Un palais d'épines et de roses t.1

  • 0.25

    « Un palais d’épines et de roses » est le premier tome d’une trilogie de Sarah J. MAAS.
    Nous faisons la connaissance de Feyre, une jeune femme vivant dans la misère avec son père et ses deux soeurs. Devant chasser toute la journée pour avoir de quoi nourrir sa famille, la jeune femme commet un jour l’erreur de tuer un Fae, un immortel.
    Car son monde n’est pas comme le nôtre : divisé en deux parties par un mur, il sépare les humains des immortels. Les uns ne doivent pas pénétrer dans le royaume des autres. C’est l’une des nombreuses autres règles qui ont été éditées au moment du Pacte pour que toutes les espèces puissent cohabiter.
    Seulement, en tuant un Fae, Feyre se doit de payer sa dette en devenant la prisonnière de Tamlin, un Grand Fae. S’attendant au pire, la jeune femme est plus que surprise lorsqu’elle se rend compte qu’elle ne vivra pas dans une prison ou dans des cachots, mais plutôt dans un château digne des plus beaux contes de fées. Pire : tout le monde la traite comme une invitée.
    Ne comprenant plus ce qu’elle fait en ces lieux, Feyre va se rendre vite compte que de lourds secrets se cachent entre ces murs. Pourquoi Tamlin et les autres habitants portent-ils tous un masque ? Pourquoi la traitent-ils ainsi ?

    C’est un livre qui a fait beaucoup parlé de lui sur la blogosphère. J’en ai lu des avis positifs à son égard et j’avais un peu peur de me lancer dans cette histoire, peur de ne pas aimer comme les autres, de passer à côté de ce récit, de m’ennuyer.
    Ce fût tout le contraire !

    Dès les premières lignes, nous sommes immédiatement plongé dans l’univers de Feyre. Son quotidien est difficile, froid et sans sentiment car pour elle chaque nouvelle journée est passée à survivre. On apprend petit-à-petit les bases de son univers qui est bien évidemment surréaliste et a donc ses propres règles.
    En opposition au ‘monde des humains’, nous avons celui des Fae, les immortels. Plus grand, plus riche, merveilleusement fantastique, il contraste de manière évidente avec l’univers dans lequel Feyre a évolué. Tout est beau, riche en couleur et en vie, mais aussi en danger. Chaque nouvelle découverte était une surprise, un émerveillement, une frayeur. Je ressentais absolument toutes les émotions par lesquelles passait Feyre en découvrant ce nouveau monde et cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été aussi impliquée dans un roman fantasy.

    Alors oui, « Un palais d’épines et de roses » est une réécriture de « La belle et la bête ». Avant de commencer ma lecture, je ne le savais pas et pourtant les références n’ont cessé de me sauter aux yeux, si bien que j’ai très vite compris où l’auteur a voulu en venir.
    Un charmant jeune homme qui peut se transformer en un énorme loup et qui est sous le joug d’une malédiction qui l’empêche d’ôter le masque qu’il portait lors d’un bal. Il vit dans un château magnifique qui inclut un beau jardin de roses que son père avait offert à sa mère pour lui rappeler son amour. Je pourrais continuer encore et encore, mais je vous laisse le soin de découvrir les références lors de votre lecture.
    Cependant, même si Sarah J. MAAS a voulu reprendre les éléments classiques de ce conte, elle a également pris un grand virage par rapport à l’histoire originale. Ici, le récit devient vite sombre et mystérieux. L’histoire contient énormément de secrets et plus on avance dans le récit, plus on se rend compte de la complexité et de la noirceur de cette intrigue. Les personnages qui campent les rôles des méchants sont vraiment sombres et toute cette horreur est parfaitement dépeinte à travers les yeux d’humains de Feyre.

    Sarah J. MAAS a une plume addictive qui arrive à décrire avec beaucoup de facilité cet univers qui nous est étranger. Pas un seul instant on se sent perdu dans son monde, les descriptions réussissent à être toujours parfaitement dosées de sorte qu’elles ne soient ni trop imposantes, ni trop peu existantes.

    La relation entre Feyre et Tamlin est vraiment intéressante à suivre. Dès les premiers instants, Feyre se conduit comme une véritable sauvage avec ce Fae qui l’a enlevé de sa famille. De son côté, Tamlin s’efforce à être cordial et poli. On sent que tous les deux ne supportent pas cette situation, mais qu’ils doivent faire avec. Entre les deux, nous avons Lucien, un Fae qui accompagne toujours Tamlin et qui joue les entremetteurs. Nous suivons donc avec beaucoup d’amusement les échanges entre ces trois personnages et j’ai pris énormément de plaisir à les suivre.
    L’évolution de la relation entre Feyre et Tamlin est menée de manière subtile et délicate. Ils passent par beaucoup d’étapes avant d’arriver à un semblant d’intrigue amoureuse et j’ai particulièrement été touchée par le fait qu’ils soient avant tout respectueux des valeurs que chacun véhicule. Malgré son apparence, cette histoire est terriblement romantique et regorge de petits instants de tendresse et de beauté.

    Il y a également beaucoup d’autres personnages qui gravitent autour, tous avec une présence plus ou moins importante. Ils ne sont pas tous gentils, loin de là, et certains profitent clairement de certaines situations pour intriguer de leur côté, comme Rhysand.
    Ils ont chacun leurs histoires, leurs passés et leurs propres combats à mener et toute cette complexité rend l’univers encore plus fourni.

    La fin est quant à elle vraiment surprenante.
    Je ne pensais pas que la deuxième moitié du livre serait si palpitante et si riche en action. L’intrigue du récit avance beaucoup et de façon soudaine, nous rendant vraiment très accro à la dernière partie du livre. On a du mal à se détacher de l’histoire et l’on y revient très vite quand on doit laisser le livre de côté. Chaque chapitre à son importance et fourmille d’éléments qui nous aident à comprendre la fin, mais aussi d’autres qui présagent de nouvelles problématiques qui seront abordés dans les prochains tomes.
    J’avoue, j’ai un petit pincement au coeur depuis que j’ai refermé ce livre. C’est vraiment une histoire qui me restera en tête et dont j’ai hâte de connaître la suite.


    En conclusion, « Un palais d’épines et de roses » est une revisite vraiment plaisante, fantasy et sombre du conte de « La belle et la bête ». Sarah J. MAAS nous plonge dans son univers, nous rend dépendant de son histoire et nous fait ressentir une myriade d’émotions qui nous font passer des rires aux larmes. L’intrigue amoureuse dans ce livre est très présente, mais j’ai vraiment apprécié les différentes étapes par lesquelles vont passer les personnages, rendant leur relation plus légitime et plus mature que ce que l’histoire pouvait laisser présager.
    Alors oui, même s’il y a quelques petits défauts, que l’auteur choisit parfois la facilité pour arriver à ses fins, je ressors de cette histoire véritablement conquise. Que l’attente va être longue avant d’avoir le second tome entre mes mains ! Un beau coup de coeur !

    Un livre à lire absolument si vous aimez les univers fantasy, les romances et « La belle et la bête ».

    ( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/05/un-palais-depines-et-de-roses-sarah-j.html )

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Keleana ; la reine sans couronne Sarah J. Maas LA MARTINIERE JEUNESSE

5

Voir tous les livres de Sarah J. Maas

Récemment sur lecteurs.com