachique, mais bien une liste idéale !

    • Couverture du livre « La marche de Radetzky » de Joseph Roth aux éditions Points

      La marche de Radetzky de Joseph Roth

      De ce grand écrivain viennois, immense écrivain. Un roman bouleversant sur la bascule d’une génération à l’autre, la fin d’une époque et le début d’une autre. Ce moment où l’Europe se transforme au moment de la première guerre mondiale, un moment important pour l’Europe. Ce roman incarne tout ça au travers d’une histoire familiale.

    • Couverture du livre « Les corrections » de Jonathan Franzen aux éditions Points

      Les corrections de Jonathan Franzen

      C'est l'histoire d’une famille, un chef d’œuvre de la littérature. Comme savent le faire les américains, à travers l’histoire d’une famille, faire une métaphore de l’Amérique elle-même et mettre tous les démons de l’Amérique à travers les personnages de la famille. Un grand chef d’œuvre.

    • Couverture du livre « Le destin de monsieur Crump » de Ludwig Lewisohn aux éditions Phebus

      Le destin de monsieur Crump de Ludwig Lewisohn

      Ce n'est pas un roman policier mais un roman noir. C'est l’histoire d’un jeune chef d’orchestre qui va épouser une femme plus âgée que lui qui va s’avérer être le diable personnifié. C’est un roman que Freud avait beaucoup aimé et dont il disait qu’il était absolument terrible, on passe les pages en se demandant jusqu’où cela va aller, où cela va-t-il s’arrêter ... et ça descend  toujours plus loin, ça ne s’arrête jamais.
      Un roman extrêmement éprouvant, magnifique.

    • Couverture du livre « Les voyageurs de l'imperiale » de Louis Aragon aux éditions Gallimard

      Les voyageurs de l'imperiale de Louis Aragon

      J’aurais pu choisir Les cloches de bale, ou Aurélien. Il y a chez Aragon des intrigues assez secondaires, mais c’est un magicien de la langue, un écrivain qui a une facilité d’expression et une liberté stylistique inouïe, un choix de mots d’une précision formidable. C'est un des rares écrivains que vous le voyez écrire en le lisant, vous vous rendez compte en le lisant où il va, il fait une phrase, ouvre une parenthèse, et vous le voyez retomber sur ses pieds, comme un chat. c’est un chat de la littérature !

    • Couverture du livre « La ballade du café triste » de Carson Mccullers aux éditions Lgf

      La ballade du café triste de Carson Mccullers

      Ce roman raconte l’histoire d’amour improbable  entre une forte femme qui tient un café dans le sud des Etats Unis, elle voit arriver un petit bonhomme contrefait, différent d’elle,  pleurnichard, trente centimètres de moins qu’elle, et elle tombe passionnément amoureuse. Cette histoire montre que l’amour peut naitre entre des êtres totalement différents. Carlson mc Cullers tisse une double histoire d’amour que je vous laisse découvrir ! C’est un roman magique comme tout ce qu’a écrit Carson mc Cullers, qui était elle-même un être tragique et bouleversante.

    • Couverture du livre « Les misérables » de Victor Hugo aux éditions Ecole Des Loisirs

      Les misérables de Victor Hugo

      Les misérables de Victor Hugo parce que tout le monde croit l’avoir lu parce qu’on l’a vu au cinéma, mais aucune bonne adaptation. Et non seulement pas lu mais souvent pas lu. Un roman complétement à découvrir, pour les lecteurs qui auront le courage de l’acheter, l’ouvrir, s’affronter au texte, ils vont tomber dedans comme une pierre dans un puits! Une histoire magnifique, c’est le plus génial de tous les grands romans simplificateurs.

    • Couverture du livre « Vingt ans après » de Alexandre Dumas aux éditions Gallimard

      Vingt ans après de Alexandre Dumas

      De Dumas j'aurais pu dire "Le conte de Monte Christo" mais j'ai une passion particulière pour la trilogie, "Les trois mousquetaires", "Vingt ans après", "Le vicomte de Bragelone". Vingt ans après : Le moment où ces quatre jeunes gens qui se sont rencontrés dans leur jeunesse, alors qu’ils étaient ces êtres de fougue, d’enthousiasme,  des hommes animés d’un esprit chevaleresque, idéaliste, se retrouvent sur un échiquier compliqué, puisque deux à deux, face à face, dans des camps ennemis, et vont devoir se faire la guerre vingt ans plus tard. C’est un roman sur l’amitié, la désillusion, l’âge qui vient, la vieillesse, C’est un roman  sur la jeunesse, un roman absolument magique !

A découvrir également Rencontre avec Pierre Lemaitre pour son nouveau roman "Couleurs de l'incendie"

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Bibliothèque idéale"

Commentaires

Où trouver « La marche de Radetzky » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions