Des feel good books auxquels vous ne vous attendez pas

mercredi 21 novembre 2018

Des livres à dévorer, à partager !

Des feel good books auxquels vous ne vous attendez pas

Offrir des livres, forcément c’est un réflexe, et si l’on est membre de lecteurs.com, c’est une évidence.

La facilité sera de piocher dans les meilleures ventes où l’on ne trouvera pas forcément les romans les plus lumineux ni les plus drôles. C’est ainsi que nous avons déniché des romans qui s’imposent à ceux qui veulent lire, se laisser aller à la générosité, s’alléger et rire, sans céder sur la qualité littéraire.

Tous ces livres sont dans la rentrée, à l’exception d’un seul, et ce serait vraiment dommage de finir l’année sans les dévorer ni les partager.

 

Une sélection de Karine Papillaud

  • Feel Good or not Feel Good ?

    • Couverture du livre « Le discours » de Fabrice Caro aux éditions Gallimard

      Le discours de Fabrice Caro

      Coincé dans un dîner de famille alors qu’il attend désespérément un sms de la femme qu’il aime et qui lui a demandé « une pause » dans leur relation, Adrien se voit chargé de faire un discours pour le prochain mariage de sa sœur. Evidemment il n’en a pas du tout envie, évidemment il va passer le dîner à essayer de refuser. Le lecteur entre avec délectation dans le cerveau angoissé d’un homme d’aujourd’hui, qui n’a rien d’un mâle alpha mais le potentiel d’un exceptionnel show man. On rit, beaucoup, et on se régale des figures que s’impose l’auteur dans un roman complexe à conduire. Fabrice Caro, qui signe aussi des bd cultes comme Et si l’amour c’était aimer, décline dans ce premier roman un talent fou et un univers bien campé, dans une version sans image et toujours trop courte au vu du plaisir qu’on prend à le lire.

    • Couverture du livre « Cette nuit » de Joachim Schnerf aux éditions Zulma

      Cette nuit de Joachim Schnerf

      A priori qu’y a-t-il de drôle ou de joyeux dans ce texte qui raconte des retrouvailles familiales dans le deuil de la mère au moment de la Pessah juive ? Les situations d’une famille totalement barrée mais réaliste qu’on découvre et reconnaît à la fois à chaque page… et le style de l’auteur, pardi, qui frise d’ironie chaque moment de ce texte grave, tendre, fin et d’une intelligence légère. A lire et à relire, sans doute l’un des plus beaux Prix Orange du livre depuis dix ans.

    • Couverture du livre « Anatomie de l'amant de ma femme » de Raphael Rupert aux éditions L'arbre Vengeur

      Anatomie de l'amant de ma femme de Raphael Rupert

      Il est architecte et elle est écrivain, ils vivent et s’ennuient ensemble jusqu’au jour où il décide d’écrire un livre. Il tombe sur le journal intime de sa femme où il découvre qu’elle a un amant. Entre traité d’écriture et comédie monologuée, Raphaël Rupert conjugue l’humour au présent d’une dérision menée sérieusement, sans jamais s’éloigner de son lecteur ni d’une réflexion bien sentie sur la mise en œuvre de l’écriture. Un excellent et joyeux Prix de Flore.

    • Couverture du livre « Les voyages de sable » de Jean-Paul Delfino aux éditions Le Passage

      Les voyages de sable de Jean-Paul Delfino

      Heureux ceux qui ne connaissent pas encore la plume ample, voyageuse, singulière et généreuse de Jean-Paul Delfino, c’est le roman idéal pour découvrir le talent de cet écrivain atypique. A la faveur d’un personnage d’emblée présenté comme immortel, le lecteur est pris par la main et entrainé dans l’histoire de près de trois siècles d’aventures sur quatre continents. Son arme, c’est la poésie, les chansons d’une langue qui ne laisse rien au hasard et la vigueur de ses dialogues. On part tout de suite avec Monsieur Jaume.

    • Couverture du livre « Un sacré gueuleton ; manger, boire et vivre » de Jim Harrison aux éditions Flammarion

      Un sacré gueuleton ; manger, boire et vivre de Jim Harrison

      Un an après la mort de cet épicurien à la plume en or, son éditeur américain a rassemblé ses chroniques et articles qui tournent tous autour de la chère et des sens ; l’éditeur français Flammarion lui emboîte le pas en cette fin d’année. Un ultime volume pour une ode au plaisir de vivre, dans la langue si réjouissante de l’auteur des Légendes d’automne, marquée souvent par la question de l’inéluctable disparition. Harrison raconte finalement beaucoup de lui-même dans ces textes censés ne jamais devoir se rencontrer. Caustique, joyeux, précis, lucide et questionnant aussi bien la vie que l’écriture, Un sacré gueuleton est un sacré bouquin à ne pas manquer.

    • Couverture du livre « L'arrière-pays de Christian Bobin » de Lydie Dattas et Christian Bobin et Dominique Pagnier aux éditions L'iconoclaste

      L'arrière-pays de Christian Bobin de Lydie Dattas - Christian Bobin - Dominique Pagnier

      Bobin par Bobin ? C’est une grande partie de ce livre qui tourne autour de la personnalité secrète de ce grand poète de l’instant. Impossible de ressortir de ce livre sans être transformé, en mieux. Pour ce projet biographique, Christian Bobin a ouvert ses archives, ses photographies et ses carnets. Le lecteur devient un privilégié et il le sait d’emblée, refermant cet ouvrage avec en tête le merveilleux sourire de l’écrivain.

Et si vous deviez nous conseiller votre livre feel good, ce serait lequel ? Dites-nous tout !

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Bibliothèque thématique"

Commentaires

  • MARIE HELENE JULIEN le 04/12/2018 à 12h30

    Je vais sans conteste m'offrir : "L'arrière pays" de Christian Bobin.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Evlyne Léraut le 01/12/2018 à 11h12

    Un roman qui donne du baume au cœur. Il est grand temps de rallumer les étoiles . Edition Mazarine Fayard. Excellent, un hymne à la vie et à la force de changer de voie pour mieux se retrouver et être en lien avec les autres.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • kryan soler le 28/11/2018 à 09h51

    Merci encore et toujours pour ces bonnes et belles idées lecture!

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Anne-Marie Lemoigne le 23/11/2018 à 16h27

    Mes feel good books de la rentrée …....J'en ai deux à vous proposer !

    TERRES PROMISES de Milena Agus
    Dans ce court roman, où se croisent de nombreux personnages, chacun cherche « sa terre promise »
    Certains rêvent d une ville, d'une région,d'un pays, d' un lieu à soi , magique, juste à côté ; d''autres d'un régime politique, d'un mode de vie, d'une passion ou d' un être qui les attend …....

    Mais existent-elles vraiment ces « terres promises » ?
    Le mieux n'est-il pas alors de « s'arrêter en route, dès qu'on arrive quelque part où l'on se sent bien » ?

    Un joli roman, une leçon de sagesse sous forme de conte moral .
    A chacun d'entre nous , à présent , de trouver sa terre promise .
    J'en ai trouvé une : la lecture


    Mon second feel good book , c'est MAGNIFICA de Maria Rosaria Valentini
    Dans un petit village des Abruzzes qui semble coupé du monde, une micro-société où règnent tolérance, solidarité, indulgence, « il n'y a pas de mal, pas de honte, pas de danger, pas d'injonction ni de jugement quand on aime »

    Un récit plein de délicatesse , un petit bonheur de lecture dont je suis sortie apaisée.

    thumb_up J'aime flag Signalez un abus
  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com

Où trouver « Cette nuit » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions