La grammaire est une chanson douce

Couverture du livre « La grammaire est une chanson douce » de Erik Orsenna aux éditions Lgf

4.0625

48 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253149101
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : 150
  • Collection : Ldp
  • Genre : Littérature Romans Poche
Résumé:

Erik Orsenna La grammaire est une chanson douce « Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t'aime.
Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps.
Il me sembla qu'elle nous souriait, la petite... Lire la suite

Erik Orsenna La grammaire est une chanson douce « Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t'aime.
Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps.
Il me sembla qu'elle nous souriait, la petite phrase.
Il me sembla qu'elle nous parlait :
- Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j'ai trop travaillé. Il faut que je me repose.
- Allons, allons, Je t'aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pied.
Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.

Tout le monde dit et répète « Je t'aime ». Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s'usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver. »

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    C'est intelligent, c'est un peu chiant, ça n'est pas très émoustillant.

  • 0.15

    Quelle fraîcheur ce conte tendrement illustré par « Bigre ! » et écrit par la douce plume impeccable d’E. Orsenna. Tout compte fait, l’auteur parle peu de grammaire mais surtout de l’usage du vocabulaire et de l’importance des mots. Un seul mot peut engendrer guerre ou paix, haine ou amour, doute ou certitude. « A mort » est à ne pas confondre avec « amour »… Comme tout conte, la morale est, si j’ai bien lu, que sur terre, l’amour est un but à atteindre et que c’est ce chemin qui importe à chacun d’entre nous :
    « Les mots sont de petites bêtes sentimentales. Ils détestent que deux êtres humains cessent de s’aimer.
    « Pourquoi ? Ce n’est pas leur affaire quand même !
    « Ils pensent que si ! Pour eux, le désamour, c’est du silence qui s’installe sur Terre. Et les mots haïssent le silence.

    « Et les mots… ils peuvent faire recommencer l’amour ?

    « … Pas toujours, Jeanne. Les mots ne peuvent pas toujours faire recommencer l’amour… Hélas.
    « … Mais ça n’empêche pas d’essayer. On essaie, Jeanne, depuis dix mille ans, on essaie tous… »

  • 0.15

    C’est un joli conte autour de la langue française où les mots prennent vie sous les yeux de Jeanne, petite fille de 10 ans échouée avec son frère Thomas sur une île mystérieuse.

    C’est un livre à offrir aux jeunes lecteurs, mais qui ne manque pas de procurer un vrai plaisir de lecture aux plus grands.

    Eric Orsenna nous transmet son amour de la langue à travers l’aventure de sa jeune héroïne Jeanne, qui fait tinter les mots avec malice et espièglerie.

  • 0.25

    Naufragés, Jeanne, la narratrice et son frère Thomas, découvrent un nouvel environnement, une ville magique, peuplée d’habitants d’un genre nouveau… ils se nomment verbes, adjectifs, pronoms, et vivent entre eux au milieu d’une organisation bien rôdée : l’usine à phrases, l’hôpital des mots, bref, tout ce qu’il faut à Jeanne et Thomas, accompagnés de M. Henri, pour faire connaissance et découvrir les plaisirs de cet univers.

    Un petit livre génial, à mettre entre les mains des grands pour les petits, sans conformisme, qui révèle la beauté de la phrase, le jeu de la création, la richesse de notre langue française.
    Un conte drôle, intelligent, émouvant, apaisant : j’ai adoré !

  • 0.2

    Je connais Erik Orsenna de nom. Membre de l'académie française, mais je n'avais encore rien lu de lui.
    Et j'avoue avoir été agréablement surprise. Oui... j'ai eu des préjugés, je me suis dit un membre de l'académie, il va nous faire un truc super pompeu... et bien non, c'était légé, drôle, accessible et touchant.
    Ce roman est plein de poésie, Orsenna m'a réconsilié avec les adverbes, les noms etc...L'histoire est fantasque et j'aime ça.
    une petite perle à découvrir !

  • 0.25

    Très beau livre.
    Il rend la grammaire beaucoup plus belle et plus simple. D'ailleurs, ma professeure de français s'est servie de passages de ce livre pour ses leçons.
    Le nom est, il est vrai, pas très attirant, mais dès que l'on est dans le livre, on a du mal à s'arrêter.

    Jeanne est un personnage qui a du tempérament. Elle sait ce qu'elle veut, et apprendre la grammaire n'en fait certainement pas partie. Pourtant, elle va finir par aimer les mots, et donc, à les comprendre.

    Histoire magnifique à découvrir au travers d'un personnage attachant.

  • 0.25

    Jeanne et Thomas échouent sur une île. Là-bas, ils rencontrent M. Henri. Ce qu’il va montrer aux enfants va totalement changer leur manière de voir la langue française. Ils vont faire de grandes découvertes sur l’île des mots.

    J’ai beaucoup aimé ce livre qui réconciliera certainement les réfractaires du français avec la grammaire. Celle-ci est expliquée de manière simple et imagée et nous fait prendre conscience que la grammaire est essentielle au quotidien.

    Erik Orsenna nous fait découvrir la richesse de notre langue à travers des personnages attachants. La curiosité de Jeanne fait avancer l’histoire rapidement et les pages se tournent très vite !

    Ce livre peut aussi comporter une critique de la manière dont on apprend le français aujourd’hui : figures de style et la place des mots dans la phrase ne sont pas toujours réjouissantes ! La beauté de la langue française se découvre par la curiosité de chacun…

    Ce court roman peut être lu à tous les âges car l’histoire facile à comprendre correspond aussi bien aux enfants en plein apprentissage du français qu’aux lecteurs un peu plus âgés !

  • 0.25

    L'histoire en elle-même n'est pas ce que l'on retient de ce livre, même si elle est très bien menée. Elle sert juste les mots, elle est là pour faire découvrir la grammaire et les différents mots en douceur. J'ai adoré la ville des mots et comment l'auteur la rend merveilleusement poétique. Tout comme, l'usine, qui m'a au départ déconcerté. Puis, cette porte mystère et enfin ce qu'elle cache qui est à la fois improbable et génial... Je n'en dirais pas plus... En revanche, ce Mr Henri ne vous fait-il penser à personne?

  • 0.25

    Les parents de Jeanne et Thomas, incapables de vivre ensemble, ont pris la décision de vivre chacun d'un côté de l'Atlantique. Les deux enfants de 10 et 14 ans ont donc de fréquentes occasions de voyager. Plutôt par bateau, sous prétexte que les avions, ça s'écrase au décollage. Le problème, c'est que les bateaux, s'ils ne risquent pas le crash, ils peuvent faire naufrage. Surtout quand l'océan est pris d'une violente tempête...
    Jeanne et Thomas, les deux seuls rescapés du naufrage, échouent sur une île paradisiaque. Sains et saufs. Ou presque, puisqu'ils sont devenus muets."La tempête (leur) a arraché tous (leurs) mots." Sont-ils sur une île déserte, petits Robinsons perdus ? Heureusement non !Ils sont recueillis par monsieur Henri, petit bonhomme basané en costume clair et panama, qui a une si belle façon de gratter sa guitare pour jouer des berceuses, des chansons douces, et son neveu, "un ado géant, habillé de couleurs criardes", un grand noir aux grands yeux verts. Ils entraînent Jeanne et Thomas dans une visite guidée de l'île, en commençant par le marché aux mots, où les poètes trouvent des rimes inédites, où les amants cherchent des mots d'amour, où les curieux se penchent sur les étymologies. L'après-midi, ils partent pour une promenade en pirogue : un îlot désert, brûlé "comme une galette des rois trop longtemps laissée dans le four". "Un plateau rocheux marron foncé, détergé, délavé, récuré". Une terre désolée où les gens avaient oublié de nommer les choses : "à force de n'être jamais appelées, elles sont devenues tristes, de plus en plus maigres, et puis elles sont mortes. Mortes, faute de preuves d'attention ; mortes, une à une, de désamour". Jeanne et Thomas apprennent ainsi de monsieur Henri que "vingt-cinq langues meurent chaque année. Elles meurent, faute d'avoir été parlées. [...] Voilà pourquoi les déserts peu à peu nous envahissent". Heureusement, monsieur Henri est là ; et la nommeuse, qui redonne vie aux choses en les nommant ; et l'hôpital des mots ; et l'usine à faire des phrases. La belle aventure continue, malgré la sinistre madame Jargonos, le triste roi Nécrole et ses hélicoptères de combat...
    Erik Orsenna est un conteur magicien qui réconciliera sans peine les plus récalcitrants avec la grammaire... En mettant en scène ce passeur de mots souriant et musicien, en nous invitant à ce joli voyage au pays de la langue française, il nous fait entrer dans un monde magique où les mots chantent, dansent et virevoltent. Un récit plein de poésie et de douceur, accompagné de superbes dessins...

  • 0.15

    Une jolie histoire pour faire aimer et comprendre la grammaire, des clins d’œil aux lecteurs avisés, la maîtrise Orsenna... J'ai quand même préféré La fabrique des mots.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

  • La fabrique des mots d'Erik Orsenna

    Jeanne, Thomas, Philippe, Appolline et les autres sont de retour dans une nouvelle aventure des mots. Douze ans après la sortie de La Grammaire est une chanson douce, que suivront Les Chevaliers du subjonctif, La Révolte des... Lire la suite

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Plaisirs secrets de la grammaire ; quatre promenades au coeur de la langue française Erik Orsenna STOCK

4

Voir tous les livres de Erik Orsenna

Autres éditions

La grammaire est une chanson douce Erik Orsenna LGF

4.0625

Voir toutes les éditions