Comment faire publier son livre ?

mercredi 29 novembre 2017

Faire publier son livre est le rêve de nombreux auteurs. Pourtant, une fois le manuscrit terminé et relu, la route est encore longue jusqu'à la parution de l’ouvrage. Pour rendre son œuvre publique, l’auteur a le choix entre plusieurs solutions : l’édition à compte d’auteur, à compte d’éditeur, ou l’autoédition. Comment être publié dans les meilleures conditions ?

 

Faire publier son livre

 

Faire publier un livre à compte d’auteur

 

En choisissant de faire publier son livre à compte d’auteur, l’écrivain confie la gestion technique de la publication à une maison d’édition ou à un prestataire de service, expert dans ce domaine. L’éditeur se charge de l’aspect technique de l’édition de l’ouvrage et de sa diffusion. En revanche, l’auteur prend financièrement en charge les frais de création, d’impression et de publicité du livre. Il bénéficie ainsi d’un résultat de qualité en matière d’aspect et d’exigence : un point positif car un ouvrage soigné est déjà une invitation à la lecture.

 

Faire publier un livre à compte d’auteur permet à son créateur de rester propriétaire de ses droits d’auteur et de contrôler le nombre de livres édités. C’est également une solution intéressante pour les auteurs débutants ou méconnus qui peuvent ainsi faire connaître leur travail. En revanche, cette option nécessite que l’auteur assure la promotion de son œuvre par ses propres soins. Il est donc indispensable de se créer un réseau de contacts parmi les libraires, distributeurs et acteurs culturels afin de faciliter la diffusion de son livre et de le faire connaître au plus grand nombre.

 

À venir sur Lecteurs.com : Choisir un bon roman policier : quels critères prendre en compte ?

 

Comment être publié à compte d’éditeur ?

 

Faire publier un livre à compte d’éditeur consiste, pour une maison d’édition, à publier à ses frais un ouvrage qu’elle a sélectionné. L’auteur reste propriétaire de ses droits d’auteur qui sont rémunérés, en fonction du nombre d’ouvrages vendus, à hauteur de 8 à 10 % du prix du livre hors taxe (jusqu’à 20 % pour les auteurs à succès).

 

Pour être publié à compte d’éditeur, le manuscrit est au préalable soumis à un comité de lecture dont il doit retenir l’attention. Si l’ouvrage réussit à franchir ce cap très sélectif, il passe par les mains de nombreux professionnels, des correcteurs aux professionnels de la communication en passant par les maquettistes ou encore les graphistes. Synonyme d’une diffusion et d’une promotion sérieuse et de qualité, cette option n’est pas à la portée de tous les manuscrits. Les maisons d’éditions publiant à compte d’éditeur sont en effet à la recherche d’ouvrages de qualité, originaux et respectant leur ligne éditoriale, afin de proposer à leurs lecteurs une sélection intéressante et conforme à leurs attentes.

 

L’autoédition

 

Dernière solution envisageable, l’autoédition consiste pour un auteur à se charger lui-même de l’édition de son ouvrage, sans passer par une maison d’édition. Très fastidieuse, cette option nécessite pour l’auteur de multiplier les compétences : il est à la fois écrivain, relecteur, correcteur, éditeur, distributeur ou encore chargé de communication.

 

 

Crédit photo : Pixabay

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Les conseils lecture"

Forum

Afficher plus de discussions