Découvrir "Ma mère avait raison" le dernier roman d’Alexandre Jardin

samedi 09 décembre 2017

L'histoire de celle qui a inspiré l'intrigue du film "César et Rosalie"

Découvrir "Ma mère avait raison" le dernier roman d’Alexandre Jardin

Après avoir participé aux Explorateurs de la rentrée littéraire, Isabelle, notre lectrice du mois de décembre, a découvert Ma mère avait raison, le dernier roman d’ Alexandre Jardin.

Elle nous fait partager ici son avis.

 

Avec un titre qui fait écho à la pièce de Sacha Guitry, « mon père avait raison » le livre d'Alexandre Jardin se déroule  comme une pièce en trois actes au cours desquels il déclare son amour à sa mère de son vivant anticipant sa mort qui se rapproche. Récit à la fois drôle et émouvant qui dépeint une femme exceptionnelle, et peu conventionnelle, mais sans la juger. Histoire également de son père et des hommes qui ont fait partie de la vie de sa mère. Il la remercie pour l'éducation qu'elle lui a donnée et qui a forgé son caractère, l’a fait grandir et lui a permis de se construire tout en lui disant également ce qui l'a fait souffrir. Il utilise tout au long du livre un ton humoristique.

Il décrit à la fois la vie de la petite fille qu'elle a été, la femme et la mère. Sacrée petite fille qui fuguait toute petite avec sa petite valise rose lorsque quelque chose la contrariait. Sacrée femme que Fanou, comme il l'appelle, reprenant ainsi le terme utilisé par les proches de sa mère. Femme qui vivait en harmonie avec jusqu'à quatre hommes dans son foyer, et le crane de son ancien amant, fakir, posé sur son bureau. Celle qui a inspiré l'histoire de César et Rosalie, interprétée au cinéma par Romy Schneider et Yves Montand, mise en scène et réalisée par les hommes qui partagent sa vie à ce moment là. Sacrée mère également qui n'épargne rien à ses enfants, leur fait suivre une retraite pour pouvoir dominer ses émotions et  marcher sur des braises et qui jette au feu l'esquisse d'un de ses livres tout juste terminé et dont il n'est pas content estimant qu'il faut que tout soit parfait. Cet acte lui permettra de se mettre à l'écriture du « Zébre », un de ses plus grand succès qui n'aura jamais vu le jour sinon.

Il anticipe le manque que sa disparition fera peser sur lui et lui écris les mots qu'il prononcera lors de son enterrement. Enfant il n'imaginait pas qu'elle pourrait mourir et devenu adulte il ne peut s'y résoudre et l'interroge « que serais-je après toi ? », «Je t’écris ces lignes en larme, ta mort je ne veux pas m'en remettre, alors je t'écrirai chaque jour je te donnerai des nouvelles de cette vie que tu m'as donnée. »

Véritable lettre d'amour qu'il termine par un « je t'aime » que l'on devine qu'il ne parvient pas à lui dire en face.

Isabelle HRDB

 

Merci Isabelle pour cette chronique qui donne envie de découvrir de roman.

Et si vous nous parliez de vous ?

 

Le livre qui a bercé votre enfance ? Fantomette George Chaulet

Le livre qui vous donne le moral ? Le sel de la vie de Françoise Héritier

Le livre qui vous rend triste mais que vous lisez quand même ? L'écume des jours de Boris Vian

Le livre que vous relisez tout le temps ? L'écume des jours de Boris Vian

Le livre que vous offrez le plus ? Le sel de la vieou le guide de la Molvanie

Le lieu idéal pour lire ? Mon canapé avec une couverture polaire

 

Et vous ?

Si vous étiez un livre, vous seriez ? Une biographie

Si vous étiez un personnage de roman, vous seriez ? Une mère débordée qui se moque d’elle même

Quel lecteur êtes-vous ? Lectrice curieuse.

Pourquoi et quand allez-vous sur lecteurs.com ? Pour connaître l’actualité littéraire et voir comment les lecteurs perçoivent leur lecture, leurs impressions, pourquoi ils aiment ou n’aiment pas.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Lecteur du mois"

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Commentaires

Où trouver « Ma mère avait raison » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions