Phobos T.1 ; il est trop tard pour regretter

Couverture du livre « Phobos T.1 ; il est trop tard pour regretter » de Victor Dixen aux éditions R-jeunes Adultes

4.448979591

49 notes

  • Nombre de page : 448
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature jeunesse Romans / Contes / Fables
Résumé:

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments  séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se... Lire la suite

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments  séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l'amour avec un grand A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Aussi étonnant que cela puisse paraitre, je n’ai entendu parler du phénomène Phobos que très récemment : j’étais en train de regarder la liste des invités aux Imaginales 2016 quand mon regard a été attiré par la couverture qui trônait sur la page de Victor Dixen, auteur que je ne connaissais que de nom. Intriguée, j’ai jeté un coup d’œil au résumé et ça a été le coup de foudre : depuis toute petite, je suis passionnée par l’espace et l’astronomie, les planètes et la conquête spatiale. De plus, la dernière phrase du résumé m’intriguait : qu’allait-il se passer pour que cette situation idyllique se métamorphose en véritable drame ? J’étais très curieuse.

    En entamant ma lecture, je n’étais cependant pas parfaitement convaincue : ne supportant pas les émissions de télé-réalités, j’avais très peur de cette facette du livre. Mais je me félicite d’être passée outre cette réticence : ce livre a été un véritable électrochoc, un coup de cœur monumental. Moi qui craignais de ressentir la même pointe d’agacement et d’ennui que devant Les anges de la téléréalité ou autre  émission du même acabit, j’ai été littéralement absorbée par cet aspect-même du roman. Victor Dixen est un chimiste littéraire de haut niveau ! Il a parfaitement bien équilibré les choses : si la télé-réalité est le fil rouge de l’intrigue, ce qui permet de donner une cohérence entre les différentes perspectives, tout ne s’y rapporte pas continuellement. La structure est particulièrement intéressante, puisqu’en fonction des chapitres nous suivons plusieurs points de vue.

    Le premier, intitulé « Champ », nous plonge dans les pensées de Léonor, l’une des six prétendantes, apparemment intrépide et inébranlable mais rongée par un terrible secret. Grâce à elle, nous vivons « en direct » le quotidien de ces six filles embarquées au sein d’un vaisseau symboliquement nommé Cupido pour un voyage sans retour vers la planète rouge. Léonor est différente des autres : elle ne croit pas au Grand Amour promis par le générique, elle ne pense pas que son Ame Sœur sera miraculeusement l’un des six garçons choisis par la production. Léonor est typiquement l’adolescente révoltée qui refuse de se conformer aux règles des adultes : dès le premier speed-dating, elle met les choses au clair : elle suivra ses propres principes. Mais elle va rapidement se rendre compte que la raison n’a aucune chance face aux sentiments, et que tous les programmes du monde, aussi réfléchis soient-ils, ne peuvent rien contre le cœur.

    La seconde perspective, le « Contrechamp », nous invite à suivre les organisateurs du programme Genesis, et en particulier Serena McBee, psychiatre de renom et présentatrice adulée, que les adolescents perdus au milieu de l’espace considère comme leur sauveuse : c’est elle qui les a sélectionnés, leur a donné une nouvelle chance, une nouvelle vie. Très rapidement, au cours des discussions entre les membres de l’équipe, on découvre que tout n’est pas aussi féérique qu’on ne le pense : les candidats, mais aussi les téléspectateurs et la majorité du personnel, sont bien loin de se douter de la terrible réalité qui se cache sous ce programme. Très rapidement, le lecteur apprend ce que Serena et ses collaborateurs cachent au monde entier, et c’est terrible de constater à quel point personne ne se rend compte de rien.  Vous n’imaginez même pas le nombre de fois où je me suis retrouvée à parler à mon bouquin en exhortant Léonor à se méfier ! Serena est un personnage très antipathique à partir du moment où on découvre son vrai visage, cependant on apprend quelques éléments de sa vie qui font qu’on ne parvient pas totalement à la détester.

    Le dernier point de vue est nommé « Hors-champ ». Nous suivons Andrew, un adolescent qui n’a apparemment aucun lien évident avec le programme Genesis, mais qui va s’avérer être celui qui, le premier, va avoir des doutes sur le ce-dit programme. Personnellement, j’ai été très touchée par ce personnage, dévasté autant par la mort d’un être cher que par le sentiment d’avoir été trahi par ce dernier. Andrew est un jeune homme déterminé et obstiné : il ne fait pas les choses à moitié et, surtout, une fois qu’il a un projet en tête, pas question de renoncer, quitte à se mettre en danger. Bien que son rôle reste assez limité dans ce premier tome, on devine qu’il va avoir une place capitale dans la suite de l’histoire.

    En plus de ses trois angles narratifs, certains chapitres sont ciblés sur la « Chaine Genesis ». Il s’agit alors des retranscriptions des émissions, permettant de se faire une idée de ce que voient les téléspectateurs lors des speed-dating. Il s’agit donc de descriptions très proches du langage cinématographique, avec des « plan fixe », des « voix off », des « titrages » et des « zoom ». Les dialogues sont présentés comme dans un scénario ou une pièce de théâtre. Personnellement, j’ai adoré ces chapitres : ayant moi-même réalisé des courts-métrages après avoir suivi quelques courts théoriques sur le cinéma, je prenais un grand plaisir à imaginer ce que cela pouvait donner après montage. Bref, un vrai « plus » pour le roman !

    Cela ne fait aucun doute : j’ai adoré cette histoire, j’ai apprécié la plume de l’auteur et j’ai terriblement envie d’en savoir plus sur le complot dont les prétendants semblent être victimes. J’adore les complots, les dissimulations, les mensonges et les manipulations dans les livres, ça ajoute du piquant et de la profondeur à l’histoire. Cependant, un élément me chagrine : après plus de 400 pages, on ne sait pas grand-chose des personnages. Certes, certains décrivent rapidement leur passé durant les speed-dating, mais j’ai regretté de ne pas en savoir plus sur eux. Même Léonor reste très incompréhensible, alors que la narration est de son point de vue ! Je pense qu’il aurait été bien plus intéressant d’approfondir un peu plus ces personnages ainsi que les relations entre les filles : elles ont quand même passées plus d’un an de formation ensemble, et on a quasiment l’impression qu’elles ne se sont jamais parlé avant d’embarquer … et c’est dommage. 

    Malgré ce petit détail, Phobos reste une excellente lecture, un coup de cœur tel que je n’en ai pas eu depuis des mois voire des années. A peine la dernière page tournée qu’on a envie de se plonger sans attendre dans le second tome, car le suspense final est insoutenable !

  • 0.25

    Mars, l'espace et tout ce qui concerne ce grand vide plein de choses, voilà qui est original pour un décor romantique ! J'avais un peu d'appréhension, soit je pouvais adorer cette nouveauté et les personnages qui vont avec, soit l'expérience m'aurait ennuyé et les personnages m'auraient semblé déjanté de vouloir quitter la Terre. Sauf que voilà, avec une jeune fille comme Léo, on ne peut pas s'ennuyer, et découvrir les aspects politique derrière le marché de la télé-réalité m'a tout de suite charmé.
    Si certaines choses perdaient un peu de réalisme, il m'a semblé que tout était prévu pour paraître de plus en plus vrai. En effet, c'est aussi par suspense que l'auteur nous révèle petit à petit le décor nouveau (ou pas...) de la politique, sur le continent américain surtout. En lisant Phobos, j'ai été choqué de voir apparaître autant de similitude avec notre monde actuel. Il faut dire que les élections présidentielles étaient déjà bien avancées quand j'ai commencé à le lire, et j'ai pu faire le lien entre les évènements encore frais que j'avais vu et ce que je lisais.
    Phobos, ce n'est pas que de la politique, il y a aussi de la romance ! Parce que la situation des speed-dating est littéralement extraterrestre, voyez que nos personnages s'attachent à suivre des règles un peu différentes des premiers rendez-vous. Les prétendants sont moins accessibles pour le lecteur que les prétendantes, et chaque RDV est sous le signe de la conquête, des deux côtés !
    Nous sommes très vite attachée à quelques duos, et j'ai eu le coup de cœur pour Marcus-Léo, et j'ai assisté avec impatience et excitation aux RDV les plus attendus.
    Phobos est déjà devenue pour moi une série coup de cœur, dont je pleurerai la fin quand je n'aurai plus rien à découvrir de ces personnages. Victor Dixen a pris le contrôle avec cette recette magique de romance, de sciences, de politique, d'addiction.

  • 0.2

    J'avais très envie de découvrir cette saga tant j'en ai entendu parler. J'ai vu de nombreux avis positifs sur la blogosphère et du coup, j'ai sauté le pas et lu le premier tome pour me faire mon propre avis.

    La NASA a été rachetée par une société privée afin de renflouer les caisses des USA. Cette société a sélectionné 12 jeunes, six filles et 6 garçons, en quête de changer de vie, pour les envoyer sur mars afin de coloniser la planète rouge. Dans le vaisseau qui les amène vers leur destination, ils auront 6 minutes par semaine pour se séduire et se choisir, tout ça sous l’œil de caméras qui retransmettent leur périple 24 heures sur 24 sur les télés du monde entier.

    J'ai beaucoup aimé ma lecture qui est un mélange de science-fiction et de télé-réalité. On suit l'histoire avec plusieurs points de vue : celui de Léonor, notre héroïne, celui de Serena Mc Bee, la psychologue du projet Genesis, celui d'un garçon qui n'a pas été sélectionné pour partir sur mars et enfin celui du spectateur.
    Grace aux différents points de vues et aux schémas explicatifs qui parsèment ce premier tome, on se retrouve immergé complètement dans l'intrigue.
    Je trouve l'intrigue très bien ficelée, mais par contre, j'ai trouvé les rencontres en speed dating vraiment trop courtes pour bien découvrir les différents personnages et s'attacher à eux.

    On suit le voyage vers mars du côté des filles et du coup, j'ai trouvé que les personnages masculins faisaient juste de la figuration. J'aurai beaucoup aimé découvrir plus amplement nos différents prétendants et prétendantes.

    Notre personnage principal, Léonor, est un personnage attachant que j'ai eu plaisir à suivre au fil des pages. C'est une fille forte qui s'est forgé une carapace afin de se protéger. On découvre son histoire petit à petit et on la voit évoluer tout au long du voyage.

    Avec ce roman, je découvre le style de l'auteur que j'ai beaucoup apprécié. Son style est simple, il va à l'essentiel des choses. Au fil des pages, il nous livre de tout petits détails sur l'intrigue sans trop en dire, mais en nous en dévoilant assez pour nous donner l'envie de continuer. Ce roman se lit très rapidement malgré quelques petites longueurs.

    En bref, j'ai beaucoup aimé ma lecture et vu la fin de ce premier tome, j'ai vraiment hâte de découvrir la suite, en espèrent découvrir plus amplement nos différents personnages.

  • 0.25

    Les téléréalités c'est vraiment pas mon truc...mais sur Mars, alors là, ça change tout! J'ai adoré le concept. Hâte de lire la suite.

  • 0.15

    A première vue, Phobos n’était pas un roman pour moi. Le résumé ne m’attirait pas plus que ça. Il faut dire que je ne suis pas du tout mais alors vraiment pas télé-réalité, et encore moins celles qui permettent de trouver l'amour. Avec son « Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L'éternité pour s'aimer. » comment vous dire, qu'on était mal parti. Alors qu’est-ce qui m’a poussée à lire le livre de Victor Dixen ?


    Je dois avouer que Monsieur Dixen a su attiser ma curiosité en proposant un concept plutôt original. Un speed-dating dans l’espace, virant au cauchemar. Oui ! Je l’avoue c’est surtout la promesse que le rêve vire au cauchemar qui m’a intéressée, que voulez-vous, je ne suis pas une grande romantique ! Donc me voilà finalement intéressée par ce petit côté science-fiction, et me voilà donc lancée dans cette lecture... mais toujours avec un chouia d'appréhension.


    Phobos de Victor Dixen est un roman qui possède tous les éléments pour passer un excellent moment de lecture. Un superbe cocktail de romance, de science-fiction et une légère touche de thriller. J’en ressors plutôt satisfaite. Alors je peux dire que c'est original d'écrire une histoire comme cela, c'est sympathique et prenant. Finalement j’ai bien aimé ce petit côté télé-réalité, ainsi que la science-fiction.


    Même si j’ai trouvé que l'histoire était un peu longue à se mettre en place, on plonge facilement dans cette virée étoilée. On est aisément happée par le style de Victor Dixen, c’est simple mais terriblement efficace, les pages s’enchainent toutes seules. A travers les mots de l’auteur, on y croit, on s’y voit à bord de cette navette, de ce voyage vers la mystérieuse planète Mars.


    On suit avec intérêt ce voyage, on ne relâche pas notre attention grâce aux divers points de vue. L’auteur nous livre le point de vue des différentes prétendantes, même si on suit principalement Eleanor. Nous avons le droit d’assister aux fameuses six minutes pour se rencontrer mais pas seulement, on nous ouvre aussi le hors champ et c’est là que le roman devient vraiment original et prenant. Le lecteur est ferré, il voudra absolument découvrir la fin de cette histoire. La partie télé-réalité est sympathique et très réaliste avec son côté manipulation des médias.


    Comme dans ce genre d’émission, tout est fait pour qu’on s’attache facilement aux prétendants, qu’on soit intrigué par eux, Victor Dixen ne déroge pas à la règle, mais personnellement je me ne suis pas attachée plus que cela. C’est peut être un parti pris de l’auteur mais j’ai vraiment trouvé les personnages stéréotypés, comme dans les télé-réalités pour dire vrai. J’ai bien aimé la personnalité d’Eleanor, fidèle à elle-même jusqu’au bout mais d’autres personnages m’ont fait grincer des dents. Je trouve cela dommage que les points de vue masculins soient inexistants ce qui les rend mystérieux et intrigants à souhait.


    Si l’auteur a su me séduire avec son histoire et l'univers mis en place, je n’ai pas eu de coup de cœur.C’est un bon tome d’introduction qui met bien en scène ses personnages mais il ne passe pas énormément de choses finalement, ce qui dans un tome d'introduction n'est pas gênant outre mesure. Vue la fin sadique, j'avoue être pas mal intriguée par ce voyage pour Mars, je lirai la suite.

  • 0.15

    Ce livre ne m'a pas transportée, je l'ai trouvée un peu long pour une mise en place des personnages et du contexte de l'histoire.
    Je ne me suis pas attachée aux personnages, que ce soit les filles que l'on voit tout au long du livre ou les garçons que l'on voit simplement lors des Speed-dating.
    Dans ce livre, on suit, d'un côté le cupido et l'autre la terre. Les moments où l'on est sur terre sont longs et franchement moins intéressants, sauf les passages du personnage d'Andrew qui sont assez intéressants et permettent de voir d'un autre œil les personnes qui ont créé l'émission.

    Concernant les speed-Dating, je l'ai trouvée un peu "prévue à l'avance". C'est-à-dire que dès le début, certaines des prétendantes avait déjà choisi leurs "chouchou" et du coup elles appellent toujours les mêmes. Ce qui est assez déplaisant étant donné que l'on devine assez rapidement comment vont être créé les couples sur Phobos.
    Evidemment, notre Héroïne ne voit pas toujours le même. Elle crée sa propre règle et la suit du début à la fin. Ce qui nous permet de pouvoir découvrir les garçons en même temps qu'elle et nous permet de nous faire un avis sur chacun d'entre eux.


    J'ai vraiment eu beaucoup de mal avec ce premier tome, je pense lire tout de même le deuxième tome afin de laisser une chance à Victor Dixen. J'espère apprécier ma lecture cette fois-ci.

  • 0.2

    Histoire bien ficelée ! avec des personnages forts de caractère.

  • 0.1

    Le thème est à la fois intéressant, avant-gardiste et anxiogène. Des entités comme la NASA sont vendues au plus offrant pour renflouer les caisses vides de l’état. L’investissement est rentabilisé par une émission de télé-réalité où l’on livre en pâture au téléspectateur hébété une cargaison de bons sentiments.
    Mais la soif de pouvoir et d’argent pousse les propriétaires de la chaîne à cacher des informations vitales pour gagner de l’argent, toujours et encore plus d’argent en manipulant et le public et les personnages.
    Malheureusement l’idée n’est pas soutenue par le style, phrases très simples et courtes, développement très long. Et le titre souffre de passer sous les fourches caudines du genre : s’inscrire dans une trilogie. Cela reste un roman de gare détendant.

  • 0.25

    Avis complet: http://vibrationlitteraire.com/2015/06/24/phobos-victor-dixen/

    Waouh, par où commencer. Ce livre a été un tel coup de coeur pour moi que je ne voulais absolument pas le finir et que j’ai failli avoir une “panne” livresque ! Tout est réunit pour faire de ce récit l’un des plus grands de cette année : du suspense, des personnages poignants, une histoire originale, novatrice et de la romance avec une petite touche de leçon de tolérance.

    Tout d’abord, on est attiré par la couverture qui a été magnifiquement choisie pour l’occasion. Ensuite, c’est l’écriture qui nous capte et nous retient. Victor Dixen a une écriture très efficace et très agréable à lire.
    Nous suivons donc Léonor, jeune fille française qui embarque pour le plus gros défi de sa vie : trouver l’amour dans l’espace et faire sa vie sur Mars, faisant donc partie de la première colonie d’humains jamais envoyée dans l’espace !
    Dès le départ, on sait ce que prépare l’organisation et ce qui cloche dans ce programme alléchant. Qu’à cela ne tienne, cela ne fait qu’augmenter le suspense et alimenter l’intrigue.
    Le livre est divisé en 5 actes eux-mêmes divisés en sorte de “chapitres” qui n’en sont pas vraiment, dénommés “champs” ou “contre champs” avec un perpétuel changement de point de vue. On change de lieu sans cesse et c’est ce qui, à mon avis, nous garde le plus en haleine. Nous ne suivons pas que Léonor, nous suivons aussi les membres de l’organisation, parfois même le public de cette télé-réalité… En bref, on voyage de tête en tête !

    Il y a donc 6 prétendants et 6 prétendantes en route pour un aller sans retour vers Mars. Ils se rencontrent un à un dans le parloir, celui-ci séparant la prétendante du prétendant par une vitre. Seuls un garçon et une fille montent au parloir par jour. Lorsque c’est au tour de Léonor, on n’est pas directement dans ses pensées et c’est une idée que j’ai trouvé vraiment géniale. On regarde de l’extérieur la rencontre et du coup c’est bien plus intéressant car on ne sait pas tout de suite ce qu’elle pense du prétendant en question.

    Côté personnages, nous avons donc la belle rousse Léonor alias Léoparde qui est très blessée par son passé, complexée et souhaite tout contrôler. De ce fait, elle écoute rarement son cœur et rationalise tout, elle raisonne beaucoup et organise donc une stratégie équitable, ne se laissant pas porter par ses sentiments. On peut voir une très belle évolution de ce personnage qui se révèle, au fil de l’histoire, à la fois forte et déterminée mais avec des moments de faiblesse et de doute. J’ai beaucoup aimé Léo, elle est très attachante.
    Du côté des prétendants, il y en a pour tous les goûts et de tous les pays (l’aventure est internationale). Beaucoup font rêver mais ils possèdent tous un secret inavoué. Chacun a des défauts ce qui permet de donner une belle leçon de tolérance mais aussi d’acceptation de soi et des autres au cours du récit.
    Un autre personnage important de ce roman est Serena McBee. Elle est l’organisatrice de cette opération, psychiatre renommée.

    L’histoire se déroule au départ aux USA dans un contexte d’endettement absolu de l’Etat qui a du revendre tous les services publics comme la NASA à des entreprises privées comme Atlas ici. Atlas entend bien rembourser son investissement et a donc décidé de reprendre le projet visant à conquérir/coloniser Mars. De cela est né Genesis qui est un programme international de type télé-réalité suivant les prétendants. La chaîne est ultra populaire et suivie par des milliards de personnes. Même à l’école, les cours sont mis en pause pour pouvoir suivre la plus grande romance de l’histoire. Ce programme uni les peuples de par ses prétendants internationaux ( un chinois, un japonais, un américain, une française, une anglaise, une indienne etc etc ! Chaque nation soutient son prétendant national !
    Le récit se déroule dans différents lieux, on suit différents personnages au gré des “chapitres”. Le lecteur est alors un peu omniscient et c’est génial !

    J’ai trouvé l’intrigue vraiment très bien menée. Dès le début, on sait que quelque chose cloche et que le programme Genesis ne tiendra pas toutes ses promesses. On connait rapidement la raison et on se demande alors comment ça va bien pouvoir être évité, comment cela va être découvert. L’intrigue est très forte et prédomine souvent sur le côté “romance” de ce livre. La citation “Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.” en quatrième de couverture tient toutes ses promesses !
    A côté de ce suspense insoutenable, on a la romance entre les différents prétendants qui passe au second plan. Léonor a l’esprit très fermé et rationnel. On se demande évidemment avec qui chacun va bien pouvoir finir vu que le programme promet 6 couples idéaux mariés à la fin des 23 semaines de voyage. Il y a donc aussi du suspense de ce côté-là !
    J’ai d’ailleurs trouvé que ce côté était peut-être un peu trop occulté et c’est pour cela que je n’ai pas mis la note de 5/5. J’ai retiré 0.5 car on suit les couples au départ, tout au début de l’aventure et tout à la fin… quasiment pas entre deux et j’ai été surprise par ce laps de temps important manqué dans le développement des différentes relations entre les différents prétendants … Peut-être que l’intrigue a été un peu trop axée sur le reste et pas assez sur la romance …
    J’ai bien aimé la petite critique plus ou moins déguisée de la télé-réalité et de ses dangers quand poussée à l’extrême soit dit en passant !

    L’intrigue avance à 2 vitesses entre les personnes concernées sur Terre et celles concernées dans le vaisseau où Léo découvre peu à peu la vérité.
    Enfin, il y a un très bon dénouement, pas trop rapide, pas trop lent, bien préparé et adapté.

    En conclusion, ce roman Young Adult a tout pour plaire à la majorité d’entre vous : du suspense, une histoire ultra travaillée, des personnages attachants et étonnants de par leurs secrets sur une touche de romance qui en fera fondre plus d’un !
    C’est un coup de coeur pour moi et j’ai hâte de pouvoir lire la suite !

  • 0.25

    Ce premier tome est très bien écrit. L'auteur arrive à nous rendre accro dès les premières lignes. Les personnages sont intriguants, du suspens à chaque page. Ce livre est la recette du livre parfait. Il n'y a pas de fausses notes. On ne veut plus lâcher le livre et on attend la suite avec impatience.
    Une très belle découverte.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Le cas Jack Spark t.1 ; été mutant Victor Dixen JEAN-CLAUDE GAWSEWITCH

4.333333333

Voir tous les livres de Victor Dixen

Récemment sur lecteurs.com