La mort embrasse mal

Couverture du livre « La mort embrasse mal » de Philippe Vourch aux éditions Lunatique

5

1 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Lunatique
  • EAN : 9791090424715
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 216
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Quentin voit sa vie basculer le jour où il tombe amoureux d'une jeune fille de sa classe qui lui annonce tout de go qu'elle est atteinte d'un cancer.
La grogne des copains qui se sentent trahis, le conflit familial qui sourd et gronde à la maison, le chat du Vieux, les gâteaux de la Vieille,... Lire la suite

Quentin voit sa vie basculer le jour où il tombe amoureux d'une jeune fille de sa classe qui lui annonce tout de go qu'elle est atteinte d'un cancer.
La grogne des copains qui se sentent trahis, le conflit familial qui sourd et gronde à la maison, le chat du Vieux, les gâteaux de la Vieille, et Lily, si vive, si belle et si mourante.

Philippe Vourch ne raconte pas une histoire d'enfance, il raconte l'enfance. Avec drôlerie et émotion, avec justesse et sensibilité, avec surtout beaucoup de talent.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Philippe Vourch m'avait déjà charmé avec Les genoux écorchés. Il récidive avec ce récit de la pré-adolescence et de la confrontation avec le monde des adultes jusqu'ici un peu éloigné des préoccupations de Quentin. C'est Quentin devenu adulte qui raconte cette année de sa vie, dans les images qu'il évoque, on sent une enfance dans les années d'avant les technologies actuelles qui briment les inventions et créations d'activités entre copains. Courses et balades à vélo, après-midis à la plage, concours de plongée, de vitesse, surtout pas de fille, sauf Framboise, une des gens du voyage installés dans un terrain abandonné et avec qui les gars passent du temps allongés sur une carcasse de voiture à rêver et raconter des histoires (les quatre garçons qui aimeraient bien voir les seins de Framboise, étonnamment développés à douze ans). Aussi lorsque Lilly débarque et que Quentin veut passer du temps avec elle, Alban,Yan et surtout Anton ne sont pas ravis. Ils s'éloignent. La vie de Quentin bascule alors dans le monde des adultes entre la maladie de Lilly, la perte de l'amitié de ses copains, ses parents qui s'engueulent -il est question de chômage, d'alcool.

    Philippe Vourch a le talent de ne pas infantiliser son texte puisque Quentin se raconte des années après, l'écueil de la facilité et des grosses ficelles du roman du point de vue de l'enfant est donc évité. C'est avec beaucoup d'humour, de tendresse, d'amour, d'émotion et de drôlerie que le romancier parle d'enfance. Beaucoup de pudeur également même s'il va au plus court, sans artifice, sa langue est directe et n'use pas d'images abstruses ou de tournures de style absconses pour parler des sentiments et de la difficulté à les exprimer -sans doute plus pour nous les garçons. Il y a le père trop absent mais à la présence rassurante et fortifiante, la mère sur qui Quentin est sûr de pouvoir compter, le vieux et la vieille (Jean et Janine) qu'il apprend à connaître : le bougon au grand cœur et la bonté incarnée, et Lilly avec qui il ne sait pas toujours comment se comporter : doit-il l'embrasser ? doit-il lui dire qui'il l'aime ? ... "Le lien qui s'est créé entre Lilly et moi est délicat, aussi délicat qu'un piaf encore aveugle, à peine sorti de sa coquille, qui tente de redresser une tête trop lourde. Je le considère fragile et précieux, et j'aimerais le cacher au fond de mes poches." (p.97/98) Des enfants touchants, des adultes qui essaient d'être au niveau de leurs fonctions parentales, mais ce n'est pas toujours aisé. L'amitié entre les quatre garçons est forte, mais résistera-t-elle à un amour naissant prometteur ?

    Un très beau texte qui saura toucher les plus durs d'entre nous et faire naître une ou plusieurs larmes aux plus émotifs et sensibles. Mais pour autant, il n'est pas triste et/ou plombant, au contraire c'est une très belle chronique de l'enfance délicieusement racontée avec tout ce que j'ai dit plus haut du talent de l'auteur, toujours juste.

Voir tous les avis

Les dédicaces

  • Cita'Livres 2017

    Cita'Livres 2017

    Le samedi 08 avril 2017 Le dimanche 09 avril 2017

    château d'oléron
    Île d'Oléron, France

Service proposé en partenariat avec Les Dédicaces

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Ils ont lu ce livre

Du même auteur

Les genoux écorchés Philippe Vourch LC CHRISTOPHE LUCQUIN EDITEUR

4

Voir tous les livres de Philippe Vourch