Toxique

Couverture du livre « Toxique » de Nicolas Tackian aux éditions Calmann-levy

4.25

12 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Calmann-levy
  • EAN : 9782702160916
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 300
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Policier / Thriller grand format
Résumé:

Certains aiment entrer dans votre vie, certains aiment exercer leur pouvoir sur vous, Certains aiment vous séduire pour vous détruire. Ce sont les personnalités toxiques. Janvier 2016. La directrice d'une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce... Lire la suite

Certains aiment entrer dans votre vie, certains aiment exercer leur pouvoir sur vous, Certains aiment vous séduire pour vous détruire. Ce sont les personnalités toxiques. Janvier 2016. La directrice d'une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l'hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crime envoie le commandant Tomar Khan, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes.
A première vue, l'affaire est simple, "sera bouclée en 24 h", a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu'il y paraît. Et il comprend tout de suite que la pure violence de ce meurtre est un faux-semblant. Tandis qu'il enquête avec son équipe de la Crime, sa vie prend un tour très sombre.
D'abord, il apprend qu'on a retrouvé dans le bois de Boulogne le cadavre d'un violeur récidiviste qu'il connaît bien. La dernière fois qu'il l'a vu, dans ce même bois, le Bob en question était salement amoché par la correction qu'il venait de lui donner, mais vivant. Tomar va devoir veiller à ce que personne ne remonte jusqu'à lui. Et puis, le même jour, ce qu'il redoute depuis près de vingt ans se produit : l'homme qu'il paye chaque année pour se tenir éloigné de sa mère et de son frère ressurgit, avec un chantage imparable.
Un début d'année douloureux, donc, pour Tomar entre batailles intérieures et conflits ouverts.

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Nicolas Tackian répond à nos questions ! (08/03/2017)

1) Qui êtes-vous ? ! Et bien je suis un raconteur d'histoires. J'ai la chance de vivre de ma plume depuis une vingtaine d'années et d'avoir pu travailler sur des formats narratifs très différents. D'abord en tant que journaliste, ensuite comme scénariste pour la BD (j'ai publié une trentaine d'album), pour le jeu vidéo, le cinéma et la télévision. J'ai réalisé un film et quelques courts métrages et je suis venu au roman il y a tout juste trois ans. Toxique est mon troisième roman. 2) Quel est le thème central de ce livre ? La complexité des rapports humains et en particulier, leur potentielle toxicité. Tous les personnages de ce roman ont un lien puissant à cette thématique à commencer par Tomar, le flic au passé brisé par un père violent et Marie-Thomas, la sociopathe dont la vie se construit au détriment des autres. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Quand on aime les gens, il faut leur dire. Après c'est trop tard.» Une phrase prononcée par Ara, la mère du héros. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Un morceau de duduk, un instrument de musique arménien ressemblant à une flûte. Sa sonorité vous emporte immédiatement dans des flots de nostalgie. De l'émotion à l'état pur. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Leur ressenti, leurs émotions, leur enthousiasme... le roman est le seul secteur de l'écriture dans lequel le créateur est directement en contact avec ses lecteurs. Ça n'existe pas ailleurs... C'est donc très important pour moi. 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? Mon rituel c'est la régularité dans une forme d'ascétisme. Tous les jours je dois écrire au moins deux heures mon roman en cours. Sinon pas vraiment, j'ai besoin de calme et de musique sans paroles pour éviter de me laisser distraire par les mots. J'ai d'immense playlists de musiques de films, de séries et même de jeux vidéo. 7) Comment vous vient l'inspiration ? En continue. J'ai la chance ou la malédiction d'avoir dix idées d'histoires par jour qui m'arrivent dans le crâne. Elles ne sont pas toutes bonnes, elles ne se prêtent pas toute à l'exercice du roman, du coup je les note et j'essaie de les proposer ailleurs. C'est sans doute pour ça que je travaille sur de nombreux formats en même temps. C'est en quelque sorte une angoisse de savoir que toutes ces histoires dorment sans trouver leur chemin vers un public... du coup je travaille beaucoup et tout le temps (en tout cas dans ma tête). 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? L'écriture est venue très rapidement avec la passion des livres et des jeux de rôles. Dans les années 80, j'ai beaucoup pratiqué d'activités ludiques et je pense que c'est cela qui a développé mon imaginaire et ma passion pour les histoires. Ensuite, j'étais un enfant «unique» assez solitaire pour lequel raconter des histoires était en quelque sorte un refuge ou fuir un monde réel que je ne comprenais pas. Avec les années, j'ai appris ce que le mot «travail» signifie pour raconteur d'histoires et je me suis appliqué à développer ma boite à outil en accumulant le plus d'expérience possible. 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ? Asimov - P.K Dick - Lovecraft - Tolkien - Dan Simons - Franck Herbert et ensuite bien entendu le king, S.KING. An fait que des auteurs estampillés «genre» mais qui sont tous d'immenses écrivains et raconteurs d'histoires. 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! À raconter des histoires en proposant aux lecteurs de les continuer dans leur tête. Pour moi les écrivains sont un peu magiciens, ils vous transportent ailleurs, vous font voyager dans le temps et l'espace, vous contraignent à voir des images, à vivre des émotions... Mais c'est une magie blanche et positive, elle ouvre toujours l'esprit.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • 0.25

    Déjà premier point positif, j'adore la couverture. Quant au résumé il laisse entendre une excellente intrigue et un personnage fort avec ce Tomar. Ensuite, avant de commencer ce livre, je n'en ai lu que des éloges. Autant dire qu'en l'ouvrant, j'en attendais énormément. Et je n'ai pas été déçue. Toxique est bien à la hauteur de sa réputation.
    Janvier 2016, Tomar Khan et son équipe sont appelés pour le meurtre d'une directrice d'école maternelle. Au premier regard, il semblerait que ce soit une enquête simple qui sera bouclée en 24 heures selon un des enquêteurs. Oui mais voilà, Tomar possède un sixième sens et l'équipe va rapidement s'apercevoir qu'en fait c'est une affaire bien plus complexe qu'elle n'y paraît. En parallèle, Tomar va devoir gérer une affaire personnelle difficile. En effet, après plusieurs années d'un silence forcé, son "père" a décidé de réapparaître. Pris entre ses démons personnels, l'enquête et Rhonda, sa collègue avec qui il a une liaison, Tomar va devoir faire preuve de beaucoup de sang-froid.

    Voilà, je m'arrête là pour l'histoire. Et quelle histoire !! Toxique est un livre que je qualifierai de livre "coup de poing". Dès les premières lignes on est tout de suite mis dans l'ambiance du bouquin. On s'aperçoit rapidement que Tomar est un de ces personnages fort et torturé. En général j'aime beaucoup ce genre de personnages.

    Les chapitres sont très courts, ce qui donne un certain ryhtme au livre. De ce fait, en tant que lecteur, on n'a pas le temps de souffler, tout s'enchaîne et c'est pour notre plus grand plaisir. Le style est percutant, et on sait direct où on met les pieds. L'intrigue est menée d'une main de maître jusqu'à un final en beauté. Tomar est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Il est très facile de s'attacher à lui, malgré son côté sombre. C'est un être brisé par une enfance traumatisante, mais il a fait de ce passé une force pour avancer.

    Vous l'aurez compris, avec Toxique, Niko Tackian nous offre là un roman digne d'un grand film policier. Je ne peux donc que vous le recommander.

  • 0.2

    Ce thriller nommé « Toxique » que nous livre Niko Tackian nous immerge dans la réalité d’aujourd’hui. Dans ce Paris où tout est possible, son héros Tomar Khan, flic à la Crim, aime jouer au justicier face aux violeurs qui épient les jolies jeunes filles dans les soirées des cafés parisiens. Mais Tomar a tendance à dépasser la ligne.

    Ce flic, plutôt solitaire, n’est pas contre une petite aventure tant que cela reste occasionnel. Il aime pratiquer la boxe pour se détendre avec son frère Goran.

    Tomar est un ancien de la brigade des mineurs. Il a gravit les échelons jusqu’à la Crim. Et lorsqu’une directrice d’une école maternelle est retrouvée morte dans son bureau à Fontenay-sous-Bois, le dossier est donné à Tomar.

    Un suspect était sur les lieux du meurtre ce soir-là mais celui-ci a disparu. Une investigation commence et l’on interroge le personnel de l’école.

    Heureusement que Tomar Khan fait confiance à son intuition de flic et ne laisse pas l’affaire se résoudre trop rapidement à son goût. Il sent que tout n’est pas si clair dans ce meurtre de femme.

    Ce thriller, en plus de l’enquête pour meurtre, a surtout comme thème principal la manipulation. En effet, lorsqu’une personne connaît tout de vous jusqu’à votre vie privée, alors vous êtes en danger. Si vous avez des failles, des choses à vous reprocher, on peut faire pression sur vous. Et qui peut dire ce que vous feriez alors ?

    L’auteur, Niko Tackian, nous plonge dans la tête d’un manipulateur sociopathe qui n’éprouve aucune empathie, prêt à tout pour assouvir ses désirs les plus secrets. Vous saurez très vite de quoi il retourne, mais vous serez pris par l’histoire qui vous embarquera très loin des sentiers balisés de votre quotidien.

    Le style de l’auteur est incisif et percutant. Ses personnages sont attachants dans leur solitude mais ont aussi des problèmes de couple ou des soucis familiaux.

    Ce thriller se lit rapidement car on se surprend à tourner les pages frénétiquement pour connaître la suite. Et même si l’identité du manipulateur nous est très vite révélée, son plan d’action et les raisons de ses actes ne seront connus qu’à la fin de ce roman. D’où une très bonne surprise pour ce final.

    Merci à Niko Tackian d’avoir imaginer ce héros torturé et cette histoire originale qui restera gravée dans mon esprit comme un mauvais cauchemar.

    https://lecygnenoirblog.wordpress.com/2017/02/18/toxique-niko-tackian/

  • 0.2

    ** Explorateur du Polar **

    Un polar plein de testostérone ! Mais pas que…

    Un flic baraqué au passé difficile et trouble, une femme qui se révèle terrifiante et toxique, des meurtres, des suicides, des affaires suspectes entourant des enfants en Maternelle… Voilà les ingrédients d’un roman qui semble plutôt sombre, vous ne trouvez pas ?

    Et bien vous avez raison, mais attention, si nous posons les yeux sur un polar noir, nous ne sommes pas plongés dans le glauque (ouf). Bien que truffé d’hormones mâles et de bestialité, ce roman contient une bonne dose de psychologie masculine et féminine. Nous entrons dans la peau de deux personnages principaux, un homme, flic, et une femme, ATSEM. Ils ne se connaissent pas mais si leur passé respectif est troublé d’une même violence enfantine, s’il on ne peut pas nier les répercussions sur leur présent, l’essence même de leur personnalité est bien différente. Et ce jeu des esprits et leurs actes nous accompagnent jusqu’aux dernières pages. Le talent de l’auteur est de retranscrire la force de caractère de ses personnages, de nous permettre de les connaître mais aussi de les comprendre.

    « Cet homme, il l’avait craint depuis toujours et sa mémoire effaçait le souvenir de son visage pour le remplacer par la gueule avide de la bête. Il était le fils d’un monstre, une créature prête à cogner sa propre progéniture, à l’enfermer dans une cave, à la priver de lumière et de soins. Même sa mère n’avait pu empêcher son calvaire. Le froid et la peur étaient son héritage et sa malédiction, et il avait commis l’irréparable pour sortir du labyrinthe. »

    L’histoire de Tomar Khan, le flic de la Crim, est en toile de fond et largement mise en avant, ce qui le pose en personnage central, en position de pilier, de leader. Alors que celle de la femme toxique, qui est au cœur même de l’enquête et en pôle position sur la couverture du roman, n’est malheureusement pas autant fouillée. Ce sujet sur la toxicité, très intéressant, aurait bénéficié d’encore plus de substance si cela avait été le cas. Dommage !

    Mais je dois dire que j’ai dévoré les chapitres, d’autant plus qu’ils sont courts et qu’ils fluidifient la lecture. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, Niko Tackian a bel et bien réussi à susciter mon intérêt du début à la fin.
    L’intrigue se dévoile tout au long du roman, ainsi ne vous attendez pas à une fin époustouflante mais plutôt à une attention sans cesse renouvelée au fil des chapitres.

    « – Autrement dit, nous sommes entourés de gens qui nous veulent potentiellement du mal ?
    – Oui, les médias parlent parfois de gens toxiques. Comme le gaz ou le poison, ils répandent leur influence négative au point d’intoxiquer tout ce qu’ils touchent. Je pense que nous pouvons tous trouver un exemple de ce genre de personnes dans notre entourage… »

    Étant donné la façon dont l’auteur a présenté et traité ses personnages, et notamment via leur évolution relationnelle, cela ne m’étonnerait pas que ce tome soit le début d’une série. Et ce serait une bonne nouvelle !

    En bref, "Toxique" est un bon polar noir dont le thème central nous captive de bout en bout, notamment grâce à la psychologie des personnages qui est fort bien développée. Même s’il m’a manqué un petit quelque chose, ce fut une lecture très divertissante que j’ai peu lâchée.

    Je remercie infiniment Lecteurs.com pour m’avoir permis de découvrir ce livre dans le cadre des Explorateurs du polar.
    https://ducalmelucette.wordpress.com/2017/05/22/lecture-toxique-de-niko-tackian-explorateurs-du-polar/
    Ma note pour ce roman : 7/10.

  • 0.2

    Une histoire de flic du 36 quai des orfèvres avec un héros au parcours pas tout lisse. Un meurtre dans une école va déclencher une course poursuite à travers la région parisienne, entremêlé avec le retour d'une personne non souhaitée.

    un rythme qui se veut rapide avec de court chapitres, une histoire gentillette, pas gore du tout, et surtout des personnages auxquels on a envie de s'attacher et de retrouver dans de futures aventures

  • 0.2

    Heureuse et ravie, car j'ai gagné ce livre sur le site Lecteur.com. Il était dans ma liste de souhaits depuis sa sortie. Alors comblée de joie par ce gain inattendu, je m'attaque à ce livre comme une morte de faim.
    Pas déçue la dame, car j'ai eu sur quelques détails l'impression de trouver du Franck Thilliez dans ce roman, surtout par son personnage central Tomar Khan, qui m'a rappelé le grand et fort Sharko. En effet, Tomar Khan est lui aussi un être torturé par son passé, à qui il arrive de franchir la ligne, il oscille entre le bien et le mal en permanence.
    Donc un premier point positif pour ce premier roman de l'auteur, ensuite vient le contexte de l'enquête.  Une intrigue originale, puisqu'elle débute dans une école maternelle, c'est osé de la part de l'auteur, mais rassurez-vous les enfants vont bien. Et le groupe de la section 3, chargé d'enquêter ne va pas se laisser endormir par les apparences.
    https://livresque78.wordpress.com/2017/04/20/toxique-de-niko-tackian/

  • 0.15

    J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce polar !
    C'est un bon page turner, tout bien comme il faut, avec tous les bons ingrédients, tous les bons codes d'un bon policier.
    J'ai apprécié l'écriture, le style.
    C'est vraiment un livre qui se dévore !
    J'ai aimé les personnages principaux et j'espère pouvoir les retrouver par la suite, dans d'autres enquêtes.
    Des flics, des écorchés de la vie, des passionnés, borderlines, voir plus.
    On a franchement envie de les suivre, en connaitre plus sur eux.

    Ici, Tomar Khan, de la crim, doit enquêter sur le meurtre d'une directrice d'école maternelle.
    A priori, une enquête qui devrait être bouclée en peu de temps.
    Mais Tomar est pointilleux et tant qu'il aura des doutes.... Impossible pour lui de bâcler, clôturer cette affaire.
    Guidé par ses propres démons, son instinct le mènera à la vérité.

    Il m'a donc fallu peu de temps pour découvrir le fin mot de cette histoire, tellement cette lecture fût addictive.
    Malgré tout, je reste un peu sur ma faim...
    J'aurai voulu en savoir davantage sur la dénommée Toxique.
    Son portrait est assez superficiel.
    Il m'a manqué des éléments...
    Elle aurait tellement mérité d'être plus approfondie...
    Sur son passé, qui parait tellement riche !!!
    Dommage...

    Je vais suivre de près Niko Tackian.
    Surtout si on retrouve Tomar et Rhonda. Ils forment une belle équipe tous les deux.
    Je retrouve un peu de Sharko et Henebelle (F. Thilliez) et c'est plutôt très sympa.

  • 0.25

    Toxique de Niko Tackian est un doux poison, s’infiltrant tout doucement dans les veines, devenant au fil des pages, une addiction.

    Ce roman se révèle être un excellent polar ! Une très belle découverte !

    Pourquoi ? Comment ?

    Tout simplement grâce à des ingrédients savamment dosés :

    Une histoire passionnante !
    Une écriture percutante!
    Un rythme soutenu !
    Et des personnages charismatiques !



    Si de prime abord l’histoire, une enquête autour du meurtre d’une directrice d’école maternelle, à l’air assez classique, l’auteur nous apparait machiavélique, car derrière cette mort suspecte se cache un condensé d’action, hyper efficace, très bien rythmé donc, un bon polar d’une force incroyable.


    La force de ce roman ? C’est sans conteste ses personnages. Je ne sais pas si le plus marquant reste cet individu Toxique qui aime saboter la vie des autres, n’éprouvant aucune empathie, n’ayant qu’un but en tête… ou le personnage que nous dépeint Niko Tackian, Tomar Khan. Ce flic est d’une complexité étonnante, c’est ce qui le rend si charismatique et attachant.


    Au travers d’une succession de chapitres courts, qui donnent un sacré rythme à l’histoire, ce sont deux personnages plus que complexe qui s’affrontent ! Si on arrive facilement à s’attacher à ce pitbull que représente Tomar, son « ennemi » pourrait très bien nous glacer d’effroi ! Je pensais avoir lu et relu des personnages bien pervers, où le mal règne au plus profond de ces êtres… mais là on atteint un tout autre niveau de perversité… C’est incroyablement bluffant !


    Si j’ai été plus que charmée par les personnages, l’histoire n’est pas en reste. Niko Tackian nous livre un roman d’une efficacité redoutable. J’ai vraiment adoré le contexte dans lequel se situe l’histoire. Cela renforce la tension qui monte crescendo. Ce climat d’après attentat, où Paris est encore meurtrie, est troublant de réalisme et nous marque encore plus, donnant juste envie de tourner les pages.


    Je ne vous révèlerai pas grand-chose de plus car je pense qu’il faut juste lire Toxique, afin de se laisser infecter par cet incroyable poison ! Que demander plus d’un polar ? Entre l’efficacité, la tension, et le rythme ? Tout est parfaitement maitrisé dans Toxique ! Niko Tackian vous livre ici un excellent polar, un roman qui prend aux tripes. C’est une très belle découverte, un auteur et un personnage que je vais suivre à l’avenir.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Après "la nuit n'est jamais complète", Niko Tackian quitte un ancien village minier sur la route 33 aux États-Unis et une atmosphère mystérieuse, pour Paris et la "Crime" du 36 quai des orfèvres au lendemain des attentats du 13 novembre 2015. La directrice d'une école maternelle de Fontenay-sous-Bois est retrouvée dans son bureau étranglée, l'affaire est confiée au commandant Tomar Khan, chef de groupe de la section 3, et à son équipe. Mais l'affaire ne sera pas pliée en 24 heures comme ils le pensent au départ... Des chapitres courts et un style percutant donnent un rythme soutenu à l'intrigue, mais c'est dans la profondeur psychologique de ces personnages que Niko Tackian va exceller. En commençant par notre héros, violent et fragile, dur et tendre, hanté par ses démons et habité par l'amour des siens, jusqu'à l'analyse des personnalités toxiques, vrai sujet du roman. C'est le côté noir des personnages qui s'affiche avant de percevoir l'humain. Brillant.

  • 0.25

    Avec cet auteur l’univers du polar français compte désormais un nouveau maître.
    C’est un premier roman très réussi avec tous les ingrédients qui en font un incontournable.
    Tomar Khan, commandant de police, personnage sombre et torturé, est confronté à plusieurs enquêtes .Après l’assassinat d’une directrice d’école dont le coupable est vite démasqué, l’enquête qui semble de prime abord simple va s’avérer bien plus compliquée et ambigüe.
    A cette histoire viennent se greffer d’autres faits rendant l’intrigue plus intrigante .On a entre autre l’histoire personnelle de Tomar qui occupe une place importante dans ce thriller, enfant battu au passé et au présent ambigu qui devient enquêteur pour le 36 quai des Orfèvres et décèle chez une employée de l’école qui parait à première vue insignifiante et quelconque, une intuition malsaine.
    En effet Tomar aura vu juste et cette Marie-Thomas va se révéler être une sociopathe hors pair capable du pire et empreinte d’une folie qu’elle cultive depuis sa jeunesse.
    Tomar est malmené dans ce polar entre autre avec la réapparition d’un père fictif qui sèmera le trouble dans sa vie et celle de sa famille .On y rencontre sa mère kurde comme les origines de l’auteur et on y voit dépeint la guerre civile et le combat de cette femme, un frère plus jeune qui a été surprotégé et à qui une partie de son passé est cachée.
    Mais ce polar s’intéressera aussi au présent de Tomar qui est épaulé dans son enquête et dans sa vie par Rhonda sa co-équipière qui ne rêve que de soigner cet écorché vif en lui apportant son soutien mais aussi son amour.
    Le dénouement est spectaculaire car ce n’est pas celui qu’on préssentait au début, l’intrigue est bien construite et se déroule comme un puzzle et la personnalité de Marie-Thomas est digne d’un bon scénario, une mégalomane à la Dexter, une femme d’une perversité rare et diabolique qui inspire confiance au premier regard et qui fait partie de ces personnes sans intérêt qu’on croise sans même se retourner sur elles…
    En finalité connait-on réellement les gens qui nous entourent, doit-on se méfier de l’eau qui semble dormir et des personnes qui semblent si banales ou insignifiantes…un livre en fait terrifiant, un des meilleurs polars de ce début d’année et en plus français …bravo monsieur TACKIAN

  • 0.25

    Presque toxique cette lecture, tant elle nous rend accro ! Mais sans effets nocifs, rassurez-vous...

    Puissant, haletant, sans aucun temps mort, ce livre se dévore.
    Quelques scènes dures, des personnages détestables et d'autres attachants, au passé souvent lourd de conséquences et aux apparences parfois trompeuses.
    Une intrigue originale et solide.
    Manipulation, emprise, destruction, un cocktail redoutable que l'on découvre peu à peu au fil des pages.

    Un polar addictif, bien rythmé, efficace et surprenant. A lire !


    http://www.faimdelire.com/2017/02/toxique-niko-tackian.html

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com