Le moine et le singe-roi

Couverture du livre « Le moine et le singe-roi » de Olivier Barde-Cabucon aux éditions Actes Sud

4.5

4 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330075385
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 352
  • Collection : Actes noirs
  • Genre : Policier / Thriller grand format
Résumé:

Une jeune femme est retrouvée sauvagement assassinée dans les jardins du château de Versailles. Le commissaire aux morts étranges et son collaborateur le moine hérétique, de retour de Venise après une étape savoyarde (cf. Entretien avec le diable), entament une enquête sous la supervision... Lire la suite

Une jeune femme est retrouvée sauvagement assassinée dans les jardins du château de Versailles. Le commissaire aux morts étranges et son collaborateur le moine hérétique, de retour de Venise après une étape savoyarde (cf. Entretien avec le diable), entament une enquête sous la supervision directe de Louis XV et de la Pompadour. Une fois de plus, Olivier Barde-Cabuçon excelle à rendre tout le sel de l'époque, entre fascination de l'étrange, goût de la débauche et explosion des connaissances.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Ce nouvel opus du Commissaire aux morts étranges d'Olivier Barde-Cabuçon présente une intrigue policière au 18émé siècle.

    Le chevalier de Volnay enquête au Chateau de Versailles et dans ses jardins.

    Les descriptions sont bien documentées, les dialogues parfois croustillants. Ils nous plongent dans les turpitudes de la cours de Louis XV où grondent parfois les prémisses de la révolution prochaine.

    On retrouve l'atmosphère de la série télévisée Nicolas Le Floch : la cour, M De Sartine, La Pompadour.

    Merci à lecteurs.com et à Actes Sud de m'avoir fait découvrir cette série.

  • 0.25

    Je remercie Lecteurs.com et Actes Sud pour m'avoir permis de découvrir Le moine et le singe-roi d'Olivier Barde-Cabuçon.

    Le moine et le roi-singe est le sixième tome de la série Le commissaire aux morts étranges. Je n'ai pas lu les tomes précédents, mais les subtils rappels de l'auteur sur les liens unissant les deux protagonistes ainsi que sur leurs principaux traits de caractère m'ont suffi pour me plonger directement dans l'histoire.

    J'ai ainsi été tout de suite intriguée par ce duo atypique constitué du chevalier de Volnay et de son père, le moine hérétique. Bien que très proches, ils sont somme toute très différents l'un de l'autre, le premier étant d'un grand sérieux quand le second se révèle plus prompt au cabotinage qu'au respect strict des règles d'une société qu'il abhorre. Cette différence de caractère rend les échanges, voire les confrontations père/fils, intéressants et permet une approche complémentaire de l'enquête.

    Si les deux enquêteurs sont intéressants, j'avoue cependant avoir préféré le moine qui, derrière sa gaieté et une certaine légèreté, cache une grande érudition et une part d'ombre que l'on découvre au fil de l'enquête. Quelque chose me dit que nous avons encore beaucoup de choses à découvrir de cet hérétique.

    Avec ce roman, on a un peu l'impression d'un voyage à Versailles sous le règne de Louis XV. L'auteur nous transcrit ainsi à merveille le faste de la cour qui, sous les dorures et la richesse, n'est que puanteur que ce soit au sens propre ou figuré du terme. On ressent également le poids de l'étiquette qui régit la vie de la noblesse et du roi qui n'en a de fonction que le nom. J'ai, pour ma part, beaucoup aimé le contexte historique de l'enquête et la faculté de l'auteur de complètement nous y immerger.

    J'ai été néanmoins assez déroutée par la tournure qu'a pris l'enquête car le résumé m'avait laissé entrevoir tout autre chose. Mais cela ne m'a pas déplu, bien au contraire. J'ai adoré la manière dont l'auteur a su nous mettre sur une fausse piste nous laissant plus qu'interdit devant la révélation du meurtrier. Il a même réussi l'exploit de nous offrir un coupable aussi banal et idiot qu'original ! Si ça peut vous rassurer, notre duo préféré s'est également laissé berner, chacun des enquêteurs ayant laissé ses propres préjugés fausser son jugement.

    La seule chose que je n'ai pas appréciée dans ce roman, ce sont les tergiversations amoureuses de Volnay vis-à-vis de l’Écureuil. Si elles permettent d'humaniser un personnage d'apparence assez froide, elles m'ont surtout agacée...

    Enfin, j'ai été conquise par la plume de l'auteur qui nous offre une enquête à l'esthétique parfaite. Avec Olivier Barde-Cabuçon, vous êtes ainsi transportés dans le roman autant grâce à la qualité de l'intrigue policière qu'à celle de l'écriture.

    En conclusion, du duo atypique et haut en couleur, à l'ambiance parfaitement décrite de Versailles et de sa cour en passant par l'enquête pour confondre le meurtrier, tout m'a plu dans ce livre. Si on ajoute à cela la sublime plume d'Olivier Barde-Cabuçon, vous comprendrez aisément que je ne peux que vous conseiller vivement de découvrir Le moine et le singe-roi. Pour ma part, c'est avec un plaisir certain que je rattraperai mon retard en parcourant avec avidité les tomes précédents de la série.

  • 0.2

    Voici le 6ème tome des aventures du Chevalier de Volnay et de son père, le moine hérétique. De retour de Savoie, les voici à Versailles, à la cour de Louis XV où, dans les greniers et les jardins, les intrigues se nouent et les faveurs se monnayent.

    Une jeune fille éviscérée dans un labyrinthe, un peintre obsédé par les pieds de ses très jeunes modèles féminins, une maison particulière tendance SM où ces messieurs sont prêts à toutes les humiliations...et un roi, un peu mou, un peu trop contraint par l'étiquette, mais qui s'encanaille dans les faubourgs et trousse volontiers tous les jupons qui passent !

    Un "singe-roi" comme l'indique le titre de cet opus, un souverain contraint de tenir la bride à des nobles désœuvrés en leur laissant entrevoir privilèges et faveurs, obligé à un simulacre de vie dans un palais ouvert aux courants d'air (et où il dîne de mets refroidis entre les communs et sa salle à manger), entouré de jardins bien trop au carré.
    Avec les animaux des fables d'Esope en ponctuation d'un labyrinthe, scènes figuratives et cruelles d'un "Grand siècle" à la dérive, une ironie statuaire...

    On croise Sartine et la Pompadour vieillissante et puis, au détour de l'enquête on entrevoit les origines des Volnay, bâtards de Bourbon (sans que le prénom du Chevalier ne soit encore révélé..). Des Volnay toujours aussi mystérieux, un peu plus que père et fils, un peu plus que policiers : on sent poindre dans la personnalité de chacun les colères et les provocations.


    Un policier historique très réussi, au rythme enlevé, où l'on sent les prémices d'une révolte (que dis-je ? d'une révolution !!) contre les abus d'une caste toute puissante aux mœurs contestables. Certaines scènes ont de troublantes similitudes avec notre monde contemporain..

  • 0.25

    Pourquoi lire ce livre ? Parce qu’une nouvelle enquête du commissaire aux morts étranges est une promesse de voyage dans le temps et dans l’espace. Spécialiste du 18ème siècle, Olivier Barde-Cabuçon place chaque aventure dans cette période. Au fil des histoires, c’est une manière de mieux appréhender les us et coutumes et d’aborder tous les thèmes qui faisaient le monde d’autrefois. De plus, les épisodes sont indépendants et se lisent très bien ainsi (même si la connaissance des précédents est un plus !). L’action se passe à différents points du globe, ce qui permet d’avoir une vue d’ensemble de ce siècle.

    Dans ce sixième opus, la grande partie des évènements se situe entre les murs et dans les jardins du château de Versailles. Dès la première ligne, on est plongé dans les rouages de la noblesse. On constate alors que les échanges entre les protagonistes sont régis par la domination. A la cour, le roi a instauré son emprise sur tous les courtisans, certains privilégiés profitent de leur pouvoir pour manipuler les autres. En dehors du palais, les hommes vont même jusqu’à se faire dominer dans la maison de Mme De Marcillac. Les individus sont donc constamment dans le paraître pour plaire au plus grand nombre et se faire leur place.

    Dans cette atmosphère perverse, la grande force de ce polar réside de nouveau plus dans ses deux héros que dans l’intrigue elle-même. Entre Volnay, pragmatique et imperturbable et le moine, insolant et indomptable, ils sont comme des chiens dans un jeu de quilles. Face à des mœurs et des pratiques très rigides, ils apportent une belle touche de décalage et d’humour qui bouscule la bien-pensance. Cela donne lieu à des scènes assez savoureuses et égaye les relations plutôt fades et convenues qui faisaient légion à cette époque.
    Grâce à une plume toujours exigeante, Olivier Barde-Cabuçon récidive avec une nouvelle aventure passionnante sur le thème de la domination. Ou comment passer un bon moment en immersion dans le milieu désenchanté de la royauté.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Le détective de Freud Olivier Barde-Cabucon DE BOREE

5

Voir tous les livres de Olivier Barde-Cabucon

Autres éditions

Le moine et le singe-roi Olivier Barde-Cabucon ACTES SUD

4.5

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com