Les derniers jours de Rabbit Hayes

Couverture du livre « Les derniers jours de Rabbit Hayes » de Anna Mcpartlin aux éditions Cherche Midi

5

9 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Cherche Midi
  • EAN : 9782749141732
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 453
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature Anglo-Saxonne
Résumé:

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa soeur, qui la... Lire la suite

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa soeur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu'elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l'espoir de la sauver s'amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s'interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.


Anna McPartlin nous fait partager ces neuf journées si spéciales dans la vie de Rabbit et de ses proches. Mélancolique et drolatique à la fois, Les Derniers Jours de Rabbit Hayes nous entraîne dans un voyage émotionnel intense. À travers une galerie de personnages touchants, ce récit sur le deuil déborde d'un optimisme rare et nous rappelle que, quelles que soient les circonstances, il y a toujours de la lumière au bout du tunnel.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    http://lechatquilit.e-monsite.com/pages/mes-lectures-2017/les-derniers-jours-de-rabbit-hayes.html

  • 0.25

    Un livre bouleversant. Pour un aperçu du livre : https://lasoifdelireblog.wordpress.com/2016/08/14/les-derniers-jours-de-rabbit-hayes-danna-mcpartlin/

  • 0.25

    Une livre dans le fond très très triste, mais avec tellement d'humour que ça en devient magnifique !
    Coup de coeur.

  • 0.25

    ’ai aimé : L’alliance permanente de la tristesse contrebalancée par la beauté et la joie. Les bourdes monumentales des proches qui les plongent dans des fous-rires salutaires. Le fait que l’auteure n’épargne aucun des personnages, s’appuyant sur les failles comme sur la puissance de ses personnages pour dessiner le portrait d’un entourage familial et amical aussi puissant que redoutablement solide.

    J’ai moins aimé : Les faiblesses parfois un peu trop appuyées de certains personnages (Davey, Jack). On a envie de les secouer !

    On en ressort : En se disant qu’une suite à l’ouvrage ne serait pas de refus. Avec l’envie furieuse de resserrer ses liens familiaux et de s’appuyer davantage sur ses amis. En repensant avec émotion au personnage de Rabbit. En repensant avec un sourire au personnage de Molly. En étant admirative de l’équilibre qu’a su tenir l’auteure entre gravité des situations et instants cocasses. On ne cesse d’osciller entre le drame et le rire, et de ce subtil mélange ne subsiste que l’enthousiasme et le rire. Une véritable prouesse.

  • 0.25

    Rabbit Hayes, Mia de son prénom, est en maison de repos, il ne lui reste que 9 jours à vivre. Entourée de sa famille, elle sait que le cancer ne lui laisse aucune chance.
    Une histoire banale entre toutes. Et pourtant, Rabbit a la quarantaine, maman de Juliet, 12 ans, cela ne devrait pas se passer ainsi. Ses parents, son frère et sa sœur, ses neveux, ses amis, tous sont là, à espérer une guérison miraculeuse.
    Rabbit, elle, oscille entre conscience (le fait qu’elle va abandonner sa fille, la douleur, la fin proche) et inconscience médicamenteuse (ses souvenirs, notamment son histoire d’amour avec Johnny, le meilleur ami de son frère, mot d’une sclérose en plaques.
    Tout au long de la lecture, on a un poids sur le cœur, après tout, on connait la fin ultime… Et pourtant, on ne peut s’empêcher de rire aux blagues, aux remarques de Rabbit et de sa famille, Loin de tomber dans le pathos, on s’attache aux personnages, à la vie qu’ils ont eue. On se bat pour la petite Juliet, on aime Johnny autant que Rabbit, on danse sur la musique des Kitchen Sink (ce groupe improbable qui jouait au fond du garage de la maison familiale). Il m'a fallu un moment pour me détacher de ce roman et je ne suis pas sûre, même 3 mois après la lecture d'en être remise. Un véritable coup de cœur !!!!

  • 0.25

    Attention sous cette jolie couverture fleurie se cache un roman poignant et triste tout en étant plein d'espoir malgré tout .

    Voici un texte dont on ne sort pas indemne émotionnellement tellement il vous chamboule et vous remue mais LES DERNIERS JOURS DE RABBIT HAYES est aussi une magnifique histoire d'amour à la vie à la mort et une saga familiale comme je les aime...

    J'espère trouver les mots justes pour vous convaincre de l'ouvrir mais difficile de faire passer un sentiment personnel et profond à travers une simple chronique... je vais tenter l'impossible.

    Dans les premières pages de ce roman, on fait la connaissance de Mia, appelée Rabbit par sa famille, qui arrive avec sa mère dans une maison de fin de vie. Rabbit est atteinte d'un cancer en phase terminale, elle le sait, elle n'est plus que l'ombre d'elle-même, elle a tout tenté pour vaincre la maladie en vain. Rabbit est mère célibataire de Juliette, née d'une aventure sans lendemain. Mère et fille sont fusionnelles et Rabbit ne conçoit pas de laisser sa fille orpheline, elle échaffaude des plans, espère un miracle. Aux portes de la mort, elle se rappelle ses jeunes années et son amour fou pour Johnny, chanteur charismatique du groupe dans lequel jouait son batteur de frère Davey. Tous les jours, sa famille aimante et chaleureuse se relaie à son chevet, attendant l'inacceptable et chacun essaie de rendre les derniers jours de leur fille, soeur ou amie chérie les plus doux possibles...

    Alors évidemment le sujet de ce roman est lourd et plombant, je vous l'accorde. Il faut aimer se plonger dans le malheur des autres et être un peu le témoin de la tragédie qui se joue, c'est vrai ! Mais ce livre est aussi un fabuleux roman d'amour entre Rabbit et Johnny qui restera à jamais le seul et l'unique, c'est aussi un merveilleux hymne à la maternité et au bonheur d'être mère et enfin, quoi de plus important que ceux que l'on aime, à l'aube du crépuscule.

    J'ai tout aimé dans ces lignes, les mots réconfortants de la famille, les frère et soeur si différents et si aimants, les parents désemparés devant la plus terrible des épreuves qui trouvent la force d'accompagner leur fille dans la dignité et enfin, j'ai adoré la meilleure des copines pleine de bonne volonté qui se sent abandonnée par sa vieille amie et se demande comment elle va s'en sortir sans elle !

    Au chevet de Rabbit, on rit, on pleure, on s'engueule et malgré la maladie et le deuil, on vit. Les personnages de Anna MCPARTLIN sont si attachants et si vrais que l'on partage leur douleur et leur chagrin... Mais leurs engueulades aussi. Car comme dans toute famille, il y a des rancoeurs, des non dits et de l'amour. Les mots et les dialogues de l'auteur sonnent justes et nous plongent dans une réalité certes déchirante mais malgré tout joyeuse. Anna MCPARTLIN nous démontre par ces DERNIERS JOURS DE RABBIT HAYES qu'au delà de la mort, il y a de la vie et que la lumière vient après l'obscurité. Certes ce message est un lieu commun mais le lire et partager le vécu d'autres personnes le rend tout d'un coup plus parlant.

    Ce roman a donc été pour moi un concentré d'émotions qui m'a fait passer des larmes au rire et inversement. J'ai aimé la douceur et la paix qui ont gagné petit à petit Rabbit et à aucun moment je n'ai trouvé ce texte sirupeux ou trop guimauve comme on pourrait le craindre. Ce récit est empli de justesse et de mesure dans le pathos.

    Pour moi, c'est un vrai bon livre qui vous fait réfléchir, chavirer et qui ne vous lâche pas de sitôt une fois refermé ....



    MYMY

  • 0.25

    L'avis de My Pretty Books était tellement convainquant que j'ai voulu à mon tour découvrir ce livre et je peux vous dire que je n'ai pas été déçue : c'est une belle pépite émotionnelle !

    Quelle belle histoire : tout en douceur, émotion, sentiment... J'ai adoré du début jusqu'à la fin ce livre dont l'intrigue centrale pourrait paraître profondément tragique mais qui en réalité est beaucoup plus variée en terme de couleurs. C'est toujours plus intéressant lorsque l'auteur cherche à souligner l'espoir dans le deuil.

    C'est une thématique tellement bouleversante : celle de la perte à venir d'un être cher. Lorsque Mia entre en maison de repos afin de terminer sa vie, elle se doute bien que sa mort à venir va affecter son entourage, comment dire au revoir à sa mère, sa fille, sa sœur ? C'est ainsi que la romancière Anna McPartlin décide de mettre en lumière les pensées et sentiments de chaque personnage face à cette épreuve terrible, dévastatrice.

    J'ai aimé les mots employés, les personnages, l'histoire : tout est fait pour nous livrer une véritable pépite qui vous ferra autant sourire que pleurer. Il est beau de voir cette famille aussi unie dans cette épreuve, de voir l'impact de cette dernières sur leurs propres interrogations personnelles, existentielles. On ne peut qu'admirer la faculté de l'auteure d'alterner les points de vue, le blog de Rabbit : tout se mélange harmonieusement.

    Je tenais en dernier lieu à souligner deux points : d'une part, la beauté du final : il était attendu mais il fallait qu'il tienne toutes ses promesses, cela sonnait vrai et juste; d'autre part la traduction très réussie de Valérie Le Plouhinec qui a su retranscrire toute la puissance narrative de ce texte.


    En définitive, j'ai adoré ce livre et je l'ai terminé avec les larmes aux yeux !

  • 0.25

    Rabbit Hayes est une jeune femme de 40 ans. Après avoir vaincu un cancer du sein, la voilà confrontée à une récidive et à la généralisation des tumeurs.
    A travers ses yeux, ceux de ses parents, de sa sœur, de son frère, de sa fille et de sa meilleure amie, ce récit émouvant, drôle parfois relaté ses derniers jours en soins palliatifs.
    Des mots justes, de la tendresse, les différentes étapes du deuil sont abordées pour chacune des personnes.

    Un magnifique récit qui sonne juste.
    J'ai vraiment adoré.

Voir tous les avis

Les dédicaces

Service proposé en partenariat avec Les Dédicaces

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Truth Will Out, The Anna Mcpartlin ADULT PBS

Voir tous les livres de Anna Mcpartlin

Autres éditions

Les derniers jours de Rabbit Hayes Anna Mcpartlin CHERCHE MIDI

5

Voir toutes les éditions