Les infames

Couverture du livre « Les infames » de Jax Miller aux éditions J'ai Lu

4.269230769

26 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290120255
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : 442
  • Collection : J'ai lu nouveau policier
  • Genre : Policier / Thriller format poche
Résumé:

Freedom Oliver, alcoolique et suicidaire, a passé dix-huit ans à se cacher dans l'Oregon, protégée par le FBI. Elle souffre d'avoir dû abandonner ses enfants pour échapper à la vengeance de son beau-frère. En apprenant la disparition de sa fille Rebekah, elle quitte son anonymat pour partir à sa... Lire la suite

Freedom Oliver, alcoolique et suicidaire, a passé dix-huit ans à se cacher dans l'Oregon, protégée par le FBI. Elle souffre d'avoir dû abandonner ses enfants pour échapper à la vengeance de son beau-frère. En apprenant la disparition de sa fille Rebekah, elle quitte son anonymat pour partir à sa recherche. Prix Transfuge du meilleur polar étranger 2015, grand prix des lectrices de Elle 2016 (policier).

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    Autant le dire, Jax Miller met le lecteur tout de suite mal à l’aise "Je m'appelle Freedom Oliver et j'ai tué ma fille. C'est surréaliste, et je ne sais pas ce qui me fait le plus l'effet d'un rêve : sa mort ou son existence. Je suis coupable des deux."
    Une fois le prologue mis en place, l'auteure ne nous épargne rien, elle nous plonge dans une histoire noire et trépidante avec comme fil conducteur... violences et souffrances. Comme souvent dans ce genre de roman, on nous décrit certains aspects parfois cachés de l'Amérique radicale ou flics, paumés et fanatiques tiennent une grande place.
    Une lecture commencée en tâtonnant, à petites doses mais très vite on se retrouve happé par ce premier roman captivant qui ne laisse pas indifférent.
    Merci lecteur.com pour cette lecture.

  • 0.25

    Je ne connaissais pas l'auteur Jax Miller je reconnais que pour un 1er livre, elle a fait fort ! C'est une sacrée promesse pour les livres à venir. ,et j'ai adorer son livre Les Infâmes .L'écriture est efficace, moderne, rythmée: tout ce que j'aime. Les personnages sont originaux et attachants, l'intrigue, très bien ficelée, est menée tambour battant, on suit à 100 à l'heure les aventures en parallèle des personnages. L'histoire est originale et très bien écrite, on en reste scotché ...Voici un livre que je n’aurai pas du tout lu de moi-même et qui fût une superbe découverte !
    Mais attention Jax Miller n’est pas allée de main morte dans le casting de ses personnages. Alors âmes sensibles s’abstenir, quoi que.Je m'appelle Freedom Oliver et j'ai tué ma fille." Voilà de quoi mettre tout de suite dans l'ambiance de ce roman sombre et violent.Au début de la lecture, pendant quelques pages, j'étais quelque peu déboussolée.
    En fait, je ne m'attendais pas à être plongée directement dans une atmosphère aussi noire, aussi glauque.Encore merci de m'avoir fait découvrir ce super livre et son auteur Jax Miller

  • 0.2

    Des les premières lignes, on entre dans un monde cruel, violent et très sombre. On y découvre Freedom, l’héroïne, une femme barmaid, témoin protégée qui se cache dans une ville paumée. Hantée par son passé et ses enfants qu’elle n’a pas vu grandir, Freedom se noie dans l’alcool jusqu’au jour où elle apprend la disparition de sa fille qui a été kidnappée.

    S’ensuit alors un road-trip à un rythme haletant où les rebondissements se succèdent.

    J’ai vraiment apprécié Freedom, un personnage haut en couleur, une écorchée vive au langage cru, une mère blessée et seule qui va mener un combat acharné pour retrouver sa fille.

    Il m’a fallu cependant quelques pages pour m’immerger complètement dans cette atmosphère noire. Mais j’ai ensuite été happée par l’intrigue efficace de cette histoire où se mêlent les différents points de vue des personnages.

    Malgré quelques éléments peu crédibles à certains moments, j’ai été tenue en haleine du début à la fin.

    A travers ce récit, on fait la connaissance d’une foule de personnages surprenants, paumés ou complètement déjantées.

    Alcool, drogue, vengeance, sang et religion forment ici un savoureux cocktail à déguster sans modération.

    Un polar captivant qui vous plongera dans une cavale effrénée à travers les Etats-Unis. Ce premier roman qui augure une belle carrière à Jax Miller, est à déconseiller aux âmes sensibles.

  • 0.2

    J’ai beaucoup apprécié ce roman.
    Je ne connaissais pas du tout l’auteure mais je pense que je lirailes prochains romans de Jax Miller pour mieux découvrir son univers et surtout sa plume.
    L’auteure a le don de faire passer les émotions de ses personnages à travers ses mots. J’ai eu l’impression de vivre ce que les personnages éprouvaient.

    Les idées sont assez intéressantes et j’ai rarement lu des romans sur ce sujet, c’est donc une agréable découverte. On sent que l’auteure s’est documenté et que rien n’est laissé au hasard.
    Jax Miller prend le temps de poser les bases de son histoire et de nous expliquer les choses avant d’amener les premiers retournements de situations.
    Ce que j’ai trouvé un peu frustrant c’est que j’aurais apprécié que certains personnages soient un peu plus mis en avant. J’ai par exemple beaucoup aimé le passage avec les amérindiens mais il ne dure malheureusement que très peu de temps… Malgré tout, la protagoniste fait des rencontres qui changeront à jamais sa vie et cela on s’en aperçoit au fil de l’histoire.

    Je pense que cette histoire peut, malheureusement, toucher tout le monde. Que l’on soit parents, sœur, frère, amis l’histoire de Freedom est obligée de nous émouvoir. On ne peut pas rester insensible même si dans le cas de ce roman l’histoire reste fictive… mais elle est malheureusement véridique pour certaines personnes. J’ai apprécié que l’auteure n’essaye pas de faire un roman irréaliste mais qu’elle se concentre plutôt sur la partie psychologique et réaliste.

    Ce qui m’a un peu manqué ce sont les descriptions des personnages. Ces derniers sont nombreux mais malheureusement il y a peu de détails. J’ai apprécié le roman et certains des personnages mais d’autres n’ont malheureusement pas retenu mon attention et quand l’auteure les a évoqués à certains moments je ne savais plus qui ils étaient… Certains sont tout de même des personnages importants et je pense que des petites descriptions ou quelques détails auraient permis d’éviter que je les oublie aussi rapidement.

    La fin est bien mais se concentre plus sur la partie privée que sur la partie thriller ou enquête… J’aurais peut-être voulu une fin plus « froide » plutôt qu’une fin romantique ou heureuse comme celle-là.
    En résumé, un roman que je vous conseille sans hésiter et qui, j’en suis sûre, vous plaira ! De plus c’est une bonne occasion pour découvrir cette auteure puisque ce livre est son premier roman.


    http://fais-moi-peur.blogspot.fr/2017/01/affaire-n270-les-infames-de-jax-miller.html

  • 0.25

    J’ai eu la chance de remporter ce livre sur Lecteurs.com et je les remercie mille fois car j’ai vraiment adoré ce roman !

    C’est un récit sombre mais non dénué d’humour et même parfois de poésie. Le personnage principal, Freedom, aurait pu sortir tout droit d’un roman de Fannie Flagg (auteure américaine que j’adore). C’est une femme de caractère, une femme forte en apparences qui n’a pas la langue dans sa poche, et tout cela est accentué par la narration familière et assez directe quand c’est elle qui s’exprime.

    Freedom traîne de sacrées casseroles et son récit commence fort :

    « Je m’appelle Freedom Oliver et j’ai tué ma fille. C’est surréaliste, et je ne sais pas ce qui me fait le plus l’effet d’un rêve : sa mort ou son existence. Je suis coupable des deux. »

    C’est avec ce début de prologue que nous commençons à connaître Freedom, son passé difficile et très sombre, et son présent qui l’est tout autant. C’est avec ces premières lignes que nous allons débuter le périple de cette femme à la fois forte et désespérée pour retrouver sa fille disparue. Ce sont ces premières lignes aussi limpides que mystérieuses qui nous posent immédiatement devant ces interrogations : que s’est-il vraiment passé ? Qui est réellement Freedom Oliver ?

    Les chapitres ne sont ni trop courts ni trop longs, je les ai avalé avec la furieuse envie de découvrir les prochains. Jax Miller a su me transporter complètement dans cette folle et noire histoire. Le récit est rythmé, addictif, nous allons de rebondissements en effarements, jusqu’au bouquet final qui clôt merveilleusement bien ces presque 450 pages. Du début à la toute fin, j’ai été effrayée, surprise, souriante mais aussi décomposée. C’est simple, je n’ai pas vu passer le temps. J’ai ressenti un torrent d’émotions diverses et j’ai adoré ça !

    C’est un roman sombre mais qui ne bascule jamais dans un trop-plein de détails morbides. Il contient la juste dose d’ingrédients pour en faire un livre complet : de la noirceur, de l’humour, de l’amour, de la haine.

    Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, et par conséquent je ne peux que vous le recommander ! Si vous aimez les polars, vous allez l’A-DO-RER.

    Ce roman a reçu le grand prix des lectrices ELLE (Policier) et le prix Page des libraires, et il le mérite sincèrement.

    Je vous souhaite une très belle année 2017 !

    Ma chronique sur mon blog : https://ducalmelucette.wordpress.com/2017/01/03/lecture-les-infames-de-jax-miller/

  • 0.2

    Belle surprise que cette découverte! Jax Miller écrit à la première personne pour nous dévoiler petit à petit une femme contre qui le sort s'est acharné... Une femme détruite au sens propre comme au sens figuré, mais qui parvient encore à se battre pour ses enfants devenus adultes, sur lesquels elle n'a plus aucun droit. C'est un roman sombre mais qui laisse entrevoir une lueur d'espoir à un moment donné. Le suspense est présent, on a toujours envie de connaître la suite. Si je devais résumer cet ouvrage en une phrase, ce serait: "Rien n'est plus fort que l'amour d'une mère".
    Merci à lecteurs.com de m'avoir fait découvrir cette auteure qui mêle une belle écriture de style poétique (dans ses descriptions de paysages par exemple) à un langage familier utilisé par des personnages "vrais", avec lesquels on vibre.

  • 0.2

    Je ne connaissais pas l'auteur (Jax Miller) mais ce livre m'a donné envie de la suivre et d'attendre la parution d'un nouveau roman. Qui pourrait croire que cette jeune femme puisse écrire aussi crument car c'est le cas : pas de détour, pas de romantisme, Jax va droit au but. Dans ce roman, "les Infâmes" tout est noir , froid comme les abysses.

    Freedom, quel drôle de nom pour une anti-héroine qui est loin d'être libre (si ce n'est dans sa tête). Cette femme est sous protection de témoin et a donc dû changer d'identité et abandonner ses enfants. Pourquoi ? Elle a été soupçonné d'avoir tué son mari, policer et quand un policier est tué, les confrères ont tendance à s'acharner. Il faut dire que son mari n'était pas le meilleur des hommes et que la famille de ce dernier était loin d'être exemplaire.

    Freedom, alertée par la disparition de sa fille, va tout faire pour la retrouver. Mais pour cela, elle devra faire face à des fanatiques du genre, l'aube du troisième jour (par qui ses enfants ont été adoptés), mais aussi aux frères de son défunt mari qui vont tout faire pour la tuer.
    Y a t-il une once de ciel bleu ???? oui freedom va retrouver son fils Mason, mais aussi Peter, son beau frère avec lequel les relations étaient au beau fixe. Tout trois vont allier leur force pour retrouver Rebekhah

    Un livre vraiment palpitant du début à la fin. On ne s'ennuie pas une seule minutes. Langage crue mais il fait partie intégrante de ce livre. J'ai réellement passé un bon moment à la lecture de ce livre.

  • 0.2

    Cette histoire sombre nous tiens en haleine du debut à la fin! Au fil des pages on découvre avec toujours plus d'horreur le passé du personnage principal, Nessa.
    Son combat pour reconstruire sa vie après ces événements tragiques et sa volonté à toute épreuve de retrouver sa fille sont vraiment touchants.
    Tout au long de ce roman on est frappé par sa solitude et par l'impression que tout semble se mettre en travers du chemin de cette mère blessée mais très forte.

    J'ai beaucoup apprécié cette lecture, la construction du récit ainsi que le personnage principal. Je la recommande.

  • 0.2

    Dès le début, cela commence fort, avec un prologue intense qui commence ainsi : "Je m’appelle Freedom Oliver et j’ai tué ma fille. C’est surréaliste, et je ne sais pas ce qui me fait le plus l’effet d’un rêve : sa mort ou son existence. Je suis coupable des deux."

    Freedom, écorchée vive, m’a plu d’emblée, avec son caractère complètement déjanté, (on le serait à moins avec tout ce qui est arrivé dans sa vie), son alcoolisation parfois massive pour oublier, la façon dont elle stocke les médicaments qu’on lui prescrit afin de les ingurgiter de façon massive le jour où elle l’aura décidé.

    Sa vie est difficile, vue sa qualité de témoin protégé depuis que son mari, ex-délinquant reconverti en flic ripou, a été tué. Elle a bénéficié d’un non-lieu et c’est son beau-frère qui a été condamné, et ses enfants placés. On lui a offert une nouvelle identité : Freedom Oliver.

    Le train-train change quand, au moment où le beauf en question est libéré au bout de dix-huit ans de prison, elle apprend la disparition de sa fille Rebekah.

    Evidemment, sa belle-famille sous la férule de la mère obèse, folle droguée, alcoolique et ivre de vengeance, se lance à sa poursuite. Parmi ses quatre enfants, tous nés de père différent, seul Peter, jouant les idiots dans son fauteuil roulant pour tromper sa mère, semble à peu près normal. Ce qui donne des scènes quasi surréalistes, mais tellement vraisemblables de cette Amérique profonde.

    Jax Miller nous entraîne dans cette histoire sur un rythme trépidant, et malgré des scènes violentes cocasses, nous dépeint très bien le milieu des sectes avec cette « Eglise des Adventistes du Troisième Jour » sous la férule de Virgil Paul, qu’on pourrait qualifier de « fou de Dieu », le père adoptif des enfants de Freedom, auquel Dieu rend visite pendant ses rêves pour dicter sa loi, avec toutes les manipulations mentales, les sévices au nom de Dieu qui peuvent en découler.

    Une belle analyse aussi de la souffrance d’une mère à laquelle on a arraché ses enfants et qui traîne une immense culpabilité qu’elle tente d’oublier dans l’alcool, mais qui se réveille brutalement avec cette disparition, tous les coups sont permis quand on n’a plus rien à perdre. Elle cesse de subir.

    Jax Miller alterne le récit du présent, à la première personne, où chaque chapitre commence par la même phrase : « Je m’appelle Freedom et… », avec le récit des événements passés, dans la vie de chacun. On entre ainsi peu à peu dans leur sphère intime et leurs failles

    Elle mène cette histoire avec un rythme intense, endiablé, on court avec Freedom derrière les méchants, et on rencontre des personnages hauts en couleurs, caricaturaux. On suit avec plaisir d’autres personnages, tels le frère de Rebekah, ou le flic chargé de la sécurité de Freedom, ou Peter. L’auteure donne des indices dès les premières pages, mais on les oublie, pris dans l’action et elle dépeint très bien la violence de cette Amérique où les armes circulent comme des bonbons, comme les drogues et l’alcool.

    Belle découverte, car on en sort sonné ; ce n’est pas une grosse claque mais une succession de beignes, comme sur un ring (dont on n’a jamais envie de descendre !) écrit dans un langage très imagé.

    Note : 8/10

  • 0.25

    Ce livre torture le ventre comme un accouchement qui se passe mal, il frappe, il cogne, il saigne et il se termine dans une renaissance après la douleur ....
    Le parcours d'une femme déchirée dans sa féminité, sa maternité, sa course folle, son langage châtié, ses erreurs, son courage, la description sans concession d'une Amérique qui ne fait plus rêver mais je n'en dirais pas plus pour laisser au lecteur la découverte de ces personnages riches et multiples, de ces nombreux rebondissements qui tiennent en haleine.
    Certes il n'est pas facile d'accepter cette douche glacial et brûlante, ce bain de souffre et de sang, ce n'est pas mon genre de lecture habituel mais il suffit d'un peut de volonté et de courage, en un mot de devenir nous aussi quelque peu cette héroïne, accepter ce monde glauque et cruel où elle avance en mère courage pour apprécier cet ouvrage fort et prenant écrit avec un grand talent, merci madame, ce livre touchera les femmes et les mères de manière particulière mais sera aussi un compagnon idéal pour les hommes, je suis ravi d'avoir été choisi pour donner mon avis, merci

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Candyland Jax Miller OMBRES NOIRES

0

Voir tous les livres de Jax Miller

Autres éditions

Les infames Jax Miller J'AI LU

4.269230769

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com