Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La bibliothèque idéale de Julia Kerninon

Docteure en lettres et spécialiste de littérature américaine, la romancière est jurée du Prix Orange du Livre 2021

La bibliothèque idéale de Julia Kerninon

Née en 1987, Julia Kerninon est docteure en lettres et spécialiste de littérature américaine. Elle s’est fait remarquer dès son premier roman, Buvard (2014), qui a reçu notamment le prix Françoise-Sagan.

Trois livres vont suivre aux Éditions du Rouergue : Le Dernier Amour d'Attila Kiss (Rouergue, 2016), Prix 2016 de la Page 112 et Prix de la Closerie des Lilas 2016 ; Une activité respectable (Rouergue, 2017) ; Ma dévotion, (Rouergue, 2018), Prix Fénéon. Son dernier roman, Liv Maria, a été publié aux éditions L'Iconoclaste en 2020.

 

En 2021, Julia Kerninon est membre du jury du 13e Prix Orange du Livre. Voici sa bibliothèque idéale...

  • Les 10 livres de la bibliothèque idéale de Julia Kerninon

    • add_box
      Couverture du livre « De sang-froid » de Truman Capote aux éditions Gallimard

      De sang-froid de Truman Capote

      Techniquement, c’est un texte intéressant, puisqu’il marque l’invention de la non-fiction.
      Mais c’est surtout un texte d’une haute qualité stylistique, qui rappelle que Capote, à son meilleur, est vraiment un orfèvre.

    • add_box
      Couverture du livre « Harlem quartet » de James Baldwin aux éditions Stock

      Harlem quartet de James Baldwin

      C’est un livre d’une poignante tendresse, mêlant la musique, l’amour, l’amitié, la violence, le racisme, à travers les destinées d’une bande de gamins noirs de Harlem, qu’on suit toute leur vie, sur fond de gospel.
      D’une certaine façon, c’est le roman parfait.

    • add_box
      Couverture du livre « Requiem » de Rainer Maria Rilke aux éditions Verdier

      Requiem de Rainer Maria Rilke

      L’édition est bilingue et c’est merveilleux de passer de l’allemand au français. Ce sont des poèmes à la fois déchirants et vigoureux, malicieux et tragiques.
      Je ne peux pas imaginer la vie sans les avoir sous la main.

    • add_box
      Couverture du livre « Birthday letters » de Ted Hughes aux éditions Gallimard

      Birthday letters de Ted Hughes

      Une de mes plus grandes épiphanies littéraires.
      Ted Hughes se livre sur sa vie avec Sylvia Plath, et après sa mort, dans ce recueil de poèmes qui se lit comme un roman.

    • add_box
      Couverture du livre « Autobiographie d'Alice Toklas » de Gertrude Stein aux éditions Gallimard

      Autobiographie d'Alice Toklas de Gertrude Stein

      Un texte presque iconoclaste qui raconte la vie de Gertrude et Alice à Paris avec leurs amis les génies : Picasso, Hemingway, Apollinaire.
      Gertrude Stein est une de mes personnalités préférées, elle est tellement sûre d’elle, je l’adore.

    • add_box
      Couverture du livre « Il faut qu'on parle de Kevin » de Lionel Shriver aux éditions J'ai Lu

      Il faut qu'on parle de Kevin de Lionel Shriver

      Je n’arrive toujours pas vraiment à croire qu’un livre d’une telle richesse soit l’œuvre d’une seule personne.

    • add_box
      Couverture du livre « Le rabaissement » de Philip Roth aux éditions Gallimard

      Le rabaissement de Philip Roth

      Sans doute mon livre préféré de Roth, parce que c’est un grand livre qui a la forme d’un petit livre.

    • add_box
      Couverture du livre « Dalva » de Jim Harrison aux éditions 10/18

      Dalva de Jim Harrison

      Peut-être pour moi le roman américain par excellence.
      La nature, les liens du sang, l’incroyable personnage de Dalva, la première femme complète, forte, faillible, que j’ai trouvée en littérature.
      J’aime beaucoup Jim Harrison.

    • add_box
      Couverture du livre « Si je t'oublie, Jérusalem » de William Faulkner aux éditions Gallimard

      Si je t'oublie, Jérusalem de William Faulkner

      Un choc. Mon premier Faulkner.

    • add_box
      Couverture du livre « Maîtres anciens » de Thomas Bernhard aux éditions Gallimard

      Maîtres anciens de Thomas Bernhard

      L'avant-dernier roman de l'écrivain autrichien, qui se déroule intégralement dans une salle du musée d’Art Ancien de Vienne.

Photo de Julia Kerninon © Philippe Matsas/Opale.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Bibliothèques idéales d'auteurs"

Commentaires (1)