Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

"Celles qui restent", un coup de cœur de notre lectrice

Une histoire magnifique sur l’amour de deux sœurs pour leur cadette disparue

"Celles qui restent", un coup de cœur de notre lectrice

Calimero29, un des membres du Cercle livres nous donne son avis sur un roman bouleversant : Celles qui restent de Samuelle Barbier (Hugo Roman).

 

Je termine l'année 2020 avec un magnifique roman bouleversant et un vrai coup au cœur.


C'est l'histoire de trois sœurs que des liens forts et indéfectibles unissent depuis l'enfance et que l'âge adulte a approfondis :
* Clara, l'aînée, professeur de français, sérieuse, organisée, protectrice qui veut se conformer à une image factice de perfection,
* Constance, la cadette, 29 ans qui se suicide au début du roman sans laisser d'explication,
* Lucy, la plus jeune, standardiste, fantasque, rebelle.
A ce trio, s'ajoutent Antoine, le gendarme, qui découvre le corps de Constance et dont Clara était le grand amour et Marielle, 76 ans, infirmière à la retraite qui assiste, impuissante, à la noyade de Constance, qui s'est jetée dans le canal.


L'auteur décrit avec des mots simples, justes, d'une grande douceur, les sentiments par lesquels passent celles qui restent, les phases du deuil : le choc, la douleur, la colère, la dépression, la reconstruction et l'acceptation. Elle décrit aussi ce qu'un tel séisme affectif et émotionnel peut déclencher de remises en question ; tout ce qui n'est pas la douleur apparaît dérisoire, la mort d'un être cher remet sa propre vie en perspective à l'aulne de sa fragilité. Tous les personnages vont prendre une décision très importante pour eux, trancher d'avec leur présent, réorienter leur vie vers ce qu'ils jugent essentiel pour eux.


J'ai été happée par cette histoire magnifique, la gorge serrée, les larmes au bord du cœur. Tout est juste, sans pathos larmoyant et fait mouche car celle qui reste ce pourrait être nous. L'émotion m'a submergée face à la douleur profonde des deux sœurs mais aussi face à leur immense amour, grâce à la plume douce et tendre de Samuelle Barbier.
Une très belle fin d'année littéraire.

 

© Calimero29

 

Vous avez aimé cette chronique qui vous a donné envie de lire  Celles qui restent ?

N’hésitez pas à suivre ce membre du Cercle livresque, pour découvrir de nouvelles lectures.

Retrouvez, aussi, toutes les chroniques du Cercle livresque dans  Voir plus d'articles "Cercle livresque"

 

 

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Cercle livresque"

Commentaires (2)