"Nos Songes Valent Mieux Que Nos Discours

Couverture du livre «

0 note

  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Lettres et linguistique Critiques et Essais
Résumé:

Le mot resverie fait l''objet d''une mutation sémantique au XVIe siècle. Alors qu''au Moyen Âge on l''assimile à différents degrés de folie, le mot tend à désigner à la fin de la Renaissance un mouvement de repli sur soi. L''auteure de l''ouvrage s''intéresse à la rêverie en tant que... Lire la suite

Le mot resverie fait l''objet d''une mutation sémantique au XVIe siècle. Alors qu''au Moyen Âge on l''assimile à différents degrés de folie, le mot tend à désigner à la fin de la Renaissance un mouvement de repli sur soi. L''auteure de l''ouvrage s''intéresse à la rêverie en tant que mot, expérience de vie, expérience d''écriture et de lecture. Comme phénomène vécu par Montaigne, la rêverie désigne une suspension entre le songe et la veille. L''ambivalence de son statut invite le lecteur à l''envisager sous différents angles, compte tenu de ses multiples fonctions. Le regard oblique, critique et interrogatif que pose Montaigne sur le monde et sur soi va de pair avec une lecture oblique et génétique de la rêverie. Instrument idéologique et épistémologique par excellence, la rêverie fonctionne comme un instrument d''écriture qui contribue à l''élaboration du style poétique de Montaigne.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com