33e Salon du Livre et de la BD de Creil : à la découverte de la lecture en compagnie des scolaires

mardi 26 novembre 2019

La Fondation Orange soutient les actions pédagogiques de l’événement organisé par « La Ville aux Livres »

33e Salon du Livre et de la BD de Creil : à la découverte de la lecture en compagnie des scolaires

Du 22 au 24 novembre se déroulait à Creil (Oise) le 33e Salon du Livre et de la BD.

Créé en 1986, l’événement gratuit propose 3 jours de rencontres littéraires, conférences, spectacles et ateliers qui permettent à tous les publics de plonger avec bonheur dans l’univers du livre et de la lecture.

 

La Fondation Orange a soutenu les actions pédagogiques d’accès à la lecture menées avant et pendant l’événement. Lecteurs.com était donc présent le vendredi 22 novembre, pour une journée qui traditionnellement voit les scolaires arriver en masse dans l’enceinte de La Faïencerie de Creil. 33 ans, voilà un âge presque canonique si on le compare à celui des écoliers, collégiens et lycéens qui se pressent dès le matin sur place avec les enseignants de la ville et des alentours. Ils seront 4 000 visiteurs au total à assister à cette première journée placée, comme le reste de cette édition, sous le thème de « L’Amour ».

Directrice des Médiathèques de Creil et de l’événement, Sylviane Léonetti souligne les 2 axes principaux du Salon : faire découvrir et aimer le livre d’une part, et préparer les enfants à faire face au monde qui les entoure, de l’autre.

 

Le plaisir de la lecture… et de la création

On le constate bien vite en parcourant les différentes salles occupées par l’événement, il est bien question de bonheur et de partage ici. Les scolaires ont préparé ce rendez-vous en classe et grâce au Salon, les enseignants leur ont fourni les livres des auteurs qu’ils allaient rencontrer le jour J. Ils sont donc ravis d’arriver sur place en disposant des éléments leur permettant de profiter au maximum des échanges et de poser leurs questions. S’il y a beaucoup d’enthousiasme, personne ne se disperse et l’ambiance est donc chaleureuse et sereine.

Le Salon varie intelligemment les façons de sensibiliser au livre : contes en musiques pour les plus petits, ateliers de fabrication de livres pop-up, dessins avec des illustrateurs ou encore ateliers d’écriture pour les élèves. L’auteure jeunesse Sophie Noël a ainsi travaillé auprès de plusieurs écoles élémentaires de la ville depuis la dernière rentrée scolaire ; de son côté, l’illustratrice Kim Consigny a aidé des enfants à élaborer leurs premières BD.

La consécration pour ces auteurs en herbe a lieu pendant le Salon : ils reçoivent des exemplaires publiés de leurs créations, un moment chargé d’émotion et source d’une immense fierté.

 

 

Faire face à un monde complexe

Au-delà du livre, Sylviane Leonetti, insiste sur le rôle pédagogique et sociétal de ce Salon, dans une ville où les difficultés sociales affectent de nombreuses familles. Il s’agit « d’armer intellectuellement » les enfants pour leur donner les moyens de s’informer, de ne pas se laisser influencer ou encore de confronter les idées.

« Le livre permet d’accéder à la liberté, de façonner l’imaginaire et l’esprit critique », explique la directrice. C’est aussi pour cela que le thème de l’Education aux médias est ici étudié au collège et au lycée, afin de sensibiliser les adolescents aux dangers de la manipulation, au développement de l’esprit critique et à la capacité d’analyse.

 

Le reste du week-end, le public sera un peu plus âgé bien sûr, les adultes ayant l’occasion de rencontrer des dizaines d’auteurs en tous genres. Bien souvent, les enfants présents le vendredi reviendront le lendemain ou le dimanche, ravis de faire de nouvelles découvertes littéraires. Au total, ce sont environ 15 000 visiteurs qui auront parcouru les allées de ce 33e Salon de la BD. Un succès qui se confirme donc à Creil, année après année.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Lecture pour tous"

Commentaires

Forum

Afficher plus de discussions