Lady Susan

Couverture du livre « Lady Susan » de Jane Austen aux éditions Gallimard

3.625

16 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070337569
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle sans scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s'amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question...
Grande dame... Lire la suite

Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle sans scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s'amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question...
Grande dame du roman anglais, Jane Austen trace le portrait très spirituel d'une aventurière, dans la lignée des personnages d'Orgueil et préjugé et de Raison et sentiments.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    Ce très court roman épistolaire possède toute la grâce de la langue du XVIIIème siècle et tout le venin qu'elle est capable d'insidieusement transmettre.
    Les revers de fortune de Lady Susan, veuve coquette et séductrice patentée, la contraignent à trouver refuge chez son beau-frère, loin de Londres. Telle une araignée qui tisse sa toile elle élabore des plans, use de son charme, travestit ses pensées, pour donner d'elle une image lisse et conforme à la bienséance.

    Mais les lettres qu'elle envoie à son amie Alicia dévoilent ses calculs qui doivent mener sa propre fille à un mariage forcé. Nullement dupe, sa belle-soeur s'emploie dans le même temps à déjouer les machinations de Lady Susan et à révéler la véritable nature de cette femme dénuée de tout sens moral.

    Les points de vue se croisent, se contredisent, se complètent, pour raconter la succession des évènements et des intrigues qui se nouent, dessinant ainsi le portrait de Lady Susan aussi bien que celui des différents épistoliers qui la jugent.

    Il y a une forme de drôlerie dans l'accumulation d'obstacles qui viennent constamment contrecarrer les projets de la jolie veuve et dans sa manière de toujours tourner les circonstances à son avantage. Les hommes paraissent bien falots et bêtement crédules dans cette guerre en jupons qui oppose une aventurière sans scrupule à toute une société bien pensante.

    Un roman exquis !

  • 0.15

    Adorant les romans épistolaires et le 18e siècle, je ne sais pas pourquoi je n’avais jamais lu ce court roman d’une centaine de pages. Beaucoup de choses m’ont fait penser aux Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos mais en Angleterre. Ecrit par Jane Austen vers dix-sept ans, nous pouvons dire qu’elle avait déjà un talent fantastique. Il s’agit de son premier roman.

    L’auteur décrit des personnages via des lettres, nous n’en savons pas beaucoup sur leur physique et peu importe. Il suffit amplement de savoir que Lady Susan est belle malgré son âge, plus jolie même que sa fille. Mais tout réside sur la psychologie de nos protagonistes et sur leurs motivations.

    Quel affreux personnage que celui de Lady Susan qui ne pense qu’à elle, à son bien être, à plaire et surtout à se faire plaisir. N’hésitant pas pour cela à duper ses proches, sa famille et ses amis. Nous connaissons tous ces jeux de trahisons via les lettres de plusieurs personnages qui se croisent et qui racontent soit les ragots, soit ce qu’ils manigancent.

    Ce roman est intemporel est montre à quel point on peut être dupé facilement. Mais également l’autre côté et à quel point à force de plaire et de mentir ont fini par se mordre la queue à notre jeu. Et tout ce qui nous faisait envie comme le fait de profiter de la vie peut changer rapidement. Une jolie morale qui est moins rude que celle des Liaisons dangereuses mais tout de même.

    Une adaptation est prévue courant 2016 sous le titre Love and Friendship.

    En bref, un roman court, très bien écrit. Il convient parfaitement pour commencer à lire Jane Austen ou pour se lancer dans la littérature anglaise du 18e siècle en général.

  • 0.2

    Je peux le dire, je suis amoureuse de l’écriture de Jane Austen.

    Lady Susan est une œuvre mineure de Jane Austen mais je l’ai trouvée particulièrement savoureuse. Une chose me chiffonne seulement : C’est bien trop court !! J’en voulais encore !

    Il s’agit d’un court roman épistolaire qui m’a un peu fait penser aux Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos (qui lui est un pavé par contre). En plus d’être écrit sur le principe de la correspondance, la marquise de Merteuil et Lady Susan se ressemblent sur bien des aspects.

    Lady Susan est une jeune veuve de trente-cinq ans au caractère, on peut le dire, odieux. Elle est tellement manipulatrice que c’en est respectable tant elle retourne tout à son avantage. Le lecteur, au courant de chaque fait pourtant avéré, en viendrait même parfois à douter tant ses arguments font sens en tout point. Elle est sincèrement dénuée de tout scrupule et tellement hypocrite, que j’avoue l’avoir véritablement admirée durant toute ma lecture. Sa duplicité est sans égal.

    L’intrigue principale de ce roman se déroule entre Lady Susan et Reginald de Courcy. Ce dernier, frère de Mme Vernon, la femme de M. Vernon, frère du défunt mari de Lady Susan (ça va, vous suivez ?) a une bien piètre opinion de la veuve avant son séjour chez les Vernon. Il sait combien elle est fourbe et se délecte d’avance de la mettre à mal lors de sa visite. Lady Susan, sans un sou, est effectivement également chez les Vernon pour se faire entretenir en quelque sorte.

    A partir de là, nous assistons à travers les yeux de Mme Vernon, qui correspond avec sa mère Lady de Courcy, à la transformation de Lady Susan qui cherche à s’attirer les faveurs de Reginald. Elle tient si admirablement son rôle d’honnête dame qu’elle fait plusieurs fois douter Mme Vernon malgré son avis tranché.

    J’avoue que la naïveté de Reginald de Courcy m’a insupportée. Prétentieux à souhait avant son arrivée, en raison de ses connaissances sur Lady Susan, il devient vite le benêt de l’histoire en se faisant attraper dans la toile de la veuve. Heureusement que Mme Vernon est présente car je me suis beaucoup attachée à elle, en espérant de tout cœur qu’elle nous apprenne à moi, lectrice, et à sa mère, Lady de Courcy, que la vérité allait enfin triompher.

    Un autre personnage m’a particulièrement émue et il s’agit de Frederica, la fille de Lady Susan qu’elle maltraite moralement d’une ignoble façon. La pauvre enfant parait terrifiée à chaque fois qu’elle se trouve en présence de sa mère. Lire cette dernière parler de sa fille comme de la plus idiote de toute est vraiment insupportable et l’on comprend clairement qu’elle ne l’aime pas du tout. Peut-être est-elle jalouse de sa fille dont elle nie l’évidente beauté ainsi que ses compétences…

    En bref, Lady Susan est un court –mais dense- texte très prenant qui se focalise sur le personnage éponyme dont le caractère est ahurissant. On se délecte de sa mesquinerie autant qu’elle nous effare. Comme dans Orgueil et Préjugés, le sarcasme, bien mené sous la plume de Jane Austen opère de manière saisissante et c’est avec un immense plaisir que je me languis de lire un autre de ses romans.

  • 0.2

    https://bruitdepapier.wordpress.com/2015/06/19/lady-susan-jane-austen/

  • 0.2

    Que de bonheur dans ces 116 pages ! Que de plaisir !
    Cette Lady Susan est irrésistible, elle a pourtant tous les défauts, égoïste, menteuse, manipulatrice, arriviste, coquette et j’en passe.
    Alors pourquoi l’aimer ? Parce qu’elle est dépeinte par Jane Austen tout simplement. Dans ce roman épistolaire, l'auteure dresse une série de portraits plus raffinés les uns que les autres dominée bien sûr par Lady Susan.
    On se prend vite à l’histoire et on enchaine les lettres de ce court roman en quelques heures.
    Avec une bonne tasse de thé comme le suggère la couverture !

  • 0.2

    bonjour,j'ai était surprise lorsque j'ai trouvé cette nouvelle dans mon magasin.un livre de jane austen que je ne connaissais pas et n'avait pas lu!!!
    j'ai vite acheté ce livre et aussitot fait aussitot lu.
    et je dois dire que c'est toujours un plaisir de lire cette auteure qui est l'une de mes préférées.
    on reconnait tout de suite la qualité de son écriture meme si dans ce livre son heroine n'en est pas vraiment une,mais il y a a la fin une morale a cette histoire,et l'on s'amuse toujours autant grace a son ecriture et ses dialogues savoureux.
    les personnages sont profonds et savent tous dissimuler leurs intentions...
    bref je pourrais en parler pendant des heures,tout cela pour dire que je n'ai pas était déçue par cette nouvelle et que je vous la recommande.

  • 0.2

    Ca change de ses autres romans. Lady Susan est un personnage hyper manipulatrice, méchante, égoïste, mais qui sait bien se faire voir par tous (sauf peut-être sa belle soeur). On la voit souvent du bon côté, sauf quand elle écrit à mme Johnson où là on se rend compte de sa véritable personnalité. C'était court et bien sympa, pas mon préféré de Jane Austen cependant (j'ai un peu de mal avec le genre épistolaire)

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Les Cinq Filles de Mrs Bennet (Orgueil et Préjugés) Jane Austen

4.685714285

Voir tous les livres de Jane Austen

Autres éditions

Lady Susan Jane Austen GALLIMARD

3.625

Voir toutes les éditions